CPA Public Affairs
TwitterLinkedIn
FĂ©vrier 2019

Ont. : L’ACP dépose un mémoire pré-budgétaire

Print Imprimez cet article | Envoyez à un collègue

L’ACP a participé, en compagnie de certains de ses membres ontariens, au processus de consultation pré-budgétaire du gouvernement provincial. Les Ontariens ont été invités à proposer leurs idées en vue du prochain budget, qui sera le premier du nouveau gouvernement progressiste-conservateur.
 
Les recommandations de l’ACP, soumises au comité législatif responsable de l’examen des mémoires présentés par le public, sont les suivantes :
  • Exonérer le propane de la taxe de 4,3 cents le litre sur les carburants de transport. Le gaz naturel n’est pas visé par la taxe sur les carburants, car il est considéré comme étant un moyen qui permet de réduire les toxines dangereuses et les gaz à effet de serre produits par le secteur du transport. Si on suit la même logique, le propane, qui est un carburant à faible taux d’émission, devrait également être exonéré de cette taxe.
  • Instaurer un crédit d’impôt pour remplacement de carburant, pouvant atteindre 5 000 $, afin d’inciter les propriétaires de flottes commerciales à convertir leurs véhicules roulant au diesel ou à l’essence afin qu’ils puissent être alimentés au propane. Des recherches concluent que des investissements dans les technologies liées au propane peuvent permettre de maintenir bas les prix du propane et d’obtenir ainsi des rendements du capital investi (RCI) fort intéressants au cours du cycle de vie des véhicules commerciaux, tout en contribuant de façon importante à la réduction des émissions polluantes et à l’amélioration de la qualité de l’air.
  • Instaurer un crédit d’impôt de 2 500 $ pour favoriser les conversions à un combustible à faible taux d’émission comme le propane dans les collectivités rurales n’ayant pas accès au réseau de gaz naturel. Les collectivités éloignées et rurales de l’Ontario ont aussi le droit d’avoir un véritable choix en matière de combustibles de chauffage domestique propres et abordables. La décision du gouvernement de permettre l’élargissement du réseau de gaz naturel ne profitera en rien à la plupart des collectivités éloignées et rurales de la province. Le gouvernement devrait s’assurer que les Ontariens vivant dans les collectivités rurales aient la possibilité de choisir un combustible propre et abordable – en comparaison de l’électricité, du mazout et du diesel, dont les coûts sont élevés – en instaurant un crédit d’impôt qui permettrait aux résidants des collectivités rurales n’ayant pas accès au réseau de gaz naturel de transformer leur système de chauffage afin de l’alimenter avec un combustible à faible taux d’émission comme le propane. Prévoir un crédit d’impôt supplémentaire pour les collectivités éloignées serait en outre un bon moyen de reconnaître les défis particuliers auxquels font face les résidants des régions isolées.
  • Investir dans les écoles de métiers et favoriser la promotion des métiers importants pour l’économie ontarienne, comme celui de monteur d’installations au gaz. On prévoit une pénurie de 34 000 conducteurs de camions au Canada en 2024, ce qui pourrait avoir des répercussions importantes sur l’ensemble des secteurs de l’économie. Actuellement, une pénurie de monteurs d’installations au gaz retarde le raccordement des maisons et des commerces aux réseaux de distribution de diverses sources d’énergie, notamment le propane.
L’ACP continuera à suivre attentivement l’évolution de ces questions et d’autres enjeux importants dans le cadre des discussions qu’elle mène actuellement avec les décideurs ontariens.
 

Retour au bulletin Branché

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn