Canadian Municipal Water eBulletin
Archives | Abonnez | www.cwwa.ca  
   
24 juillet 2014
 
 

Nouvelle base de données internationales sur les eaux usées

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Comme le monde s’urbanise, la demande des ressources en eau montera en flèche. Non seulement les villes en plein essor augmenteront leur utilisation en eau, mais de plus en plus d’aliments de qualité seront nécessaires pour assouvir les appétits urbains.

Des millions d'agriculteurs répondent déjà à cette nouvelle réalité en utilisant les effluents urbains pour cultiver des plantes dans les zones péri-urbaines. Les eaux usées sont une source d'eau annuelle, riches en éléments nutritifs et si elles sont utilisées en toute sécurité, elles peuvent être une ressource très productive.

Jusqu'à tout récemment, il y avait peu de données sur la quantité d'eaux usées municipales potentiellement disponible ou effectivement utilisée à des fins productives. Maintenant, une nouvelle addition au système mondial d’information sur l’eau de la FAO, AQUASTAT, en partenariat avec l'IWMI et le programme de recherche sur l'eau, la terre et les écosystèmes du CGIAR vient combler cette lacune.

À la différence des autres bases de données consacrées aux eaux usées, souvent axées sur le pourcentage de la couverture des installations d’assainissement ou des charges de pollution, AQUASTAT se concentre essentiellement sur les volumes produits annuellement au niveau national. Ce paramètre « volume » a été choisi pour faciliter l'intégration de ces données dans les statistiques relatives aux ressources en eau et à l'utilisation de l'eau des différents pays.

"Quand nous avons commencé il y a quatre ans il n'y avait pas de référentiel international reconnu pour ce type de données», explique Mateo Sagasta- chercheur principal sur la qualité de l'eau et sa réutilisation en toute sécurité. Les données recueillies proviennent de l'examen par  la FAO, l'IWMI des notes d'information et des rapports nationaux, des bases de données, des rapports techniques, des publications validées par des spécialistes et des communications présentées par des autorités nationales lors de séminaires, la recherche sur Internet, etc.
 
Comme les données choisies proviennent de nombreuses sources différentes, des incohérences risquent d'apparaître au fil du temps. Il est par conséquent essentiel de soumettre toutes les données, aussi bien celles nouvellement recueillies que celles déjà disponibles dans la base de données, à un processus d'examen et de validation approfondi.

Vous pouviez avoir accès a la nouvelle base de donnée en Français, Anglais et en Espagnol à : http://www.fao.org/nr/water/aquastat/wastewater/indexfra.stm 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn