Canadian Municipal Water eBulletin
 

« Nous sommes une famille » ? L’alliance Canada?États-Unis

Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Les relations du Canada avec les États-Unis ont toujours dénoté une amitié internationale des plus uniques et des plus importantes. Pour l’ACEPU, nos rapports avec les États-Unis jouent une part importante tant dans ce que nous sommes comme association que pour ce que nous réalisons. Nous sommes une société complètement indépendante, comme la WEF, l’AWWA et la NACWA. Mais nous avons adhéré à un protocole d’entente (PE) qui nous guide pour sceller notre coopération et nous sommes devenus de véritables partenaires sur de nombreux fronts relatifs à la défense des droits, la valeur de l’eau et la direction des services d’utilité publique. J’aime souvent citer Hermie, dans l’émission spéciale de Rudolph le petit renne au nez rouge, quand il suggère à Rudolph : «?Soyons indépendants, ensemble?!?».  

Je sors tout juste d’un autre évènement fantastique de la WEFTEC, qui s’est déroulé pendant quatre jours à Chicago, et je m’en vais très inspiré et motivé par la force de nos relations avec les États-Unis. Je suis invité à participer chaque année au Government Affairs Committee (comité des affaires gouvernementales) de la WEF où je suis fier de présenter tous nos efforts de plaidoyer (et nos réussites) pour le secteur canadien des eaux usées au Canada. J’ai également pu remercier la WEF pour le soutien financier qu’ils apportent chaque année à l’ACEPU pour la défense des droits au nom des membres canadiens de la WEF. Je peux donc m’assoir en tant que membre actif du Canadian Affairs Council (conseil des affaires canadiennes) de la WEF qui travaille en étroite collaboration avec les cinq associations canadiennes membres et constater l’énorme soutien que la WEF accorde à ce conseil. En juillet dernier, la WEF est venue, avec tout son conseil d’administration, aux trois jours de rencontres à Toronto et a consacré la plus grande partie d’une journée aux questions «?canadiennes?» en écoutant le conseil, l’ACEPU et notre comité national de l’IWA. Le dialogue était très sincère et utile sur la façon dont la WEF pourrait mieux aider ses membres canadiens en mondialisant leurs publications, en traduisant les ressources vitales et en s’assurant des contributions canadiennes sur tous les comités et projets. Ma bonne amie Eileen O’Neill me manquera beaucoup, car elle quitte la direction de la WEF, mais j’ai eu la chance de rencontrer le nouveau directeur exécutif, Walt Marlow (psit… en réalité, il est né au Canada, à Charlottetown, Î.-P.-É., il doit donc être un bon gars).

Lors de ma présence à l’évènement de la WEF, j’ai également assisté à une excellente rencontre avec mon homologue, et ami, David Lafrance, directeur exécutif de l’AWWA. Chaque printemps, je siège à leur conseil sur les services d’utilité publique et nous partageons les efforts que nous déployons au Canada. Je joue aussi un rôle actif au comité des affaires canadiennes de l’AWWA en travaillant avec les cinq chapitres canadiens de l’AWWA. Nous avons eu une année très occupée sur les questions du plomb et du manganèse. Cette année, l’AWWA reçoit leur évènement «?Sommet?» en complément de notre conférence nationale à Banff. Cet évènement triennal définit les principaux enjeux sur l’eau au Canada, établit les priorités de nos comités canadiens et aide l’AWWA à mieux répondre aux besoins de ses membres canadiens.

Plus tôt cette année, l’ACEPU a signé un PE avec ses nouveaux partenaires à la National Alliance of Clean Water Agencies (NACWA, Alliance nationale des agences sur l’eau saine). J’ai été invité à Washington, DC, pour participer à leur «?rencontre nationale?» annuelle et j’ai pu assister à la réunion de leur conseil d’administration et observer leurs efforts de plaidoyer au Capitole. Vraiment fascinant?! La NACWA a été notre partenaire le plus important dans les efforts que nous déployons pour remédier aux lingettes jetables dans les toilettes et elle appuie le nouveau projet de recherche de notre comité sur le changement climatique.

Je pense que la plus grande expression de la force de notre amitié avec les organisations des États-Unis a été leur appui indéfectible à notre candidature pour accueillir le Congrès mondial de l’eau de l’IWA en 2022. La WEF et l’AWWA ont toutes deux produit des vidéoclips en appui à notre candidature et ce soutien continue avec l’élaboration d’un programme passionnant et pertinent sur les services d’utilité publique à Toronto 2022. Elles se sont engagées à nous appuyer pour accueillir tous les pays du monde en Amérique du Nord. 

L’appartenance juridique de l’ACEPU est l’affiliation collective, mais nos «?véritables?» membres le sont à titre individuel. Mais presque tous ces membres individuels sont avant tout membres de la WEF ou de l’AWWA (ou des deux). Voilà où commence notre «?profession?». Leur appui individuel à l’eau potable et usée est important pour le perfectionnement professionnel de chacun, de l’opérateur au dirigeant des services d’utilité publique, en passant par l’étudiant jusqu’au chercheur renommé ou au respecté responsable de règlementation. Vous obtenez vos compétences professionnelles grâce à leurs formations et leurs ressources et vous en bénéficiez en tissant vos réseaux professionnels grâce à un engagement actif dans vos sections provinciales, régionales ou comme association membre. Bien sûr, la direction provient de l’administration générale de ces organisations aux États-Unis. Donc l’ACEPU a été créée pour mettre sur pied un plus grand réseau national pour les Canadiens et favoriser un dialogue est-ouest sur des questions nationales essentielles et sur les politiques fédérales. Nous appuyons et travaillons avec ces chapitres de l’AWWA et ces associations membres de la WEF. Cette relation est renforcée par la nomination d’un administrateur au conseil d’administration de l’ACEPU. 

Bien, j’espère que cela aidera à clarifier nos rôles respectifs et nos alliances stratégiques.

Bien sûr, je dois vous quitter sur une annonce de la NWWC à Banff. Ces trois partenaires des États-Unis enverront des cadres supérieurs ou des dirigeants de conseils à notre évènement pour participer aux séances et mieux comprendre les enjeux canadiens.

À bientôt, tous à Banff?!