Canadian Municipal Water eBulletin
 

Water Haller: La Conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées : la conférence sur la gestion des services d’utilité publique du Canada

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Notre stratégie pour la Conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées (NWWC de son sigle en anglais) était beaucoup plus qu’un simple amalgame de nos nombreuses conférences spécialisées. Oui, il s’agit toujours nous, la Conférence nationale sur l’eau potable, la Conférence nationale sur les eaux usées, la Conférence sur la gestion efficace de l’énergie et de l’eau, sur la sécurité et les changements climatiques, etc., réunies en une seule conférence, au même endroit. Mais nous mettons véritablement l’accent sur les dirigeants du secteur des services d’utilité publique. Bien que cette formule consolidée compte un volet complet sur la direction dans le secteur des services d’utilité publique, ce concept imprègne chaque volet de l’événement. Nous sommes très fiers que cette formule connaisse un tel succès et qu’elle soit utile à nos membres.  

Bien que cette conférence soit relativement récente, nous avons eu le plaisir de recevoir plus de 400 participants à Whistler en 2015 et plus de 500 à Toronto en 2016. Parmi ces délégués, les deux tiers sont des cadres supérieurs provenant de services d’utilité publique ou des consultants qui travaillent auprès de ces services. Ce qui attire plus d’exposants, qui à leur tour attirent davantage de délégués.

Je tiens à remercier les membres de tous nos comités techniques ayant travaillé au programme de la conférence, au choix et au recrutement de conférenciers pour chaque spécialité. Kara, de l’équipe de l’ACEPU, a ensuite organisé le tout en un seul programme. Je n’ai travaillé qu’à un volet, celui de la gestion des services d’utilité publique, ce qui exige BEAUCOUP d’effort ! Mais c’est vraiment un excellent programme.

Nous sommes enthousiastes à l’idée d’accueillir Dianne Saxe, commissaire à l’environnement de l’Ontario, comme conférencière principale à notre plénière d’ouverture. Dianne, amie de longue date de l’ACEPU, s’est brièvement jointe à nous à la Fenêtre sur Ottawa. Au plus grand regret des délégués à Ottawa, l’intervention de Dianne a été trop brève. Vous aurez donc la chance de l’entendre plus longuement cette fois. Dianne parlera d’un rapport fascinant rédigé par son bureau qui examine la question de l’eau et de l’énergie et les incroyables possibilités qui s’offrent à nous.

D’autres séances de ce volet sur les qualités de direction comprennent une séance sur le programme de gestion efficace des services d’utilité publique que promeut l’AWWA, sur le Forum économique mondial (FÉM), les ressources humaines, les communications et une séance intéressante sur le service à la clientèle et le client du 21e siècle. Des séances plus techniques mettront l’accent sur la gestion des actifs, la gestion des infrastructures et la prévention des dommages. Je me réjouis de la proposition d’une séance sur l’intelligence artificielle. Nous entendrons également de l’information sur les recherches nationales du Réseau canadien de l’eau, et du Public Sector Digest, du projet Canadian Benchmarking Initiative et nous disposerons de la plus récente information de la FCM sur les programmes destinés à la gestion des actifs, aux changements climatiques et à l’infrastructure verte.

Tout cela en PLUS du meilleur réseautage ET une agréable soirée, ou deux, sur George Street ! Vous avez toujours voulu visiter Terre-Neuve, voici votre chance !  

Inscrivez-vous MAINTENANT : www.nwwc2017.ca 
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn