Canadian Municipal Water eBulletin
Archives | Abonnez | www.cwwa.ca  
   
22 janvier 2015
 
 

L’ACDE et d’autres organismes appellent le gouvernement fédéral à déclarer le triclosan toxique.

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

L'Association canadienne de droit de l'environnement (ACDE), et d'autres organismes sans but lucratif, exhortent le gouvernement fédéral du Canada à déclarer officiellement le Triclosan (CAS # 3380-34-5) toxiques en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (LCPE), 1999 Annexe I Liste des substances toxiques et assurer une élimination du triclosan dans tous les produits de consommation et institutionnels, avec une priorité aux produits de nettoyage et de soins personnels.

Selon la communication du groupe, Triclosan et triclocarban, des produits chimiques antibactériens similaires incorporés dans des barres de savon et d'autres produits de consommation, sont classés dans la liste des meilleurs contaminants préoccupants le monde entier. La présence du triclosan et triclocarban est tellement omniprésente globalement qu'ils sont maintenant détectables dans la poussière de maison, dans l'eau de l'océan et des endroits aussi éloignés que la boucle d'eau des vaisseaux  spatiaux.

En Mars 2012, deux ministères du gouvernement du Canada ont publié leur rapport d'évaluation préliminaire pour le triclosan. Cette évaluation a révélé des niveaux variables de triclosan dans les effluents d'eaux usées à travers le Québec, l'Ontario et la Colombie-Britannique avec les données pour les concentrations de triclosan dans les boues d'épuration dans plusieurs provinces

Environnement Canada a conclu que le triclosan répond au critère de la «LCPE toxique» et pourrait être ajouté à la Liste des substances toxiques de la LCPE 1999 pour une série de mesures de gestion des risques possibles. Mais à ce jour, aucune mesure n'a été prise. En revanche, Santé Canada a déclaré que le triclosan ne constitue pas un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine. Selon la communication, "la disparité entre le projet de conclusion de Santé Canada et Environnement Canada pour le triclosan ne fournit pas le signal réglementaire nécessaire pour que ce produit chimique soit éliminé du marché.

Le triclosan étant un produit courant dans de nombreux produits ménagers, son entrée la plus commune dans l'environnement est  les usines de traitement des eaux usées. L’ACEPU soutient le contrôle ou l'interdiction du triclosan avant son entrée dans les usines de traitement des eaux usées a travers  une stratégie de gestion des risques qui obligerait nos membres à le retirer au niveau du traitement. Cependant, nous soutenons également une recherche scientifique solide pour nous assurer que les mesures de contrôle soient mises en œuvre pour éviter que le produit chimique ne met en danger la santé environnementale ou humaine. Les méthodes d'analyse sont capables de détecter une série de substances au micro-niveau et leur impact  à de telles faibles concentrations. Avec les différentes évaluations de Santé Canada et Environnement Canada, il est difficile d'évaluer la véritable menace de triclosan. L'ACEPU continuera de surveiller la situation.
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn