CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Décembre 2018
 
 

Réunion de novembre du Conseil d’administration

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue


par John Dark, FICA
Président de l’ICA

L’ICA a été bien occupé ces derniers temps, notamment avec la poursuite de la phase 2 de la révision de la gouvernance, les discussions relatives au processus de planification stratégique et les travaux relatifs à la mise en œuvre de la norme IFRS 17, dont le délai prolongé favorisera une réflexion actuarielle un peu plus approfondie.

IFRS 17

Le 14 novembre, l’International Accounting Standards Board (IASB) a annoncé (texte en anglais) qu’il avait voté pour la proposition de reporter l’entrée en vigueur de la norme IFRS 17 d’un an, soit au 1er janvier 2022.

Vous vous souviendrez qu’en octobre, l’ICA avait adressé une lettre à l’IASB afin de demander le report de la date de mise en œuvre. Plusieurs autres organismes en ont fait autant. De fait, l’IASB a reçu l’expression de 25 préoccupations à l’égard de la norme IFRS 17. Il entend discuter de celles-ci au cours des mois à venir et n’exclut pas la possibilité que certaines modifications soient apportées à la norme.

Nous sommes d’avis que nous devons poursuivre sur notre lancée et tirer pleinement profit de ce report d’un an. Il ne faut pas ralentir le rythme aux fins de la mise en œuvre. N’oubliez pas que notre blogue sur l’IFRS 17 (ouverture de session requise) est une excellente ressource. Vous y trouverez des documents, des liens menant à des sites Web importants, ainsi que des mises à jour de la Commission directrice sur la norme IFRS 17, qui vous aideront à vous préparer en vue de ce changement important.

Gouvernance – Phase 2

Alors que nous procédons aux changements de gouvernance prévus, le Conseil d’administration a examiné et approuvé une proposition révisée de la phase 2 concernant la création du Conseil de surveillance de la profession actuarielle (CSPA), qui a fait l’objet de précisions après la période de consultation des membres en octobre.

Un changement clé dans la proposition implique que le Conseil d’administration gardera la responsabilité de la qualification et de la formation initiale (approbation du programme d’études, exigences d’admissibilité, exigences du Programme d’agrément universitaire (PAU), etc.) tout en collaborant avec le CSPA et le nouveau Conseil de la qualification professionnelle (CQP) pour servir l’intérêt du public dans ces domaines.

De plus, le CQP/CSPA sera désormais responsable des exigences en matière de perfectionnement professionnel continu que les membres existants doivent satisfaire. Il supervisera également le processus de divulgation des condamnations au criminel. La Commission sur le professionnalisme supervise actuellement ces deux dossiers.

La Commission sur la gouvernance et les nominations procédera maintenant à l’actualisation des Statuts administratifs et autres documents associés à ces changements. Elle soumettra le tout à l’approbation officielle du Conseil d’administration lors de sa réunion du mois de mars 2019. Les membres seront appelés à se prononcer définitivement aux alentours du Congrès annuel de juin 2019.

Des précisions seront communiquées à ce sujet au cours des prochains mois.

Planification stratégique

À l’approche de la fin du cycle de vie de notre plan stratégique actuel, le moment est venu de nous pencher sur ce qui attend l’ICA de 2020 à 2022 et par la suite. Le Conseil d’administration a mis en branle l’examen du plan stratégique actuel, notamment un bilan des objectifs qui ont été atteints et de ceux qui sont en voie de l’être. Les priorités établies ont été bien prises en charge et les projets connexes sont achevés en majorité, une indication manifeste de notre grande productivité des dernières années.

Il s’agira assurément d’un processus de longue haleine. Cependant, pour amorcer la planification, nous nous sommes penchés sur la vision, la mission et les valeurs de l’Institut et nous avons procédé à un remue-méninges afin de cerner certains éléments clés de la raison d’être de l’ICA et de ses priorités. Ce travail de départ alimentera les autres discussions qui auront lieu d’ici le mois de juin, soit jusqu’à ce que le Conseil d’administration établisse le nouveau plan stratégique.

Du côté des directions

Le président de la Direction des affaires publiques (DAP), Bernard Morency, a fait le point sur le processus relatif aux énoncés publics en précisant que nous avons publié 30 énoncés publics de niveau 1 au cours de la dernière année. Cette augmentation énorme par rapport aux années précédentes démontre notre efficacité accrue en ce qui a trait à l’intervention dans les débats politiques et à l’adoption d’une démarche proactive pour faire connaître notre opinion aux décisionnaires de l’industrie et du secteur public.

La DAP a également proposé quelques améliorations au processus de définition et de production des énoncés publics de niveau 1 afin de favoriser l’efficacité de la publication et de faire en sorte de bien représenter les opinions et la réputation de l’ICA devant tous nos auditoires. Le Conseil a accueilli favorablement ces améliorations qui, nous l’espérons, auront pour effet d’augmenter encore davantage la visibilité de l’ICA. Pour toute question au sujet de ce processus, veuillez vous adresser à Sandra Caya, directrice associée aux communications et affaires publiques.

Le président de la Direction des normes et matériel d’orientation (DNMO), Faisal Siddiqi, a fait savoir que ses nombreuses commissions et sous-commissions travaillaient sur divers dossiers importants, dont celui de la norme IFRS 17. La Direction aura besoin d’effectifs supplémentaires et recrutera de nouveaux membres au cours des mois à venir. Pour prendre connaissance des nouveaux postes, consultez la page Occasions de bénévolat.

La relation entre la DNMO et le Conseil des normes actuarielles (CNA) a fait l’objet de discussions. En effet, le président et le vice-président de la DNMO assistent maintenant aux réunions du CNA et participent à la formation des groupes désignés. Ils s’emploient également à développer le même genre de relations étroites avec la Direction du développement de la pratique et les organismes de réglementation externes.

Fondation actuarielle du Canada

Créée en 2003 par le Conseil d’administration, la Fondation actuarielle du Canada (FAC) appuie la formation des jeunes, la littératie financière et les projets de recherche exploitant les compétences actuarielles dans une optique d’intérêt public.

Dans le rapport annuel de la FAC au Conseil d’administration, le président Paul Reaburn indique que les récents dons reçus, totalisant 125 000 $, serviront à financer des projets de recherche et à parrainer des programmes à l’intention des jeunes. La FAC s’emploie activement à recruter de nouveaux administrateurs et à concevoir de nouveaux moyens d’augmenter les dons des entreprises et des particuliers.

Je vous invite à vous renseigner au sujet des activités de la FAC et à songer aux façons dont vous ou votre organisation pourriez nous soutenir, que ce soit sous forme de don direct ou autre.

Fusion de la SOA et de la CAS

Vous savez probablement déjà que la proposition de fusion de la Society of Actuaries (SOA) et de la Casualty Actuarial Society (CAS) a été annulée. Ces deux partenaires précieux de l’ICA procurent d’importants avantages à notre système d’éducation. Nous surveillerons de près l’évolution de la situation et demeurerons en contact étroit avec les deux parties.

À l’aube d’une nouvelle année

En cette fin d’année 2018, je vous transmets à tous mes meilleurs vœux. Que cette nouvelle année soit prospère et stimulante!

John Dark, FICA, est le président de l’Institut canadien des actuaires.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn