Canadian Municipal Water eBulletin
 

Water Haller: Ce fut une très bonne année!

Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Naturellement, avec la fin de l’année qui approche, nous jetons un regard sur ce qui s’est produit dans le milieu de l’eau et ce que nous avons accompli comme association nationale. Au moment de rédiger un de mes rapports trimestriels pour le conseil d’administration et nos associations partenaires, je me suis dit que «?pour une année presque sans histoire, il se passait bien des choses à l’ACEPU?».

Pendant que nous constations quelques modifications à l’échelle des gouvernements provinciaux, tout était tranquille sur la scène fédérale au plan politique. Rien de majeur du côté législatif ni de grandes surprises dans le budget. Nous travaillons avec le nouveau secrétaire parlementaire de la ministre de l’Environnement, mais la plupart de nos contacts n’ont pas changé. Cela dit, de nombreuses discussions intéressantes à l’échelle nationale se sont amorcées ou ont avancé au cours de l’année 2018. La plus importante est probablement l’élaboration de nouvelles recommandations sur le plomb dans l’eau potable, qui réduisent les cibles de moitié et modifient les protocoles d’échantillonnage. Comme elles entreront en vigueur en 2019, notre comité sur l’eau potable devra porter une attention particulière à ce qui se passera et à l’application des recommandations à nos membres, aux unités de santé et aux organismes de règlementation pour communiquer l’information au public et aux médias.

Nous avons observé beaucoup de progrès de la part des collectivités pour le respect des obligations relatives à l’application du Règlement sur les effluents des systèmes d’assainissement des eaux usées (RESAEU) pour 2020, pendant que l’ACEPU continue de plaider pour un peu de souplesse dans l’application du règlement. En lien avec le RESAEU, nous avons l’augmentation du traitement des biosolides et la revitalisation de notre comité sur la question qui vise à aider nos membres avec les ressources solides. Entre-temps, nous poursuivons nos efforts pour l’élaboration de normes sur les produits «?jetables dans les toilettes?» en appuyant la nouvelle recherche à l’Université Ryerson sur les essais et la vérification.

Les changements climatiques, thème qui englobe presque tout ce que nous réalisons ces jours-ci, s’appliquent à chacun de nos comités et à leur travail. Notre comité sur les changements climatiques a joué un rôle de direction dans une coalition nationale et contribué à la rédaction d’une déclaration nationale commune invitant à l’action pour le respect de nos obligations en vertu de l’Accord de Paris. En tant qu’industrie, nous pouvons commencer à nous pencher sur notre propre efficacité et notre comité de gestion efficace de l’énergie et de l’eau s’affairé à rédiger ses rapports sur l’efficacité des pompes, les grands consommateurs d’eau et un énoncé de principes utile sur les broyeurs à déchets. L’effort national le plus remarquable a sans doute été déployé avec la Table ronde sur les risques d’inondation et les deux groupes de travail (sur la modélisation des risques financiers et la cartographie des inondations).

Notre comité sur la direction dans les services d’utilité publique (Utility Leadership Committee, ULC) a élaboré un énoncé de principe sur les systèmes durables d’approvisionnement en eau comme cadre de référence pour la future rédaction de positions plus détaillées concernant l’efficacité, la viabilité et notre capacité à traiter toutes questions relatives au développement durable. L’ACEPU, avec son comité sur la direction dans les services d’utilité publique, a travaillé étroitement avec ses partenaires, le Public Sector Digest et le Réseau canadien de l’eau, aux enquêtes et rapports nationaux sur le développement durable et les changements climatiques, travail qui se poursuivra en 2019. Pendant ce temps, notre comité sur la sécurité a œuvré de concert avec Sécurité publique Canada à la suite de l’enquête nationale et du rapport sur la résilience de 2017 pour avancer à partir des conclusions de ce rapport.

Tous ces rapports et déclarations mentionnés précédemment sont (ou seront bientôt) disponibles sur notre site Web. Surveillez-le, car nous le renouvellerons en 2019 pour améliorer cette ressource pour vous, nos membres.

Et puis, nous avons également rénové nos bureaux, lancé un nouveau rapport annuel, publié deux magazines, 12 bulletins électroniques et plusieurs communiqués. Un nouveau partenaire s’est joint à nous pour la coordination de nos événements, nous avons organisé une excellente Fenêtre sur Ottawa et une Conférence nationale avec un record d’affluence alors que nous avions eu une participation remarquée au Congrès mondial de l’eau à Tokyo, des pas qui nous mènent à notre accueil du congrès mondial de 2022?!

 Attention 2019?!

 JOYEUX NOËL et BONNE ANNÉE?!