CPA Public Affairs
TwitterLinkedIn
Janvier 2019

C.-B. : Le programme CleanBC

Print Imprimez cet article | Envoyez à un collègue

Selon le gouvernement de la Colombie-Britannique, le programme CleanBC est destiné à aider les foyers, les véhicules, les industries et les entreprises de la Colombie-Britannique à s’affranchir de leur dépendance aux combustibles fossiles afin d’adopter les sources d’énergie d’une économie à faibles émissions de carbone, notamment l’électricité et les énergies renouvelables. Il estime que ce programme stimulera l’adoption de solutions d’efficacité énergétique, comme celles touchant les véhicules à émission nulle et les thermopompes, ce qui les rendra plus abordables et plus accessibles pour les Britanno-Colombiens.
 
Il faut toutefois préciser ici que le programme CleanBC demeure silencieux sur le propane. Cela est important, car des occasions pourraient se présenter à l’industrie du propane, comme celles offertes par la réduction de l’utilisation du diesel dans le nord de la Colombie-Britannique ou par le projet-pilote proposé de camionnage propre dans le port Metro Vancouver, destiné à réduire les émissions de GES du transport par camion sur de courtes distances. L’industrie pourrait aussi être l’une des premières à adhérer aux mesures prévoyant le réacheminement de 95 % des déchets organiques et l’exploitation de 75 % des gaz d’enfouissement. Elle pourrait en outre adopter la B.C. Bioenergy Strategy en développant les biocarburants et la bioénergie afin de renforcer les capacités du secteur du bio-propane canadien. 

Parmi les principaux éléments du programme, citons ce qui suit :
  • Exiger que tous les véhicules neufs vendus en Colombie-Britannique à partir de 2040 soient des véhicules à émission zéro (VEZ).
  • Offrir des subventions gouvernementales pour les VEZ neufs, instaurer des mesures incitatives pour les carburants et bâtir un réseau de stations de recharge plus vaste.
  • Rehausser la norme de carburant à faible teneur en carbone de 20 % d’ici 2030 et augmenter la production de carburants renouvelables pour le transport.
  • Exiger que toutes les constructions neuves en Colombie-Britannique soient des bâtiments à consommation d’énergie quasi nulle dès 2032 en procédant à des modifications du code du bâtiment de la Colombie-Britannique.
  • Rendre la consommation de gaz naturel plus propre en instaurant une exigence minimale de 15 % de gaz renouvelable.
  • Réduire la dépendance des collectivités éloignées au diesel pour le chauffage.
  • Appuyer l’amélioration de l’efficacité des infrastructures publiques et effectuer un virage vers les biocarburants grâce au fonds des collectivités du programme CleanBC.
  • Financer la rénovation et l’amélioration du rendement énergétique des maisons et des bureaux.
  • Consacrer 400 M$ à la modernisation et à l’amélioration des logements sociaux. 
  • Aider l’industrie à diminuer ses émissions et à réduire la pollution.
  • Réduire de 45 % les émissions de méthane provenant de l’exploitation du gaz et du pétrole.
  • Fournir de l’électricité propre pour le projet de production de gaz naturel dans la région de la rivière de la Paix.
  • Permettre aux grandes opérations d’exploitation de profiter d’un meilleur accès à l’électricité grâce à de nouvelles lignes de transport. 
  • Aider les collectivités à atteindre 95 % de réacheminement des déchets organiques agricoles, industriels et municipaux, notamment grâce à des systèmes captant 75 % des gaz d’enfouissement et les transformant en ressource propre.
  • Renouveler la B.C. Bioenergy Strategy et développer les secteurs des biocarburants et de la bioénergie.
Le programme CleanBC est conçu comme un plan d’action afin d’atteindre les objectifs fixés par le Climate Change Accountability Act. Le gouvernement estime que le programme permettra de diminuer les émissions de GES de la province de 18,9 millions de tonnes, ce qui représenterait 75 % de ses cibles de réduction de GES pour 2030. Les mesures supplémentaires pour combler le dernier quart de ses objectifs seront annoncées dans les 18 à 24 mois à venir.
 
Les revenus de la taxe sur le carbone constituent l’unique source de financement du fonds dédié au programme CleanBC, et le gouvernement augmentera cette taxe de 5 $ la tonne l’an prochain pour soutenir le programme. L’ACP prévoit que d’autres hausses seront nécessaires afin de financer l’investissement massif qu’exigera le programme CleanBC si la taxe sur le carbone demeure la seule source de financement.
 
Le gouvernement de la Colombie-Britannique croit que son programme attirera de nouveaux investissements en Colombie-Britannique, car il constitue la preuve que la province s’efforce de répondre à la demande mondiale croissante de produits et services à faible intensité de carbone et de technologies de réduction de la pollution.
 

Retour au bulletin Branché

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn