CPA Public Affairs
TwitterLinkedIn
mai 2020

MISE À JOUR - Le conflit entourant la ligne 5 se poursuit au Michigan

Print Imprimez cet article | Envoyez à un collègue

La mésentente sur le sort du pipeline de la ligne 5 d’Enbridge ne semble pas vouloir s’atténuer de sitôt. À ce stade, Enbridge et l’administration de la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, se trouvent dans une impasse. Pour compliquer la situation, plusieurs organismes environnementaux ont demandé la désaffectation de la ligne 5, invoquant des raisons environnementales.

Construit en 1953, le tronçon de la ligne 5 qui traverse le détroit de Mackinac fonctionne sans incident depuis plus de 60 ans. Ce pipeline transporte du pétrole brut léger et des liquides de gaz naturel pour alimenter la qualité de vie des habitants du Michigan et joue un rôle essentiel dans l'industrie canadienne du propane.

En janvier, un juge d'un tribunal de l'État du Michigan a statué que l'accord signé entre Enbridge et l'administration de l'ancien gouverneur Rick Snyder était valide. À l'époque, le procureur général du Michigan, Dana Nessel, avait déclaré que l'État ferait appel de la décision du tribunal.

Le 17 avril dernier, Enbridge a déposé auprès de la Michigan Public Service Commission (MPSC) une demande visant à remplacer et à déplacer le tronçon de la ligne 5 qui traverse actuellement le détroit de Mackinac pour le faire passer dans un tunnel enfoui sous le détroit de Mackinac. Enbridge a déposé auprès de la MPSC une requête en jugement déclaratoire attestant que cette dernière lui avait déjà autorisé de construire le tronçon de remplacement, en se fondant sur l'ordonnance initiale de 1953 par laquelle la MPSC lui avait donné son autorisation pour le pipeline de la ligne 5.  

Le 22 avril, la MPSC a suspendu la demande d'Enbridge Energy LP pour passer en revue les commentaires du public ainsi que la requête en jugement déclaratoire déposée par la société dans le but de déterminer si la MPSC devait accorder une nouvelle autorisation à Enbridge pour construise ce tronçon.

La MPSC a également établi une période de consultation publique quant à la requête en jugement déclaratoire. Les commentaires ne doivent porter que sur la requête en jugement déclaratoire, et non sur le bien-fondé de la demande d'Enbridge en vertu de la Loi 16.  

L'ACP continue de suivre la situation de près et fournira des mises à jour au fur et à mesure que le dossier évoluera.

 

Retour au bulletin Branché

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn