Canadian Municipal Water eBulletin
Nouvelles de l'ACEPU
  

Je dois dire que je me joins au mouvement pour commencer à nommer cette situation pour ce qu’elle est réellement, une crise climatique et non seulement un changement agaçant pour certains comme les négationnistes préfèrent en minimiser l’importance. Une vieille amie est venue chez moi la fin de semaine dernière. Elle est non seulement une grande admiratrice du président Trump, mais affirme également que le changement climatique n’existe pas.

  

Les gestionnaires municipaux de l’eau et des eaux usées se trouvent dans une situation sans issue. Nous livrons nos produits et services comme nous sommes supposés le faire, le public laisse échapper un bâillement collectif, car nous sommes payés pour le faire. Quand, toutefois,  quelque chose ne fonctionne pas, les médias d’information et le public réclament des têtes et des changements. Nous devons améliorer notre communication, tant pour les petites victoires comme dans les moments de crise.

  

Santé Canada a publié un nouveau document pour consultation sur l’aluminium dans l’eau potable. Le document recommande une concentration maximale acceptable (CMA) de 2,9 mg/L (2 900 μg/L) d’aluminium total dans l’eau potable, fondée sur la moyenne mobile annuelle de l’endroit en utilisant un minimum d’échantillons trimestriels prélevés dans le réseau de distribution.

  

L’Association canadienne des eaux potables et usées présente les conférences LESAM et PI2019 de l’IWA, qui se tiendront simultanément à Vancouver, Canada. Joignez-vous à nous pour ces conférences internationales conjointes qui attireront des spécialistes de l’évaluation de la performance et des professionnels de la gestion des actifs du monde entier. Ils représentent des services d’eau publics et privés de pointe, des sociétés d’experts-conseils, des établissements universitaires et de recherche actifs sur la question de l’eau potable et des eaux usées.

Scale Back Power/Chemical Usage with HydroFlow
HydroFlow Canada
HydroFlow Systems have proven themselves, with over 25 years of success, across 68 countries. STOP Limescale formation, ELIMINATE existing Limescale buildup, REDUCE Biofilm, Bacteria and Algae, chemical free. REDUCE Struvite and Polymer usage in WWTP Dewatering Processes. Applications: Cooling Towers, Boiler and Steam Boiler Systems, Water Heaters, Humidification Systems, Commercial Swimming Pools, WWTPs and more...Environmentally Friendly, Chemical Free, Proven, Patented and Verified Systems.
Learn More
Advertisement
Projets fédéraux

 Le projet C-69 maintenant devenu la nouvelle Loi sur l'évaluation d'impact après avoir reçu la sanction royale le 21 juin 2019, entrera en vigueur, sauf quelques exceptions, à une date ultérieure. Le projet de loi propose notamment la création d'une Agence canadienne d'évaluation d'impact qui remplace l'Office nationale de l'énergie par la Régie canadienne de l'énergie. Le dernière version du projet de loi C-69 compte 99 modifications : « le plus grand nombre de modifications jamais adopté sur quelque mesure législative que ce soit depuis 1946 ».

La nouvelle Loi sur les pêches a également reçu la sanction royale. L’ACEPU a suivi l’évolution de la Loi, car nos membres sont concernés par les dispositions sur les substances nocives ainsi que par certaines exigences pour l’obtention de permis. Entre autres choses, la Loi, maintenant en vigueur, sauf certaines exceptions, rétablit des mesures précédentes pour la protection des poissons et de leur habitat en ce qui concerne les ouvrages, les entreprises ou les activités pouvant causer la mort du poisson ou la détérioration, la perturbation ou la destruction de l'habitat du poisson. Dans les dernières étapes une « disposition déterminative » qui considère le débit d'eau (qui constituait auparavant un élément de l'habitat) comme étant lui-même l'habitat du poisson a été retirée. Le comité du Sénat a également éliminé la phrase qui suit « les eaux où vivent les poissons » dans la définition de l'habitat du poisson. Cette définition est maintenant limitée aux aires « où vit le poisson et toute aire dont dépend, directement ou indirectement sa survie, notamment les frayères, les aires d'alevinage, de croissance ou d'alimentation et les routes migratoires ».

Le gouvernement du Canada annonçait récemment qu'il investira 89,7 millions de dollars sur cinq ans pour moderniser les services de surveillance des eaux dans tout le pays. Le financement sera notamment destiné à étendre la recherche des Services hydrologiques nationaux concernant les effets du changement climatique sur les ressources d'eau douce.

Acromag, Inc.
Hungerford & Terry

Le gouvernement a conclu que le cobalt et ses composés solubles répondent aux critères de toxicité en vertu de l’alinéa 64 a) de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE]) et devrait être ajouté à la Liste des substances toxiques de l’Annexe 1. Selon l’avis, les sources de rejet du cobalt dans l’environnement provenant du secteur manufacturier comprennent le caoutchouc, les produits chimiques, les peintures et les revêtements, le plastique (résine de polyester), les engrais et les aliments pour animaux.

Statistiques Canada a publié un rapport sommaire sur les données des systèmes de traitement des eaux usées municipales jusqu’en 2017.

Blue-White Industries
Canada Tank Solutions Inc
Nouvelles provinciales

Le 5 juillet 2019, les gouvernements du Canada et de l'Ontario ont publié l'ébauche d'un nouvel Accord Canada-Ontario concernant la qualité de l'eau et la santé des écosystèmes dans le bassin des Grands Lacs qui vise à coordonner leurs actions pour y protéger la qualité de l'eau. L'ébauche du nouvel Accord est conçue pour promouvoir des mesures s'attaquant aux algues nocives et nuisibles dans le Lac Érié et nettoyer des secteurs préoccupants des Grands Lacs. Il comprend également des mesures pour l'amélioration de la gestion des eaux usées et de ruissellement et la réduction de la pollution visant notamment l'épandage de sel et la pollution par le plastique. Une entente définitive est prévue pour 2020. Vous pouvez consulter l'ébauche de l'Accord de la Partie 1 de la Gazette du Canada publiée le 6 juillet.