Canadian Municipal Water eBulletin
 

Audiences sur le plomb à la Chambre des communes les 23 et 30 novembre

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

 
Comparution devant le Comité des transports, de l’infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes : Robert Haller, Michèle Grenier, Graham Gagnon, Bernadette Conant, Carl Yates, Reid Campbell et Ben Trueman.

Ce qui a commencé comme projet de loi émanant d’un député pour étudier le rôle du gouvernement fédéral concernant le plomb est passé à une série d’audiences auprès du comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités du Parlement. Présidé par l’honorable Judy Sgro, le comité des députés vise d’abord à les renseigner eux-mêmes sur les questions relatives au plomb dans l’eau potable et à déterminer ensuite si cette question relève strictement du provincial ou du municipal ou si le fédéral doit y jouer un rôle.

L’ACEPU a fait une présentation officielle quand le projet de loi a été présenté pour la première fois au comité. Nous avions alors été invités à participer aux audiences du comité et à proposer des témoins experts qualifiés. L’ACEPU a pu assister au comité en invitant plusieurs témoins du secteur municipal et universitaire.

Le directeur de l’ACEPU, Robert Haller, a assisté à la première ronde d’audiences le jeudi 23 novembre et a rencontré chacun des membres du comité pour présenter l’ACEPU et expliquer son soutien professionnel. Le comité a ensuite entendu les témoins experts Michèle Grenier (directrice générale de l’OWWA et administratrice au CA de l’ACEPU), Carl Yates et Reid Campbell (Halifax Water, AWWA et ACEPU), le Dr Graham Gagnon et Ben Trueman (Université Dalhousie et AWWA), le Dr Bruce Lanphear (Université Simon Fraser), le Dr Marc Edwards (État de Virginie) et Bernadette Conant (Réseau canadien de l’eau).

La semaine suivante, le jeudi 30 novembre, le comité a ensuite entendu d’autres témoins experts : le Dr Stephen Craik (Epcor), Sal Iannello (ville de Welland), Marie Claude Guérin (Trois-Rivières), Dre Michèle Prévost et Elise Deshommes (Polytechnique Montréal).

Tandis que les témoins experts du secteur universitaire ont exposé les données scientifiques sur le plomb et les risques qu’il pose pour la santé, les témoins experts du secteur municipal ont traité du défi que représente son élimination et le contrôle de la corrosion. Ils ont également abordé les préoccupations soulevées par les modifications proposées aux recommandations nationales pour la qualité de l’eau potable. Bien que tous s’entendent pour appuyer les efforts de réduction du plomb, le fait que la majeure partie concerne les conduites latérales qui se trouvent principalement sur des propriétés privées pose des problèmes particuliers. Les témoins experts ont proposé des options de campagne nationale d’éducation des propriétaires fonciers, comme d’apporter des mesures incitatives financières ou fiscales, ou même l’obligation d’éliminer le plomb au moment de la vente.

Vous pouvez lire le procès-verbal ou même écouter les déclarations des témoins experts sur la page Web du comité : http://www.noscommunes.ca/Committees/fr/TRAN?parl=42&session=1

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn