Canadian Municipal Water eBulletin
 

Water Haller: Anticipation

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Anticipation, anticipation...Is makin' me late...Is keepin' me waitin', comme le disent ces paroles d’une chanson de Carly Simon. L’anticipation autour du plan d’infrastructure fédéral et des critères d’attribution des fonds nous tient tous en attente. Comment pouvons-nous formuler une demande de subvention pour ces fonds?? Quelles sont les priorités?? Quelles sont les exigences?? Comment les décisions de financement sont-elles prises?? À l’ACEPU, nous continuons d’effectuer un suivi et nous vous communiquerons toute nouvelle dès que possible.

Pendant ce temps, beaucoup de financement de la Phase 1 a déjà été octroyé pour des projets directs et des millions provenant de nouveaux programmes transitent par la FCM. Le Fonds municipal vert est renforcé et comprend deux nouveaux programmes d’aide : le Programme de gestion des actifs municipaux et le programme Municipalités pour l’innovation climatique. Vous pouvez obtenir toute l’information, ainsi que de l’assistance à la page suivante : https://www.fcm.ca/accueil/programmes.htm

Autres enjeux fédéraux, nationaux, courants :

Le plomb représente une sérieuse préoccupation pour notre industrie, non seulement en ce qui concerne son contrôle et les efforts de réduction, mais aussi sur la perception du public. L’ACEPU a suivi l’examen de Santé Canada et les changements proposés aux directives sur le plomb. Le Comité sur l’eau potable de l’ACEPU a présenté des commentaires officiels au Comité fédéral, provincial et territorial sur l’eau potable. Elle a également participé à l’examen des recommandations sur la qualité de l’eau potable et la présentation de commentaires du Comité des affaires canadiennes de l’AWWA. Ces recommandations réduisent de moitié les taux de concentration maximale admissible (CMA) tout en modifiant les protocoles d’échantillonnage. Même si nous appuyons la réduction du plomb dans l’eau potable, nous avons besoin que les gouvernements fédéral et provinciaux reconnaissent les difficultés que nous devons surmonter lorsqu’ils traitent un problème qui repose largement sur la propriété privée. Au même moment, un projet de loi émanant d’un député est à l’étude pour une discussion sur le plus grand rôle que pourrait jouer le gouvernement fédéral pour traiter la question du plomb. L’ACEPU a également présenté ses commentaires sur le sujet.

Notre Conseil des affaires canadiennes du Forum économique de Davos a également consacré du temps, avec le FEM, à des campagnes de sensibilisation du public et des efforts particuliers à la rédaction de documents «?canadiens?». Le comité travaille en collaboration avec le FEM à rendre plus «?canadien?» le contenu de leurs documents pour qu’ils soient plus utiles à tous. Le Comité sur les eaux usées, qui a un nouveau président (Ed Von Euw de MetroVancouver) et un nouveau vice-président (Beth Weir de la région de York), s’active à la question du Règlement sur les effluents des systèmes d’assainissement des eaux usées. Nous examinons aussi comment nous pouvons renouveler notre rôle national décisif sur les biosolides.

C’est la saison estivale... et la vie est douce... NON. Nous sommes toujours occupés ici à l’ACEPU à nous préparer pour la conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées; le programme et l’inscription sont maintenant prêts. Nous travaillons également sur quelques points stratégiques tout en procédant à des rénovations au bureau, après une sérieuse fuite du toit. Et les vacances qui se faufilent ici et là quand nous en avons l’occasion, alors s’il vous plaît, soyez patients si vous ne recevez pas de réponse immédiate cet été.
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn