Canadian Municipal Water eBulletin
 

Bourse d’étude Steve Bonk 2016 – Ryan LaRue, Université McMaster

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Chaque année, le prix de l’ACEPU décerne la bourse d’études Steve Bonk à un étudiant universitaire canadien méritant qui mène une recherche sur l’approvisionnement en eau potable ou l’épuration des eaux usées. La bourse a été créée en l’honneur de Steve Bonk, ancien directeur de l’ACEPU, avec la remise d’un prix de 500 $. Nous étions heureux de recevoir autant d’inscriptions cette année, mais notre comité d’évaluation s’est entendu sur une demande exceptionnelle.

Ryan LaRue est un étudiant de cinquième année en génie chimique et en gestion de l’Université McMaster. Son travail en tant que chercheur de premier cycle au Département de génie chimique lui a permis de contribuer de façon significative au domaine de l’épuration des eaux usées. La mise au point d’une nouvelle technique d’optimisation pour l’épuration de plusieurs types d’eaux usées compte parmi les résultats de sa recherche. Cette technique permet aux chercheurs et aux techniciens des installations de mieux évaluer les agents floculants utilisés pour retirer les solides en suspension des effluents d’eaux usées. Ils veulent réduire les coûts de traitement des eaux usées et améliorer le traitement de purification des effluents. Il a également effectué des recherches sur de nouvelles façons de détecter et de suivre la trace des floculants dans les systèmes d’assainissement des eaux usées. On espère que de telles recherches apportent aux chercheurs et aux exploitants une meilleure compréhension des réseaux d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement des eaux usées afin d’accroître l’efficacité, de réduire les coûts et d’améliorer la qualité de notre eau potable. 

Les principaux points de la recherche de Ryan comprennent l’élaboration d’un protocole à haut rendement pour le dépistage efficace d’un éventail de polymères. Par ailleurs, la déshydratation des boues d’épuration est quantifiée au moyen d’une simple technique appelée temps de succion capillaire (CST). Il estime que le travail de son équipe aura d’importants impacts économiques, mais également en matière de protection de la qualité de l’eau. Un meilleur dépistage des polymères peut améliorer la floculation générale des eaux usées, qui se traduira par le rejet d’une eau de meilleure qualité au bénéfice du milieu aquatique. Ces conclusions ont été présentées dans un document de recherche intitulé «?The microscale flocculation test (MFT)—a high-through put technique for optimizing separation performance?» (Le test de floculation à l’échelle micro (MFT)?; une technique à haut rendement pour l’optimisation du rendement de séparation), dont Ryan est l’auteur principal. Dans sa recherche ultérieure, il étudie des moyens de détecter, de suivre et d’analyser plus précisément ces floculants à l’intérieur des réseaux d’assainissement des eaux usées.

Félicitations Ryan?! Nous nous réjouissons des contributions que vous apportez à notre secteur et nous espérons vous accueillir bientôt comme membre de l’ACEPU. 

 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn