Canadian Municipal Water eBulletin
 

Les conduites de branchement en plomb seront bientôt remplacées selon les normes de l’AWWA

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Les ingénieurs mettent la dernière main aux nouvelles normes de l’AWWA, les premières à s’attaquer à toute la complexité du remplacement des conduites de branchement au plomb.

« Elles donnent de bons renseignements et directives pour le travail, les communications avec les consommateurs, le nettoyage et les tests de suivi et de vérification », affirme Paul Olson, gestionnaire principal aux normes à l’AWWA.

Ce sera la 179e norme de l’AWWA. Pendant plus de 100 ans, l’Association a élaboré des normes volontaires d’exigences minimales concernant les matériaux, l’équipement et les pratiques utilisés dans l’approvisionnement et le traitement de l’eau. Elles sont suivies par des milliers de fabricants, distributeurs et installations dans le monde pour garantir des produits et services de la plus haute qualité.

Les publications sont prévues pour décembre ou janvier. 

Le travail d’élaboration de la norme pour le remplacement des conduites de branchement en plomb (Replacement and Flushing of Lead Services Lines) a commencé à la fin de 2015, juste avant que la crise sur la présence de plomb dans l’eau à Flint ne touche la conscience nationale. L’Environmental Protection Agency des États-Unis envisage des modifications au règlement sur le plomb et le cuivre.

Spécifications sur les normes 

La norme connue sous le nom de ANSI/AWWA C810, Replacement and Flushing of Lead Services Lines couvre cinq aspects majeurs :
  • la localisation et le remplacement de conduites de branchement en plomb
  • le remplacement partiel de conduites de branchement
  • la communication avec les consommateurs
  • le nettoyage
  • la vérification
Le premier aspect décrit les techniques de localisation des conduites de branchement en plomb, comprend l’analyse de l’eau, l’examen des registres et la vérification sur place.

« Une fois les conduites de branchement en plomb localisées, la norme suggère différentes techniques de replacement, y compris l’excavation de toute la conduite pour la retirer. Il existe quelques techniques sans tranchée qui consistent à creuser directement jusqu’au branchement pour retirer la conduite du sol sans avoir à tout excaver. Il est également possible de laisser la conduite en place, l’abandonner, et percer un nouveau trou à côté pour installer une nouvelle conduite juste à côté. »

Une autre section émet des recommandations à l’intention des services d’utilité publique sur la façon de procéder pour le remplacement partiel de conduites de branchement en plomb.

« La norme recommande constamment d’éviter le remplacement partiel, si possible », dit Olson. « Il peut causer plus de problèmes qu’il peut en résoudre. Vous vous débarrassez d’une partie du plomb, mais en le faisant, vous perturbez tout le réseau et remuez peut-être plus de plomb que si vous n’aviez touché à rien. »

La norme suggère également que les projets de remplacement des conduites de branchement en plomb soient effectués en priorité. Elle traite également d’autres aspects comme les conduites de branchement en plomb déterrées par l’excavation, le creusage, les réparations ou des activités moins importantes, le remplacement partiel de conduites de branchement en plomb ou de conduites de branchement en plomb alimentant des écoles, des centres de la petite enfance ou toute autre population définie comme étant « vulnérable » par l’EPA. La norme décrit également quatre autres priorités.

Une courte section couvre la manière de communiquer avec les clients pour la planification des projets de remplacement des conduites de branchement en plomb prévus (on recommande 45 jours avant la date fixée) ainsi qu’un point de contact sur le site du service d’utilité publique durant la construction et des instructions post-construction sur le nettoyage par le client, les filtres à eau ou les bouteilles aux points d’utilisation sur place, l’échantillonnage de l’eau et les analyses.

Le tableau général des communications, même au-delà des directives de la nouvelle norme, consiste à « dégager un consensus parmi vos clients pour la valeur de votre travail », a précisé Randall Roost, un membre du sous-comité. « C’est le véritable message, vous devez vous réunir avec vos clients et aborder les enjeux dans un forum public. Une fois que vous avez fait ça, le financement devient plus facile, car vous suscitez l’adhésion publique. »

La norme couvre le nettoyage après le remplacement et mentionne qu’il devrait être réalisé avant que le compteur soit branché en utilisant une « connexion temporaire » ou un tuyau droit au lieu du compteur.

« Un tuyau droit permettra une plus grande rapidité de vidange et protègera le compteur d’éventuels dommages causés par la conduite en plomb ou autres fragments liés à la construction », indique la norme. « Vidangez [la conduite] à plein rendement pendant au moins 10 minutes. Une fois le nettoyage par le service d’utilité publique terminé, le client devra purger la plomberie à l’intérieur de son domicile... »

La dernière section recommande que les services d’utilité publique documentent le remplacement de la conduite de branchement en plomb par la prise de photo de la maison avec le numéro de porte et notent la longueur et le type de conduites utilisées, la méthode d’installation et autres particularités.

Révisions attendues

Le projet de norme a été approuvé par le conseil des normes et le conseil d’administration de l’AWWA. Avant l’approbation finale par l’ANSI, le comité des normes doit tenir compte des observations du public liées au temps de rinçage, aux exigences d’analyses et à la communication avec le public a déclaré Olson. 

Ce document est la première édition de la norme, qui sera révisée régulièrement. Les normes sont ordinairement remises à jour tous les cinq ans.
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn