Canadian Municipal Water eBulletin
 

Le gouvernement envisage d’élargir le recours aux évaluations cumulatives sur les perturbateurs endocriniens

Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Le Canada envisage d’élargir son recours aux évaluations cumulatives sur les perturbateurs endocriniens, y compris les phtalates, les substances perfluoroalkylées, les produits ignifuges et le plomb en vertu d''un cadre d’évaluation du risque plus large après 2020, selon les rapports qui ont suivi les rencontres des parties intéressées tenues à Ottawa du 26 au 29 novembre 2018.

D’après un membre du Conseil consultatif des intervenants (CCI), Fe De Leon, chercheur et assistant juridique à l’Association canadienne du droit de l’environnement (ACDE), une attention particulière a été accordée aux perturbateurs endocriniens et à la façon dont le gouvernement les évaluera et les règlementera dans son programme après 2020.

Gary LeRoux, président et directeur général de l’Association canadienne de l’industrie de la peinture et du revêtement (ACIPR) et membre du CCI, a déclaré que le gouvernement semble avoir décidé d’effectuer une évaluation des substances chimiques «?en vue d’en élargir l’angle et la portée?» pour l’aider à en évaluer les impacts sur les populations vulnérables relativement à l''évaluation des risques et sa gestion éventuelle.

https://chemicalwatch.com/72561/canada-risk-assessments-expected-to-see-more-focus-on-edcs