Canadian Municipal Water eBulletin
 

Rapport de la Water Research Fundation (WRF) sur l’usage résidentiel de l’eau, version 2

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Il est essentiel pour les fournisseurs d’eau et l’industrie d’approvisionnement en eau potable en milieu urbain d’avoir une compréhension détaillée de la façon dont elle est utilisée dans les secteurs résidentiels. Alors que l’utilisation de l’eau dans les habitations a été étudiée dès les années 1940, l’intérêt sur la question s’est intensifié après la Loi sur la politique énergétique de 1992 visant à améliorer l’utilisation efficace de l’énergie et de l’eau. La présente loi a établi des débits maximaux pour les nouvelles toilettes résidentielles, les pommes de douche et les robinets. Les règlements fédéraux postérieurs comprenaient les laveuses. L’économie d’eau dans les foyers a également été encouragée par des programmes comme WaterSense de l’EPA.
Jusqu’à présent, l’étude sur l’utilisation résidentielle la plus importante menée en Amérique du Nord était le rapport 1999 de la WRF, Residential End Uses of Water (REU1999) (Mayer et al., 1999). Le nouveau rapport de la WRF, Residential End Uses of Water, version 2 (REU2016) (DeOreo et al., 2016), présente une évaluation mise à jour et élargie de l’utilisation de l’eau. Il comprend des sites d’étude plus variés, des données sur l’utilisation de l’eau chaude, une analyse détaillée du paysage et une analyse supplémentaire du débit d’eau.
 
La nouvelle étude met en évidence les variations d’utilisation de l’eau par dispositif ou appareil et fournit ainsi des informations détaillées et des données sur les modifications de consommation depuis l’étude REU1999. En ce qui concerne l’avenir, la recherche évalue le potentiel d’économie et comprend des modèles de prévision pour la future demande résidentielle.
La baisse d’utilisation de l’eau dans le secteur résidentiel, même si la population continue d’augmenter, présente de nouveaux défis pour les services publics d’approvisionnement en eau. L’information sur la consommation d’eau par ménage est importante pour la provision des tarifs et des revenus des services d’utilité publique, la planification du capital (approvisionnement en eau et besoins en infrastructures), les opérations quotidiennes d’approvisionnement en eau, les programmes d’économie d’eau et plus encore.

Bien que les données soient basées sur une étude réalisée aux États-Unis, un bon nombre de ces résultats demeure intéressant pour les services d’utilité publique canadiens.

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn