Canadian Municipal Water eBulletin
Nouvelles de l'ACEPU
  

C’est maintenant l’occasion de donner votre avis concernant votre Conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées. Quels thèmes devraient être abordés à l’échelle nationale ? Qu’est-ce que vous aimeriez vraiment savoir ? Mieux encore, qu’est-ce que vous faites qui pourrait nous intéresser, et que vous pouvez partager ? Nous avons déjà publié l’appel à présentations (www.nwwc2020.ca). Nous recevons toujours une excellente réponse. Toutefois, nous pensons de plus en plus que nous « conservons » le programme pour traiter des questions les plus urgentes et pertinentes de notre secteur. Alors, faites-nous savoir quels sont les thèmes dont nous pourrions discuter et assurez-vous de suggérer quelques bons présentateurs.

  

En raison du COVID-19, qui fait les manchettes et mène à des restrictions de voyage à l’échelle internationale et à de sévères quarantaines en Chine, les membres devraient envisager des plans de préparation en cas de pandémie et s’assurer d’être prêts si le virus continue de se propager. En cas de pandémie majeure, ce n’est pas seulement la maladie qui guette nos effectifs, mais aussi la menace qui pèse sur nos approvisionnements. Étant donné la grande quantité de biens qui provient de la Chine, une importante perturbation de fabrication pourrait avoir de sérieux impacts sur la disponibilité de fournitures et produits chimiques essentiels pour nos membres.

Scale Back Power/Chemical Usage with HydroFlow
HydroFlow Canada
HydroFlow Systems have proven themselves, with over 25 years of success, across 68 countries. STOP Limescale formation, ELIMINATE existing Limescale buildup, REDUCE Biofilm, Bacteria and Algae, chemical free. REDUCE Struvite and Polymer usage in WWTP Dewatering Processes. Applications: Cooling Towers, Boiler and Steam Boiler Systems, Water Heaters, Humidification Systems, Commercial Swimming Pools, WWTPs and more...Environmentally Friendly, Chemical Free, Proven, Patented and Verified Systems.
Learn More
Advertisement
Projets fédéraux

Selon les directives : « Il n’est pas nécessaire d’établir une concentration maximale acceptable pour les chloramines dans l’eau potable, compte tenu de la faible toxicité de la monochloramine aux concentrations présentes dans l’eau potable. Les mesures prises pour limiter la concentration des chloramines ou de leurs sous-produits dans l’eau potable ne devraient pas compromettre l’efficacité de la désinfection ».

Acromag, Inc.
George Brown College

L’emballage en plastique est la plus importante source de déchets plastiques au Canada, suivi par les secteurs de l’automobile, des textiles et de l’équipement électrique et électronique. Le rejet de microfibres synthétiques par les stations d’épuration des eaux usées devrait également représenter une importante source de pollution par les microplastiques.

La concentration maximale acceptable (CMA) pour le baryum total dans l’eau potable est de 2,0 mg/L (2 000 μg/L). Bien que le baryum soit surtout utilisé comme additif pour les fluides de forage dans les secteurs de l’exploration pétrolière et gazière, il est aussi employé comme produit de contraste dans les examens radiologiques diagnostiques et dans un large éventail de produits, y compris les plastiques, les caoutchoucs, la peinture, le verre, les tapis, les céramiques, les produits d’étanchéité, le mobilier, les engrais et les pesticides. 

Hungerford & Terry
Blue-White Industries

Une concentration maximale acceptable (CMA) de 2 mg/L (2 000 μg/L) a été proposée pour le bore total présent dans l’eau potable, fondée sur la faisabilité par les techniques de traitement. Le comité de l’ACEPU sur la qualité de l’eau potable examine le document et soumettra ses commentaires.

Vita-D-Chlor Company
Rosedale Products, Inc
Nouvelles provinciales

Le 18 janvier 2020, la Cour d’appel du Québec a élargi la portée d’un jugement qui condamne le gouvernement fédéral, la Société immobilière Valcartier et General Dynamics à indemniser les résidents de Shannon, au Québec, ayant subi un préjudice découlant de la contamination de leur nappe phréatique, qui serait, selon certains, la cause de cancers mortels.

Le 31 janvier 2020, la Province du Manitoba et la Ville de Winnipeg ont rendu public le Plan provisoire de réduction du phosphore et d’enlèvement des nutriments. Le rapport contient une brève description des trois étapes du plan de la Ville de Winnipeg pour le projet du North End Winnipeg Pollution Control Centre (NEWPCC), qui comprend aussi des estimations de coût et un calendrier préliminaire des travaux de modernisation du NEWPCC. À l’étape 1 du plan directeur du NEWPCC — L’alimentation électrique et les ouvrages de prises d’eau —, les travaux d’amélioration de l’approvisionnement électrique se termineront en 2020. À l’étape 2 — Les installations de traitement des biosolides —, les travaux de conception commenceront en 2020 après l’approbation, par le conseil municipal, des tarifs relatifs aux services d’égout pour 2020 à 2023.