CPA Public Affairs
TwitterLinkedIn
Avril 2020

NOUVEAU - L'ACP a recommandé le gel de l'augmentation de la redevance fédérale sur les combustibles en considération de la COVID-19

Print Imprimez cet article | Envoyez à un collègue

Au moment où les répercussions engendrées par la COVID-19 se précisaient, l'ACP a contacté le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, pour lui demander de retarder l'augmentation de 50 % de la redevance fédérale sur les combustibles.

Le 19 mars, le président du conseil d’administration de l'ACP, Dan Kelly, a écrit une lettre au ministre mentionnant qu'étant donné les graves répercussions de la COVID-19, l'augmentation de la redevance fédérale sur les combustibles prévue le 1er avril devrait être remise en question : « L'ACP vous exhorte à geler toute augmentation de la redevance fédérale sur les combustibles dans le cadre du Plan d'intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 ».

Dans sa lettre, M. Kelly a fait remarquer que « le gouvernement n'a fait aucune mention à l’effet que l'augmentation prévue de la redevance fédérale sur les combustibles, à compter du 1er avril, serait retardée. L'ACP croit fermement qu’il faille se pencher sur cette situation immédiatement. »

« Compte tenu de l'impact dévastateur que la pandémie de COVID-19 a déjà sur nos vies, la dernière chose dont les Canadiens ont besoin est une hausse de taxes, et cela inclut la redevance fédérale sur les combustibles », a écrit M. Kelly. « L’augmentation des frais d'environ 50 % le 1er avril par rapport au taux actuel du propane (de 3,10 cpl à 4,64 cpl) est un fardeau inacceptable pour tous les consommateurs, et en particulier pour les petites entreprises - qui ne reçoivent aucun allègement fiscal de la part du gouvernement fédéral. »

Jusqu’à présent, le gouvernement fédéral n'a fait aucune allusion à l’effet qu’il reverrait l'augmentation qui est entrée en vigueur le 1er avril, mais l'ACP espère que des exemples dans d'autres juridictions et la pression exercée par d'autres groupes inciteront le ministre à changer son fusil d’épaule.

Par exemple, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé le 25 mars qu'il retarderait l’augmentation de sa propre taxe sur le carbone qui était prévue le 1er avril.

L’ACP estime que, bien que la date du 1er avril soit passée, le ministre des Finances devrait suspendre l'augmentation de la redevance fédérale sur les combustibles.

Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

 

Retour au bulletin Branché

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn