Canadian Municipal Water eBulletin
 

Water Haller: Il y a plus d’action à Ottawa ces jours-ci!

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Ça grouille certainement d’activités à Ottawa ces jours-ci. La plupart relèvent du nouveau gouvernement, mais également un bon nombre d’entre elles concernent le déroulement des affaires courantes.

Le budget fédéral est bien entendu la nouvelle la plus importante. Le deuxième budget du gouvernement libéral a été déposé le 22 mars, éclipsant ainsi la Journée mondiale de l’eau, mais par de bonnes nouvelles. Les commentateurs se plaignent qu’il n’y a pas de nouvelles dépenses, alors que l’an dernier ils affirmaient qu’il y en avait trop, allez comprendre? J’ai étudié ce budget pour reconfirmer l’engagement du gouvernement en matière d’infrastructures, d’innovations et de changements climatiques. Il est beaucoup question d’innovation, mais aussi de salubrité de l’eau et de gestion des eaux usées. Les grandes nouvelles ont toutes été annoncées dans le budget de 2016, qui engageait des milliards en dépenses d’infrastructure, y compris plus de 20 milliards destinés aux infrastructures « vertes », notamment pour l’eau potable et les eaux usées. Notre examen complet du budget sera envoyé aux membres plus tard cette semaine, lorsque nous l’aurons approfondi et analysé en détail. Nous tentons encore de bien comprendre le déroulement de la phase 2... et nous nous assurerons de vous en tenir informés dès que nous le saurons.

Les réactions du public jouent un grand rôle dans ce budget qui s’adressait à la classe moyenne. Les derniers sondages indiquent un appui important aux investissements dans les infrastructures, à la lutte aux changements climatiques et à la protection de l’environnement. La 10e version de L’étude sur les attitudes des Canadiens à l’égard de l’eau de la RBC a été déposée à peine quelques jours avant le budget, mais elle peut certainement être interprétée comme une preuve d’appui du public aux mesures prises par le gouvernement. J’ai agi à titre de conseiller municipal pour le sondage de la RBC et je suis fier d’être votre porte-parole sur ces questions. Les résultats complets seront présentés dans un webinaire en direct le 11 avril à 11 h 00. Nous préciserons bientôt les détails de connexion! Nous avons également travaillé avec la WEF et l’AWWA à la préparation de quelques matériels canadiens divertissants pour la Journée mondiale de l’eau.

Pendant ce temps, Santé Canada proposait des modifications majeures aux directives sur le plomb. Le ministère envisage non seulement de réduire de moitié les concentrations de plomb acceptables, mais il a également l’intention de modifier les procédures d’échantillonnage nous concernant. Le comité de l’ACEPU sur l’eau potable a travaillé avec l’AWWA et des universitaires canadiens pour présenter sa réponse à Santé Canada. Nous appuyons la réduction et l’élimination du plomb dans nos systèmes, mais nous sommes préoccupés par la façon dont ces modifications seront mises en œuvre. Nous aurons besoin de temps et de financement pour nous acquitter de cette obligation et nous voulons que tous en soient conscients au moment de son entrée en vigueur.  

Nous poursuivons notre travail avec Sécurité publique Canada et l’Université Dalhousie. Notre sondage traitait de sécurité et de résilience et mènera à de nouveaux programmes nationaux. Nous encourageons tous nos membres à y répondre à la demande de l’Université Dalhousie. Les résultats généraux du sondage confidentiel devraient être prêts pour la Conférence nationale sur l’eau potable et les eaux usées en novembre.

Nous avons finalement mis sur pied notre comité de l’ACEPU sur le leadership dans les services d’utilité publique, créé ce mois-ci avec pour mission d’examiner toutes les questions de gestion, notamment de l’infrastructure, des modèles d’établissement des prix, des ressources humaines et plus. Nous remercions chaleureusement Carl Bodimeade pour ses talents de direction et son offre de siéger comme premier président de notre comité. 

Enfin, de bonnes nouvelles financières. Pour votre information, l’ACEPU a terminé l’année 2016 avec un excédent de 108 000 $. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour élaborer de meilleures stratégies de génération de recettes qui nous ferons passer d’un budget équilibré à une planification qui nous permettra de constituer des réserves raisonnables pouvant assurer notre stabilité et de financer ensuite de nouveaux projets. L’année 2016 a conjugué une conférence nationale remarquable, des recettes tirées de nouveaux contrats et d’importantes réductions de coûts.

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn