CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
 

Colloque conjoint de l’iCAS, de la SOA et de l’ICA sur l’analytique prédictive

Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

 

Par Joseph Gabriel

Le tout premier Colloque sur l’analytique prédictive organisé conjointement par l’ICA, la Society of Actuaries (SOA) et la CAS Institute (iCAS) et tenu à guichets fermés le 27 février 2019 a remporté un vif succès.

Marc Tardif, président désigné de l’ICA, Jim Christie, président de la CAS, et Mike Lombardi, président sortant de la SOA, ont inauguré la séance en prononçant des discours portant sur l’engagement de chaque organisme envers l’analytique prédictive compte tenu de l’importance qu’elle revêt pour la profession.

Tardif a qualifié d’éclairant le contenu du colloque, en particulier à l’égard de la protection des renseignements, tandis que M. Christie a parlé d’une « activité d’apprentissage fantastique », alors que les trois organismes ont uni leurs efforts pour produire un colloque d’avant-garde et de grand intérêt.

Les assureurs IARD, chefs de file l’analytique prédictive

Les participants ont appris que ce sont les assureurs IARD qui mènent le bal en matière d’analytique prédictive, et ce, principalement en raison du recours à la collecte électronique de données aux fins des activités d’affaires et de l’avantage concurrentiel substantiel que procure l’analytique prédictive. Du côté de l’assurance-vie, bien que l’analytique prédictive n’occupe pas une place aussi importante, les présentateurs ont montré que le recours à une approche statistique aux fins de la souscription pouvait réduire de plus de 40 % le processus de demande d’assurance.

Recherchés : héros des données?

Au-delà des données et de la modélisation, l’analytique prédictive comporte aussi certains facteurs liés à la gouvernance. La gouvernance, la protection des renseignements personnels et les biais sont des facteurs réels qu’il faut prendre en considération dans le processus de modélisation. Les incertitudes quant aux exigences réglementaires constituent un enjeu fondamental. Les conférenciers ont mentionné que, compte tenu de l’accroissement de la complexité des modèles d’analytique prédictive, il était essentiel d’accorder autant d’attention aux cadres de gouvernance entourant cette démarche. On a même proposé une notion de directeur des données, ou de héros des données, afin de mettre l’accent sur l’importance que revêt la gouvernance à ce chapitre dans le cadre de la culture de l’organisation.



La modélisation des cyberrisques

Une séance interactive portant sur les cyberrisques a captivé l’auditoire, qui a désigné la nature dynamique de ces risques à titre de préoccupation première. On y a exposé les trois piliers de la modélisation des cyberrisques, soit le modèle en tant que tel, les données et la flexibilité, compte tenu de la courte maturité et de la nature constamment changeante des cyberrisques. Les conférenciers ont parlé des vastes répercussions des cyberrisques, qui vont de la fraude visant des renseignements financiers jusqu’aux atteintes à de grands réseaux d’infrastructures. La surchauffe d’imprimantes à distance dans l’intention malveillante de causer des incendies simultanés dans plusieurs immeubles était au nombre des répercussions étonnantes des cyberrisques.

Toutes les séances ont révélé que l’analytique prédictive occupait désormais une place bien établie dans la pratique actuarielle, par exemple dans la modélisation de la mortalité au moyen de modèles linéaires généraux et dans l’analytique relative aux sinistres d’invalidité, et qu’elle faisait des avancées du côté de la souscription en assurance de personnes.

Survivre et réussir à l’ère de la génération du millénaire

Pour conclure le colloque, David Coletto, autorité de premier plan sur sa génération au Canada, a présenté un exposé captivant et riche en contenu. Il a expliqué pourquoi son optique « SHIFT » est cruciale pour diriger et réussir dans le marché d’aujourd’hui, compte tenu du fait que les milléniaux possèdent, en moyenne, 5,5 appareils connectés desquels des données peuvent être extraites et analysées.

À titre à la fois de Fellow et de membre du personnel de l’ICA, je suis très fier de faire partie d’un organisme professionnel qui a joué un rôle de premier plan dans l’organisation d’une occasion de PPC aussi importante et inspirante.

J’espère avoir l’occasion de vous croiser à l’occasion de nos événements à venir.

Joseph Gabriel, FICA, est l’actuaire membre du personnel, éducation, à l’ICA.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn