Canadian Municipal Water eBulletin
Archives | Abonnez | www.cwwa.ca  
   
31 mars 2016
 
 

Les gouvernements du Canada et des États-Unis annoncent des cibles pour réduire de 40 % le phosphore dans le lac Érié afin d'améliorer la qualité de l'eau

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, et madame Gina McCarthy, administratrice de l’Environmental Protection Agency des États-Unis, ont annoncé aujourd’hui l’adoption par le Canada et les États-Unis de cibles qui visent à réduire le phosphore qui entre dans les eaux du lac Érié.
 
Les algues sont naturellement présentes dans les systèmes d’eau douce. Elles sont un élément essentiel du réseau alimentaire en milieu aquatique et des écosystèmes sains. Leur présence en trop grand nombre en raison d’une teneur élevée de phosphore peut cependant créer des conditions néfastes pour la santé humaine et l’environnement.
 
En signant l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs, le Canada et les États-Unis se sont engagés à lutter contre la menace croissante de la prolifération des algues toxiques et nuisibles dans le lac Érié et ont convenu de fixer de nouvelles cibles binationales de réduction du phosphore dans le lac Érié d’ici février 2016.


 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn