Canadian Municipal Water eBulletin
Archives | Abonnez | www.cwwa.ca  
   
30 avril 2014
 
 

Le Water Haller – Avril 2014: VOUS POUVEZ ME LIRE COMME UN LIVRE! ... ou un tweeter

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Tendre la main aux jeunes peut être un défi, mais aussi un plaisir. J'ai récemment participé à l'événement «Bibliothèque vivante» avec le Conseil scolaire d'Ottawa. Des dizaines de professionnels de la communauté se sont rendus disponibles aux étudiants du secondaire de la ville d'Ottawa pour expliquer ce qu'ils font et discuter des grands enjeux de leur domaine. Je me sentais un peu comme un vieux manuel à côté de certains hommes politiques de haut niveau, des chefs d'entreprise et des stars médiatiques et j'étais sûr que je serai laissé comme un vieux garçon. Mais j'ai été «repéré» et survécu à 5 séances de 2 à 5 étudiants à la fois. Nous avons parlé des méthodes de traitement, des infrastructures, des dolines, du changement climatique et de l'eau en bouteille.

Pour ma propre histoire de vie, j'ai raconté la tragédie de Walkerton. J'ai été choqué qu'aucun d'entre eux n'avait jamais entendu parler de Walkerton. Je tiens à dire bravo à la province de l'Ontario et à tous les gouvernements provinciaux et locaux d'avoir mis les moyens nécessaires pour que les consommateurs se sentent en sécurité. Beaucoup de questions sur l'eau et l'environnement local m'ont été posé. Les étudiants m'ont demandé ce qu'ils pouvaient faire dans leurs propres écoles, par exemple lancé quelques projets sur la gestion efficace de l'eau et une campagne de sensibilisation sur « Remplir votre propre bouteille ».

Il y avait aussi plusieurs questions sur le punk rock, une partie de ma bio et le type de musique que j'aime actuellement (mais c'est une autre histoire). En fin de compte, cela a été très amusant et inspirant pour moi. Ces étudiants sont enthousiastes et prêts à sauver le monde. Le plus grand compliment, mis à part un tweet qui dit que j'ai été «super gentil et trop drôle», c'est que malgré tout le pessimisme du changement climatique et d'autres défis, je les ai laissés avec un message positif qu'ils pouvaient faire quelque chose pour ce monde.

Parlant de tweet, une jeune professionnelle m'a mis sur Twitter l'an dernier et m'a entrainé à travers le processus (beaucoup plus facile que ce que j'imaginais). Mon entraîneur Twitter était Natasha Niznik - gagnante 2014 de Jeune professionnel de la Water Environment Association of Ontario (WEAO)! Félicitation Natasha!

Suivez-moi sur @ WaterHaller

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn