Canadian Municipal Water eBulletin
 

L’ACEPU et la CAWQ ont remporté l’appel d’offres pour accueillir le congrès mondial de l’eau et l’exposition de l’IWA 2022

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Toronto sera l’hôte du Congrès mondial de l’eau et l’exposition de l’International Water Association (IWA) en 2022. L’Association canadienne des eaux potables et usées (ACEPU) et l’Association canadienne sur la qualité de l’eau (ACQE) ont créé le Comité national canadien de l’IWA et ont fait campagne pour que le Canada soit l’hôte de cet événement prestigieux. Le conseil d’administration de l’IWA a officiellement porté son choix sur la Ville de Toronto et le Metro Toronto Convention Centre comme site de l’événement biennal et a confirmé les dates du 14 au 18 août 2022.

Le conseil d’administration de l’IWA s’est rencontré à Prague, en République tchèque du 22 au 24 septembre pour discuter de plusieurs questions, y compris le choix du site pour leur Congrès mondial sur l’eau et l’exposition (WWCE). Cet événement international incontournable attire des milliers de spécialistes de l’eau de partout dans le monde qui se réunissent tous les deux ans pour discuter de questions scientifiques, économiques et sociales, tout en offrant un salon commercial animé.  

Le processus a démarré en 2016 lorsque le conseil de l’IWA a suggéré un lieu dans «?les Amériques?» (Nord et Sud) pour la recherche d’un site. Le comité canadien de l’IWA a immédiatement manifesté son intérêt et lancé sa campagne pour «?Toronto en 2022?» au WWCE à Brisbane, Australie, en octobre 2016. La proposition de candidature a été suivie d’une lettre d’intention officielle au début de 2017, d’une proposition en bonne et due forme, de la visite du site de Toronto par le personnel de l’IWA et d’une proposition finale soumise le 1er septembre 2017.   

Une délégation de dirigeants canadiens du secteur de l’eau s’est rendue à Prague pour une dernière présentation de candidature au conseil d’administration de l’IWA et à l’assemblée générale de l’IWA. La présentation a couvert tous les points positifs comme celui de plaider pour Toronto comme meilleur site en raison de ses excellentes installations pour le congrès et le salon commercial, une gamme complète de services d’hôtellerie, les aéroports, l’accès international, la sécurité, la diversité, le tourisme et le divertissement. Les présentateurs ont parlé de la force de la communauté de l’eau au Canada composée de dirigeants des services d’utilité publique, d’universitaires et du secteur de l’innovation. La présentation comprenait des lettres d’appui et des messages du premier ministre Justin Trudeau, de la première ministre Kathleen Wynne et une vidéo très positive de John Tory, maire de Toronto. La présentation comportait également des vidéos d’appui des dirigeants des deux plus importantes associations sur l’eau des États-Unis : Eileen O’Neill, directrice générale de la Water Environment Association (WEF) et David Lafrance, directeur général de l’American Water Works Association.

La délégation canadienne à Prague était dirigée par Robert Haller, directeur général de l’ACEPU et l’équipe de présentation était composée de : William Fernandes (Toronto Water & CWWA), Peter Vanrolleghem (Université Laval et l’ACQE), Yves Comeau (École polytechnique de Montréal et l’ACQE), Banu Ormeci (Université Carleton et l’ACQE) et Ted Mao (Trojan Technologies). L’ensemble de l’effort canadien a reçu l’appui des Toronto Business Events et du Metro Toronto Convention Centre.

La proposition de candidature de Toronto a reçu un aval positif de tous les administrateurs de l’IWA et des 150 représentants de l’assemblée générale. Le seul véritable point de controverse ou d’inquiétude a été le choix des dates de la mi-août qui a été perçu comme un écart relativement à la tendance de l’IWA de choisir le début de l’automne (septembre ou octobre) et comme dates concurrentes à l’habituelle période de vacances estivales. L’équipe canadienne a expliqué qu’elle avait soigneusement choisi ces dates pour se situer à mi-chemin entre la conférence de l’AWWA en juin et celle du WEF en octobre... ET que cette période est la meilleure de l’année pour visiter le Canada. Le conseil d’administration a accepté l’offre de Toronto et les dates du mois d’août par un vote unanime qui ont ensuite été approuvées par l’assemblée générale avec l’engagement de tous pour que cet événement soit un réel succès. 

Pour la prochaine étape, le comité national canadien et l’IWA devront préciser les modalités du contrat d’ici le début de 2018.

L’accueil du congrès mondial de l’eau de l’IWA ne représente pas seulement un grand honneur pour le Canada, il signifie également une excellente occasion de réseautage permettant aux professionnels de l’eau d’apprendre de ces échanges internationaux et d’offrir une vitrine mondiale à nos partenaires du secteur privé pour l’exposition d’innovations canadiennes. Le Canada a déjà accueilli avec succès des congrès de l’IWA à Vancouver (1998) et Montréal (2010).

Pour plus d’information :

Robert Haller, ACEPUrhaller@cwwa.cw613-246-6456

Yves Comeau, ACQEyves.comeau@polymtl.ca 514-531-4592

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn