CPA Public Affairs
TwitterLinkedIn
Avril 2020

La réponse de l’AIUC par rapport à la COVID-19

Print Imprimez cet article | Envoyez à un collègue

L'Assistance d'intervention d'urgence du Canada (AIUC) souhaite faire le point avec nos participants au plan au sujet de la situation avec le COVID-19. L'AIUC surveille la situation de près et respecte les recommandations des autorités de santé publique. La priorité numéro un pour l’AIUC est la sécurité de notre personnel, de ses participants au plan et de son réseau d’intervenants.

L'AIUC a identifié ses services essentiels et a mis sur pied un plan pour poursuivre ses opérations. Elle est prête à intervenir lors de tout incident mettant en cause des marchandises dangereuses partout au pays au nom de ses participants au plan.

L'AIUC a également demandé à son réseau d’intervenants de les informer au cas où leur disponibilité venait à changer en raison du COVID-19 afin qu'il puisse planifier en conséquence, notamment en déployant l’équipe la plus proche ou le Conseiller en mesures correctives (CMC)/le Conseiller technique (CT) en cas d'incident.

En raison de la situation actuelle, tous les déplacements du personnel de l'AIUC sont limités aux interventions d'urgence pour les incidents mettant en cause des marchandises dangereuses uniquement, et toutes les rencontres de l’AIUC, qu’elles soient internes ou externes, seront virtuelles. Tout le personnel a adopté le télétravail dans un avenir prévisible afin d’encourager la distanciation sociale.

L'AIUC a également envoyé :

  • Un bulletin de sécurité à nos partenaires qui contient les mesures recommandées de contrôle des infections pour nos intervenants sur le terrain pendant la pandémie de COVID-19, et
  • Un lien vers notre application ArcGIS qui permet aux utilisateurs de localiser l’équipe de désinfection la plus proche. 

N’hésitez pas à communiquer avec Spencer Buckland, président de l'AIUC, au 403 815-2571 ou Cheryl Dahlager, directrice des services administratifs, au 403 543-6092 si vous avez des questions ou des préoccupations.

 

Retour au bulletin Branché

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn