CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
 

L’ICA sur la scène internationale

Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

par Jacques Tremblay, FICA

Au moment de terminer mon mandat à la présidence, je porte un regard sur les deux dernières années et sur le travail formidable accompli par la Direction des affaires internationales (DAI). Dans ce dernier article que je signe en qualité de président de la DAI, je présente les points saillants de mon séjour et un aperçu de ce qui s’en vient.

Réunions de l’AAI à Washington, DC

La DAI a établi un certain nombre de priorités en fonction de la nouvelle stratégie internationale de l’ICA, que nous avons mise en œuvre pendant la première année de mon mandat à la présidence. Cette stratégie vise, notamment, à assurer la participation et le soutien actifs de l’ICA aux activités de l’Association actuarielle internationale (AAI). Les plus récentes réunions de l’AAI se sont tenues du 16 au 19 mai à Washington, DC, et ont été précédées d’un colloque sur le secteur bancaire qui a eu lieu le mardi 14 mai. Ce colloque, qui se penchait sur les enjeux et les possibilités en émergence pour la profession actuarielle, était coparrainé par la Casualty Actuarial Society (CAS), la Society of Actuaries (SOA), l’Actuarial Society of South Africa et l’ICA.

Étaient présents à Washington 21 délégués de l’ICA activement engagés dans des comités de l’AAI, soit les comités sur la comptabilité des assurances, la réglementation des assurances, les régimes de retraite et avantages sociaux des employés, le professionnalisme, l’adhésion, les mises en candidature, les conseils et l’assistance, les normes actuarielles et les assurances IARD, ainsi que dans des groupes de travail, notamment sur la NIPA 4, les mégadonnées, le secteur bancaire, les ressources et l’environnement.

L’AAI a également mis sur pied un groupe de travail sur la revitalisation chargé d’étudier sa structure organisationnelle pour s’assurer de son caractère optimal aux fins de la réalisation de sa mission et de sa vision. Cet examen vise aussi à veiller à ce que la structure puisse s’adapter à l’évolution du contexte international en faisant un usage efficace du temps et des efforts des bénévoles et des ressources financières. Nous espérons voir des propositions officielles de la part du groupe de travail lors de la prochaine réunion, qui aura lieu à Tokyo cet automne.

Sondage auprès des membres de l’étranger

La DAI a mené un sondage auprès des membres de l’ICA qui travaillent à l’étranger afin de déterminer ce que l’ICA pourrait faire de plus, le cas échéant, pour maintenir leur engagement envers l’Institut. La Direction discute actuellement des résultats de ce sondage, tandis qu’un petit groupe de travail se penchera sur des idées, notamment la présentation de profils de membres travaillant à l’extérieur du Canada dont le travail pourrait intéresser les membres d’ici. Nous étudions, par ailleurs, les possibilités de collaboration avec d’autres associations actuarielles afin d’offrir aux membres de l’ICA des occasions de réseautage dans leur région.

IFRS 17

La norme IFRS 17 demeure un dossier important, tant à l’international qu’au sein de l’ICA. La prochaine ébauche de la NIPA 4 a été diffusée et la norme définitive devrait être publiée d’ici le quatrième trimestre de 2019. L’exposé-sondage relatif à la note actuarielle internationale (NAI) 100 a été publié au premier trimestre 2019. Plusieurs séances portant sur la norme IFRS 17 auront lieu dans le cadre d’act19, le Congrès annuel de l’ICA, en juin 2019 et à l’occasion du prochain Colloque pour l’actuaire désigné, qui se tiendra en septembre à Montréal.

L’avenir de la DAI

Sous la direction de Jason Malone, FICA, la DAI poursuivra la mise en œuvre de la stratégie internationale de l’ICA visant à accroître la présence de l’Institut sur la scène internationale au moyen d’initiatives stratégiques clés. Elle entend notamment prendre une part active et apporter une contribution utile aux travaux de certains comités clés de l’AAI, contribuer à la solidité de l’AAI, développer des relations internationales mutuellement avantageuses, maintenir un lien avec les membres qui travaillent à l’étranger et faciliter la notoriété et la portabilité du titre de FICA à l’échelle internationale.

De nombreux projets stimulants attendent la DAI, qui est toujours à la recherche de membres possédant une expérience internationale qui souhaitent redonner à la profession. Je prévois personnellement demeurer engagé et j’espère que vous envisagerez aussi de faire du bénévolat.

Salutations à vous tous! Ce fut pour moi un honneur et un plaisir d’assumer la présidence de la DAI.

Jacques Tremblay, FICA, est le président de la Direction des affaires internationales.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn