Canadian Municipal Water eBulletin
 

Ontario : différents changements à la règlementation relative à l’eau

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

L’Ontario a publié plusieurs amendements aux normes de la qualité de l’eau potable et d’autres règlements sur le plomb dans les écoles et les garderies : les réseaux d’eau potable?; les services d’analyse de l’eau potable et la certification des exploitants de réseaux d’eau potable. Voici un résumé des modifications :

  1. Les modifications apportées aux normes sur la qualité de l’eau potable de l’Ontario comprendront l’introduction de trois nouvelles normes sur la qualité de l’eau potable basées sur les nouvelles directives fédérales : 0,06 mg/L pour le toluène?; 0,14 mg/L pour l’éthylbenzène et 0,09 mg/L pour les xylènes totaux. Deux normes sur la qualité de l’eau potable seront revues : – de 0,01 mg/L à 0,05 mg/L pour le sélénium et de 0,03 mg/L à 0,01 mg/L pour le perchloroéthylène. Une norme sur l’eau potable (10 mg/L pour le nitrate nitrite) sera retirée. En vertu des modifications apportées au Document d’assistance technique du ministre, un nouvel objectif esthétique sera ajouté : (0,015 mg/L pour l’éther de méthyle et de butyle tertiaire [MTBE]) et deux objectifs esthétiques, pour l’éthylbenzène et les xylènes seront revus. 
  2. Des changements seront apportés : aux exigences d’échantillonnage sur le plomb?; aux exigences pour l’élimination de l’eau dans les fontaines et les robinets?; à l’utilisation de filtres ou autres appareils pour l’élimination du plomb?; pour réduire l’échantillonnage du plomb et les actions correctrices.
  3. Tous les pesticides prélevés à des niveaux dépassant les 100 nanogrammes/litre [ng/L] feront l’objet de Résultats d’analyse insatisfaisants relatifs à la qualité de l’eau potable [ou AWQI]. Tous les résultats des tests indiquant la présence de pesticides, même ceux dont les niveaux de concentration se situent au seuil, ou en dessous, de 100 ng/L, devront être fournis au ministre.
  4. Les laboratoires, entre autres choses, devront soumettre plus rapidement les résultats des analyses d’eau potable au ministre dans les dix jours [plutôt que les 28 jours habituels].
  5. Les exigences de certification de la formation des exploitants [réseau d’eau potable] [OIT] ont été mises à jour.

Pour plus d’information, consultez le registre en ligne en cliquant sur le lien suivant :
 

Retour à Association canadiennes des eaux potables et usées Bulletin électronique

Share Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn