Canadian Municipal Water eBulletin
Archives | Abonnez | www.cwwa.ca  
   
24 juillet 2014
 
 

Discussions entre Infrastructure Canada et l’ACEPU

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Une réunion entre le personnel d'Infrastructure Canada et l'Association canadienne des eaux potables et usées a été organisée le 15 Juillet. Le nouveau directeur de la politique, Stephanie Tanton, a invité le Directeur général de l’ACEPU, Robert Haller et le Gestionnaire des  relations avec le gouvernement, Adrian Toth au bureau d'Ottawa. Stéphanie et son équipe recherchaient les points de vue et les perspectives de l’ACEPU sur les priorités, les lacunes existantes, les pressions et les approches novatrices aux enjeux de l'infrastructure municipale de l’eau potable et des eaux usées.

Cela a été une grande session sur « apprendre à connaître l'eau ». Nous avons commencé à discuter sur comment le ministre et le ministère semblent toujours parler de transit et des ponts, des routes et parfois alors «autres». Nous espérons que s’ils comprenaient mieux les problèmes du secteur de l'eau potable et des eaux usées, ils pourraient être plus confiants d’en parler et de le promouvoir comme un secteur prioritaire.

Nous avons discuté des questions du vieillissement des infrastructures, du sous-financement chronique et de l'absence de réserves, de la pression démographique, du changement climatique et plus. Nous avons parlé de nos concepts et demandé leur soutien pour aider les collectivités à passer d'une dépendance aux subventions vers des solutions à long terme et à des collectivités autonomes. La promotion de la gestion d'actifs et la comptabilisation des coûts complets sur le cycle de vie, le tarif abordable de l'eau, l'innovation et l'efficacité énergétique ont fait partie de la discussion. Nous avons également abordé la promotion des nouvelles technologies et du soutien aux projets qui remplacent non seulement les infrastructures vieillissantes, mais aussi luttent contre les changements climatiques et / ou les questions énergétiques.

Nous avons beaucoup parlé des éléments positifs du Partenariat public privé (3P) qui favorisent l'innovation, la gestion des risques et les plans de maintenance solides, et de comment le 3P n’est pas une option pour les petites et moyennes collectivités - Alors, comment pouvons-nous créer des prêts / dons hybrides qui peuvent également présenter de meilleurs concepts d'un modèle 3P?

Ils avaient encore notre soumission à la table ronde de l'infrastructure dans leurs mains et ont été très intéressés par notre approche positive de solutions à long terme avec la gestion d'actifs, l'établissement des priorités et l'innovation. Nous pensons que la réunion a établi un pont solide de communication et ouvert la voie à une meilleure collaboration entre nos organismes. Mais nous leur avons dit que nous ne serons pas heureux tant que le ministre Lebel ne mentionnera dans l’un de ses discours « l’eau potable et les eaux usées »lorsqu’il parle de problèmes d'infrastructure et des priorités pour le Fonds Chantiers Canada.

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn