CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Décembre 2018
 
 

Après six ans d’existence, le PAU continue de prendre de la vigueur

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

par Joseph Gabriel, FICA

Je célébrais, à la fin octobre, mon cinquième anniversaire à titre d’actuaire membre du personnel, éducation, au sein de l’ICA. Ces cinq ans productifs ont été marqués par plusieurs jalons gratifiants et bien d’autres sont encore à venir. Le Programme d’agrément universitaire (PAU) a été mis en œuvre dans les universités en 2012. J’ai donc contribué de très près à son administration et à son fonctionnement depuis presque le tout début et je suis ravi de présenter un compte rendu de ses six premières années d’existence.

Contexte

À l’heure actuelle, le PAU permet aux candidats d’obtenir des crédits à l’égard de quatre examens (FM/2, IFM/3F, LTAM et STAM) en vue de la qualification aux titres d’AICA et de FICA, pourvu qu’ils obtiennent les notes établies par l’ICA dans certains cours universitaires agréés. Pour obtenir des précisions au sujet du PAU, prenez connaissance de cet excellent article d’Alicia Rollo, directrice, éducation et affaires internationales, à l’ICA.

Sur la scène internationale, des organismes réputés tels que l’Institute and Faculty of Actuaries (Royaume-Uni), l’Actuaries Institute (Australie) et l’Actuarial Society of South Africa recourent aussi à l’agrément universitaire aux fins de l’attribution de titres de compétence en actuariat. L’ICA a conclu des ententes de reconnaissance mutuelle avec ces trois organismes.

Le PAU est aussi reconnu aux États-Unis par :

  • La Casualty Actuarial Society aux fins des titres d’ACAS et de FCAS;
  • L’American Academy of Actuaries aux fins du titre de MAAA.

Bien que la Society of Actuaries (SOA) ne reconnaisse pas les crédits issus du PAU aux fins de l’attribution des titres d’ASA et de FSA, ces crédits peuvent servir à satisfaire aux exigences minimales aux fins de l’obtention des crédits de validation par l’expérience en éducation (VEE). Plus important encore, en vertu du protocole d’entente conclu entre l’ICA et la SOA, les candidats ont l’assurance de pouvoir naviguer dans le système d’éducation de la SOA avec leurs crédits du PAU et s’inscrire aux activités éducatives de la SOA reconnues par l’ICA. Ils sont aussi admissibles au Fellowship Admissions Course (FAC) de la SOA, lequel fait partie des exigences de l’ICA.

Le PAU en quelques chiffres

En octobre 2015, j’ai rédigé un article portant sur la cueillette et l’analyse de données relatives au PAU. Ces renseignements permettent à l’ICA d’évaluer le programme avec précision et de veiller à ce qu’il réponde à ses objectifs sur le plan de la rigueur. Ils permettent également de faire le suivi de la proportion de candidats qui ont recours au PAU. Les données cumulées depuis six ans me permettent de rendre compte de la mesure dans laquelle le PAU contribue à la formation des associés (AICA) et des Fellows (FICA) de l’Institut.

Voici un aperçu du recours au PAU depuis sa mise en œuvre :

  • Attribution de 740 crédits d’examen à 476 candidats;
  • Qualification à titre d’AICA de 47 candidats possédant au moins un crédit attribué dans le cadre du PAU;
  • Qualification à titre de FICA de 13 candidats possédant au moins un crédit attribué dans le cadre du PAU.

Selon les données actuelles, compte tenu de l’étroite correspondance entre les cours agréés et le programme d’études de l’ICA, les candidats du PAU réussissent bien les examens de niveau Fellow et d’autres activités éducatives, quelle que soit la façon dont ils ont acquis leur formation préliminaire. Il convient de rappeler que les candidats qui obtiennent des crédits dans le cadre du PAU doivent également satisfaire à tous les autres critères d’admissibilité de l’ICA. Ils doivent notamment réussir les examens préliminaires, les cours et les modules qui ne sont pas visés par des crédits dans le cadre du PAU, ainsi que l’Atelier sur le professionnalisme de l’ICA. Tous les candidats au titre de Fellow, qu’ils participent ou non au PAU, sont tenus de réussir les mêmes éléments éducatifs, notamment les examens, cours et modules de niveau Fellow et le Cours orienté vers la pratique de l’ICA. Bien entendu, ils sont aussi tenus de satisfaire à nos exigences visant l’expérience professionnelle et canadienne. 

Élargissement, à l’automne 2019, du programme d’études du PAU

Compte tenu de l’efficacité et de la rigueur que nous avons été en mesure de démontrer jusqu’ici à l’égard du PAU, nous avons entamé des discussions avec les onze universités agréées afin d’évaluer la possibilité d’élargir la portée du PAU. La Sous-commission sur le PAU de la Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF) a proposé que celui-ci accorde des crédits à l’égard de l’examen (P/1) sur les probabilités, de même que de l’examen Statistics for Risk Modeling (SRM) de la SOA. En ce qui concerne l’examen P, conformément au processus d’évaluation habituel du PAU auprès des universités, nous avons procédé à une analyse rigoureuse de la matière couverte par le programme d’études, des cours universitaires traditionnellement offerts, de la répartition des notes, ainsi que des plans de cours. Les universités ont procédé à un exercice visant à établir la correspondance avec le programme d’études de l’ICA. Un processus semblable est en cours à l’égard de l’examen SRM.

Sous réserve de satisfaire aux conditions énoncées dans la version révisée de la Politique relative au programme d’agrément universitaire, les universités agréées pourront, si tel est leur désir, obtenir l’agrément afin de couvrir dès septembre 2019 l’un ou l’autre de ces examens ou les deux. Pour maintenir leur agrément, les universités devront toutefois continuer de couvrir les quatre examens existants.

Approbation du Conseil d’administration de l’ICA et reconnaissance de la CAS

Le 21 novembre, le Conseil d’administration de l’ICA a approuvé les modifications apportées à la Politique relative au PAU. La CAS a par ailleurs confirmé qu’elle reconnaîtra les crédits du PAU à l’égard de l’examen P/1 aux fins des titres d’ACAS et de FCAS.

L’appui de la CAS demeure essentiel à la reconnaissance du programme par les étudiants, les employeurs et les membres de l’ICA. L’ICA est fier d’avoir réussi à gagner un tel appui et mettra tout en œuvre pour le maintenir.

Un avenir prometteur

L’augmentation chaque année du nombre de participants, l’obtention par les candidats des titres d’AICA et de FICA et l’élargissement du programme indiquent que le PAU est voué à un brillant avenir. Le Conseil d’administration de l’ICA a récemment reçu des plans aux fins du programme de mesure de la réussite du PAU. Surveillez les comptes rendus, à la fois quantitatifs et qualitatifs, qui seront publiés en 2019. 

Selon moi, cette citation d’Oscar Wilde, dramaturge, poète et auteur irlandais, est on ne peut plus éloquente : « Le succès est une science; lorsque les conditions vous sont propices, vous obtenez le résultat. »

Joseph Gabriel, FICA, est actuaire membre du personnel, éducation.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn