Canadian Municipal Water eBulletin
 

Table ronde nationale sur le risque d’inondation: Regina – 16 novembre 2017

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a tenu une table ronde nationale sur le risque d’inondation le 16 novembre dernier. L’événement, qui a eu lieu à Regina, a réuni plus de 50 professionnels de l’eau autour de la table et a bénéficié du soutien de 50 autres à proximité de la salle.  

Des délégués représentant de nombreux ministères fédéraux et chacune des provinces étaient présents. La délégation du secteur de l’assurance était importante, ainsi que celle des Premières Nations et du secteur universitaire. Daniel Rubenstein de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) représentait les municipalités et le secteur des services d’utilité publique et Robert Haller y assistait au nom de l’ACEPU. Robert a souligné l’incroyable contribution de Hiran Sandanayake, président du comité sur le changement climatique de l’ACEPU, pour son rôle de conseiller auprès du ministère au moment de déterminer la portée de cette table ronde et pour son effort supplémentaire dans la préparation de l’ACEPU pour qu’elle puisse fournir un apport significatif.

L’événement avait pour but de faciliter un dialogue national sur les inondations au Canada et de reconsidérer les risques ainsi que le potentiel d’atténuation et de rétablissement. Le gouvernement fédéral a cherché à clarifier son rôle par rapport à celui des provinces et sa façon de travailler avec les Premières Nations et les municipalités pour aborder les préoccupations croissantes soulevées par les tempêtes extrêmes et les impacts anticipés de la poursuite des changements climatiques.  

Les discussions ont traité du besoin d’une nouvelle cartographie et d’une nouvelle façon de prévoir les impacts climatiques ainsi que de la différence entre les inondations fluviales (des rivières), les inondations côtières (des océans) et les inondations dues au ruissellement (des pluies intenses). L’ACEPU a abordé la nécessité de considérer les inondations causées par le ruissellement dans les zones urbaines comme préoccupation majeure pour les personnes à risque qui habitent en dehors des zones d’inondation fluviale reconnues. 

Il y a eu une importante discussion sur la « propriété » du risque entre les propriétaires, la municipalité, la province et le gouvernement fédéral, et le rôle du secteur de l’assurance. Une bonne partie de la discussion s’est concentrée sur le besoin de sensibilisation du public et l’engagement pour l’action préventive.

À la fin de la séance, le groupe s’est entendu sur l’importance d’une meilleure cartographie et d’une campagne intégrée d’éducation des propriétaires fonciers. Il y a également eu entente pour la mise sur pied d’un comité consultatif permanent pour décider des étapes à suivre.

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn