Canadian Municipal Water eBulletin
 

Fenêtre sur Ottawa 2017: Rapport postconférence

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

L’ACEPU a accueilli sa 17e Fenêtre annuelle à Ottawa du 4 au 6 juin dernier. Cet événement demeure une référence majeure de l’Association, offrant un aperçu des programmes et des activités du gouvernement fédéral. L’événement rassemble presque une centaine de délégués et de conférenciers pour offrir une tribune aux dirigeants des services d’utilité publique et aux principaux représentants fédéraux pour se rencontrer et discuter directement.

Les faits saillants
 
La Fenêtre a été inaugurée par un atelier spécialisé sur la gestion de l’eau en milieu urbain organisé en collaboration avec nos partenaires de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) et de la Ville d’Ottawa. L’atelier comportait des activités interactives et de groupe qui ont permis aux délégués de réaliser une véritable séance de remue-méninge sur ce à quoi pourrait ressembler la ville de l’avenir et comment le secteur de l’eau potable et des eaux usées pourrait être un chef de file pour l’établissement de collectivités viables. Les idées émises dans l’atelier étaient inspirantes et nous espérons pouvoir passer aux étapes suivantes lors de la Conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées à Saint-Jean de Terre-Neuve. 
 
Nous partageons habituellement les présentations PowerPoint avec les seuls délégués à l’événement, mais les sujets traités sont si importants que nous espérons qu’ils motiveront votre participation l’an prochain.
 
Les faits saillants selon la Fenêtre :

La première journée a pris la forme de discussions avec Infrastructure Canada, la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et le Canadian Network of Asset Managers (CNAM) sur la Phase I et la Phase II des programmes fédéraux de financement des infrastructures. Les discussions n’ont pas seulement mis l’accent sur le calendrier pour le financement, mais également sur l’importance d’avoir de meilleurs plans de gestion des actifs à long terme. La FCM a mis en évidence les possibilités de nouveau financement pour des projets visant la gestion des actifs et l’adaptation aux changements climatiques, deux excellentes occasions pour les membres.
 
Nous avons eu une discussion très intéressante à la table ronde sur la gestion des biosolides à partir de la perspective municipale et fédérale. La séance a souligné l’importance de la capacité de direction nationale en matière de biosolides, pour promouvoir leur utilisation sécuritaire, particulièrement au moment de la mise en œuvre de l’objectif national sur le traitement secondaire.
 
Notre secteur commence à se rendre compte que les changements climatiques représentent un des plus grands défis pour les services d’eau potable et d’eaux usées. Les impacts sur des régions précises sont difficiles à prévoir et rendent la planification et l’atténuation des risques complexes. Il est impératif de trouver des solutions pour rendre les infrastructures adaptables à des modèles climatiques imprévisibles, comme la capacité de la municipalité à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à trouver des solutions d’énergie propre.
 
La deuxième journée, organisée autour d’une table ronde, a traité de la présence de plomb dans l’eau potable. Avec les nouvelles directives nationales sur l’eau dont la rédaction devrait être terminée quelque part en 2018, la question du plomb dans l’eau retiendra davantage l’attention nationale et les services publics d’approvisionnement en eau devront se montrer plus proactifs pour résoudre le problème. La table ronde sur le problème du plomb a suscité d’excellents échanges et commentaires sur la façon dont l’ACEPU et nos principaux partenaires municipaux pourraient aider à communiquer cette question complexe au public.
 
La présentation sur la cyber sécurité a mis en relief l’élaboration des directives de l’American Water Works Association (AWWA) pour le secteur de l’approvisionnement en eau qui apporte un plan d’action consistant et reproductible recommandé pour la réduction des situations vulnérables des systèmes de contrôle des processus. Cet outil servira de base à un programme de renforcement de la cyber sécurité dans le secteur de l’eau tant au Canada qu’aux États-Unis. 


La conception de la Fenêtre sur Ottawa repose sur l’orientation et l’appui fourni par les comités techniques : sur la qualité de l’eau potable, les eaux usées et les eaux de ruissellement, la gestion efficace de l’énergie et de l’eau, les changements climatiques, la gestion de la sécurité et des urgences, les biosolides et le nouveau comité sur la direction des services d’utilité publique.

Nous espérons pouvoir vous souhaiter la bienvenue à notre prochaine Fenêtre sur Ottawa !!!

Nous remercions nos commanditaires :

C4
La Ville d’Ottawa
Recherche et développement pour la défense Canada
IDEXX
EPCOR
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn