CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Institut canadien des actuaires

Elliott Bauer
D.W. Simpson & Company
Mise à jour du président

par John Dark, FICA
Président de lICA

La réunion de mars du Conseil d’administration, au cours de laquelle ont eu lieu des discussions approfondies et des décisions ont été prises sur plusieurs préoccupations importantes de l’Institut, s’est avérée très productive.

Énoncé public portant sur l’âge de la retraite

Le Conseil d’administration était ravi de ratifier le premier énoncé public de niveau 2. La version définitive du document sera publiée le 15 avril, mais elle sera diffusée aux membres, à certaines parties prenantes et aux médias sous embargo au cours de la semaine précédente.

Ce document, qui présente une proposition visant des changements à l’âge de la retraite aux fins des régimes de retraite publics et des programmes d’aide fiscale à l’épargne-retraite, est le fruit d’un travail considérable et de consultations approfondies auprès des membres. J’aimerais remercier les membres du groupe de travail à thème unique, en particulier les co-champions Jacques Tremblay et Joe Nunes, du temps et des efforts qu’ils ont consacrés à l’élaboration de cet excellent énoncé. 

Discussion stratégique

Comme je le mentionnais dans mon message de mars, le plan stratégique 2020 à 2024 était l’un des principaux points à l’ordre du jour de la réunion de mars. En ce qui concerne notre plan stratégique actuel, nous avons convenu des réalisations importantes que nous avons accomplies au chapitre de l’éducation, des politiques publiques, de la gouvernance et des pratiques en émergence. Mais lesquels de ces thèmes, le cas échéant, méritent-ils que l’on continue de s’y attarder en 2020 à 2024? Et que dirait-on d’inclure au plan de nouveaux thèmes prioritaires ou des thèmes plus pointus, par exemple l’engagement des membres, le soutien aux bénévoles, la présence internationale, l’engagement public ou l’image de marque? 

Le Conseil d’administration a discuté de plusieurs idées et continue d’examiner divers sujets sur lesquels on devrait mettre l’accent ou que l’on devrait intégrer dans une ébauche de proposition aux fins de la prochaine réunion, qui aura lieu en juin.

Semaine de l’action bénévole

Cette année, la Semaine de l’action bénévole qui a lieu du 7 au 13 avril, se déroulera sous le thème « Porter la profession actuarielle à nouveaux sommets ». Les bénévoles sont au cœur de l’ICA. Sans leur dévouement, il serait tout simplement impossible de faire notre travail essentiel.

Merci infiniment à ceux et celles qui consacrent leur temps précieux à l’Institut et à la profession. Si vous souhaitez vous impliquer, consultez le Centre des bénévoles sur notre site Web (ouverture de session requise).

Politique relative aux droits et privilèges de membre

Nous avons publié récemment la nouvelle Politique relative à l’administration des droits et privilèges de membre. Comme c’est le cas pour tout changement concernant l’admissibilité, le maintien et le paiement de l’adhésion à l’Institut et du titre professionnel, cette politique a donné lieu à des discussions sur la liste de diffusion générale et entre des membres individuels.

Nous avons pris en note vos questions et vos commentaires. Le Conseil d’administration entreprend des discussions pour répondre aux préoccupations et aux problématiques soulevées et nous vous donnerons une réponse plus détaillée et des précisions au cours des prochaines semaines.

Vos questions et commentaires sont toujours les bienvenus. N’hésitez pas à nous les transmettre à commentaires@cia-ica.ca.

Dates à retenir

L’assemblée générale annuelle aura lieu le 14 juin 2019. Il s’agira de la première à se tenir sous forme de webémission, ce qui augmentera vos chances de pouvoir y assister.

En terminant, je vous rappelle que la campagne électorale du Conseil d’administration est sur le point de s’amorcer. Préparez-vous à rencontrer vos candidats dès le 16 avril et n’oubliez pas de voter pendant la période de scrutin qui aura lieu en mai.

John Dark, FICA, est le président de l’Institut canadien des actuaires.

Le point de mire


par Alison Rose, FICA

Au nom de la Direction de l’admissibilité et de la formation (DAF), j’aimerais vous faire part de certaines nouveautés prometteuses concernant la formation actuarielle fondamentale et l’éducation permanente à l’intention des actuaires canadiens.

Le Congrès annuel de l’ICA

Dans l’(e)Bulletin de mars, on présentait le Congrès annuel 2019 à venir, dont la période d’inscription est maintenant ouverte. Cet événement, qui constitue une version améliorée de l’ancienne Assemblée annuelle, se tiendra les 20 et 21 juin à Montréal. Tout en demeurant le plus grand événement de réseautage et de développement de carrière pour la profession, le nouveau Congrès sera désormais plus axé sur l’offre de contenu de perfectionnement professionnel continu (PPC) structuré et proposera de nouvelles formules de séances.

La Commission sur l’éducation permanente a réussi avec brio à concevoir un programme captivant présentant des sujets visant à susciter l’intérêt dans les domaines de pratique traditionnels et en émergence. La norme IFRS 17 demeure une préoccupation constante pour les praticiens du domaine des assurances. Aussi, le programme présente tout un éventail de séances qui permettront aux participants de se tenir au fait de l’évolution récente du dossier et de ses éventuelles répercussions pour le Canada. D’autres thèmes visant tous les domaines de pratique feront aussi l’objet de séances, notamment l’évolution du cadre réglementaire, les cyberrisques et l’analytique des données.

Dans le cadre de cet événement, vous pourrez entendre des conférenciers de première classe et profiter de nombreuses occasions de réseautage qui vous permettront de créer de nouveaux liens et de raffermir des liens existants. Ne manquez pas de vous inscrire dès maintenant.

Exigences de PPC à compter du 1er janvier 2020

Maintenant que la date limite aux fins du dépôt de la déclaration de PPC pour la période s’échelonnant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2018 est passée, le moment est venu de planifier votre PPC en tenant compte des nouvelles exigences qui entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Rappelons que les heures exigées sont passées de 100 à 80 et doivent toujours être cumulées sur une période ininterrompue de deux ans. Le libellé a été quelque peu modifié afin d’offrir aux membres une souplesse accrue dans le choix d’activités de PPC pertinentes pour eux. Vous trouverez de plus amples renseignements au sujet des nouvelles exigences à la page Perfectionnement professionnel continu du site Web.

Les membres doivent aussi parcourir le module obligatoire sur le professionnalisme d’ici le 31 décembre 2019. Des renseignements sur ce module seront bientôt disponibles. Surveillez cette importante publication.



Apprentissage en ligne

Nous accordons aussi beaucoup d’efforts à la nouvelle plateforme d’apprentissage en ligne qui sera utilisée aux fins du module sur le professionnalisme susmentionné. Cette plateforme offrira aux membres un moyen à la fine pointe de la technologie d’acquérir, à leur propre rythme, le PPC requis en matière de professionnalisme, ainsi que diverses fonctions interactives qui agrémenteront leur expérience d’apprentissage. Les modules d’apprentissage en ligne devraient être opérationnels plus tard en cours d’année.

Cours orienté vers la pratique

Le Cours orienté vers la pratique (COP) remanié en est maintenant à sa deuxième année d’existence. Il offre notamment les nouveautés suivantes :

  • Deux cours par année. Cette année, le COP aura lieu à Toronto (juin) et à Montréal (décembre).
  • Nouveaux volets de pratique, soit les assurances IARD, la gestion du risque d’entreprise et les finances.
  • Formules de séances plus interactives mettant l’accent sur les études de cas. Le COP vise notamment à examiner les applications pratiques des techniques actuarielles dans des situations réelles.
  • Ajout à l’ordre du jour d'un dîner avec le président désigné de l’ICA, Marc Tardif.

La réussite du COP est l’une des exigences pour obtenir le titre de Fellow. 

Révision du programme d’études de l’ICA

Le programme d’études de l’ICA fait l’objet d’une révision tous les deux ans. On vise ainsi à s’assurer qu’il demeure actuel, mais on profite également de cette occasion pour réfléchir aux compétences qui pourraient être nécessaires dans l’avenir. La norme IFRS 17 est un élément très important de notre révision, de même que les domaines de pratique susceptibles d’émerger au Canada, par exemple le secteur bancaire, les soins de santé, ainsi que les rapports financiers relatifs aux changements climatiques et à la viabilité. 

Si vous avez des idées concernant les compétences futures des actuaires ou d’autres questions liées à l’éducation, je vous prie de communiquer avec moi par l'entremise de mon adresse courriel qui se trouve dans le répertoire du site Web de l'ICA.

Alison Rose, FICA, est la présidente de la Direction de l’admissibilité et de la formation.

 
par Keith Walter, FICA

Comme à l’habitude, les derniers mois ont été occupés à la Direction de la recherche (DR). Pendant la très productive année 2018, nous avons publié 20 rapports de recherche. Bien que 2019 soit encore jeune, nous avons déjà publié deux rapports, et plusieurs autres sont en cours d’approbation et seront publiés sous peu.

Sélection des nouveaux projets de recherche

Au moment d’écrire ces lignes, la DR s’affaire à choisir les nouveaux projets aux fins du premier cycle de financement pour 2019. Nous avons reçu cette année 20 propositions de recherche dans les catégories de la recherche universitaire, des études d’expérience et de sujets précis.

À l’occasion de sa réunion du 25 février, la DR a attribué un rang à chacune des propositions compte tenu du type de projet, de la correspondance avec les thèmes stratégiques, du degré de faisabilité, de même que de l’impact, du rapport coût-avantages, de l’originalité et de la qualité de chaque proposition.

La réussite des projets de recherche repose en grande partie sur l’examen qu’on en fait et sur la publicité qui l’entoure. Au début de mars, nous avons mis en œuvre deux initiatives visant à promouvoir les recherches de l’ICA auprès des membres et à leur donner l’occasion d’en discuter avec d’autres personnes intéressées.

Nouvelle initiative de balados

Le balado Voir au-delà du risque, auquel vous pouvez aussi accéder dans la boutique iTunes ou sur Spotify, est un projet pilote visant d’abord les projets de recherche de l’ICA. Les deux premiers balados, qui présentent des entretiens avec les auteurs de recherches publiées, sont disponibles en anglais. Notre plus récent balado, qui porte sur l’invalidité de longue durée en assurance collective, est disponible en français et en anglais. Des émissions futures pourraient porter sur des sujets actuariels autres les travaux de la DR.

Communauté LinkedIn

Le Carrefour de la recherche de l’ICA sur LinkedIn offre aux membres un forum exclusif où ils peuvent se tenir au fait des activités de recherche et discuter de tout ce qui touche à celles-ci. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à vous joindre au groupe et à prendre part à la conversation entre chercheurs et actuaires praticiens.  

Bénévoles recherchés

Chaque projet de recherche comprend un groupe chargé de la surveillance, lequel consiste en un groupe de bénévoles assumant des responsabilités définies relatives à la gestion du projet. Pour assurer la réussite du projet, il importe que les bénévoles qui se joignent à ces groupes possèdent une expérience pertinente. La participation à l’un de ces groupes de surveillance offre une façon aisée de faire du bénévolat du fait qu’il s’agit d’un engagement qui est limité dans le temps. Je vous encourage d’envisager de devenir bénévole au sein de la DR. Vous pourriez être en mesure de comptabiliser le temps que vous y consacrez à titre de perfectionnement professionnel continu (PPC). Pour en savoir plus, consultez la page sur les groupes chargés de la surveillance de projets.

Keith Walter, FICA, est le président de la Direction de la recherche.

Les actuaires en déplacement

Développements de carrière

Andréanne Bergeron a été nommée cadre supérieure, rémunération des cadres, chez CN. Elle s’est jointe à l’organisation en 2013.

Alec Blundell a été nommé premier vice-président et chef de l’exploitation à Co-operators Vie ainsi que président et chef de l’exploitation à CUMIS. M. Blundell, qui a plus de 25 ans d’expérience dans l’industrie de l’assurance, sera notamment responsable de diriger les aspects généraux de l’assurance-vie, les prestations collectives, la gestion de patrimoine et les opérations pour les deux organisations.

Caroline Grandoit a été nommée vice-présidente, investissements guidés par le passif et multi-actifs à Fiera Capital. Mme Grandoit s’est jointe à Fiera Capital en 2017 à titre d’analyste principale.

SCOR Global Life a récemment annoncé la nomination de Brock Robbins au poste de chef des contrats en vigueur aux États-Unis et directeur général adjoint pour l’Amérique du Nord.

Morneau Shepell a nommé Philippe Toupin à son poste de vice-président, solutions de retraite. Précédemment, M. Toupin était vice-président à Gestion Optimum.


Les actuaires dans les médias

Joseph De Dominicis, vice-président et chef du secteur Retraite pour l’Ontario, à Morneau Shepell, a été cité dans un article du Globe and Mail, qui examine le fait que les nouvelles générations ne cotisent pas autant à leur REER que la génération des baby-boomers.

Bonnie-Jeanne MacDonald, directrice de la recherche sur la sécurité financière à l’Institut national sur le vieillissement de l’Université Ryerson, a rédigé un article publié dans le Globe and Mail au sujet de la nomination d’Assia Billig au poste d’actuaire en chef du Canada. Il s’agit de la première femme à accéder à ce poste. L’article donne un aperçu de l’expertise remarquable de Mme Billig et traite des défis globaux relatifs au vieillissement de la population.

Mme MacDonald a également été citée dans un article de Benefits Canada sur le budget fédéral et l’annonce concernant la rente viagère différée à un âge avancé.

Joe Nunes, co-fondateur et président exécutif d’Actuarial Solutions, partage ses réflexions relatives au futur du système d’éducation dans ce billet de blogue. Le billet a été rédigé à la lumière du récent scandale aux États-Unis où des parents très riches ont truqué les examens pour faire admettre leurs enfants dans les plus grandes universités américaines.

Michel St-Germain, actuaire chez Mercer Canada, a été cité dans un article du Journal de l’assurance concernant l’assurance longévité et l’appariement de l’actif-passif.

Suivant l’entente de Canada Life Reinsurance avec l’assureur néerlandais VIVAT, Rohit Thomas, vice-président et actuaire en chef de la tarification chez BMO Assurance, a été cité dans cet article de l’Insurance Journal concernant les swaps de longévité et le fait que ce type d’opérations est rare au Canada.

 __________________________________

Informez vos collègues de vos réalisations et de votre parcours en diffusant votre nouvel emploi, nouveau titre, nouveau titre de compétence et autres nouvelles. 

Écrivez à Bonnie Robinson, la rédactrice anglaise de l’ICA, et nous viserons à inclure cette information dans notre prochain (e)Bulletin.

Pour connaître toutes les nouvelles sur l’ICA et ses activités, suivez-nous sur Twitter et sur LinkedIn.

Elliott Bauer
Hannover Re (Ireland) DAC Canadian Life Branch
Nouvelles de l'Institut


par Sue Alcott

Je crois fermement qu’on ne peut gérer efficacement un programme de bénévolat sans posséder au moins une compréhension de base des personnes avec qui on travaille et de leurs motivations. C’est dans cette optique que je me suis mise à la poursuite de la connaissance de nos membres. Bon nombre d’entre vous ont gracieusement répondu à mes questions quant à la façon dont vous vous êtes trouvés à emprunter ce cheminement de carrière, à ce que l’ICA représente pour vous et à ce que je peux faire pour vous. Si nous ne nous sommes pas encore parlé, ça ne saurait tarder, je vous assure.

Les trois principaux éléments clés

C’est grâce à ces occasions de prendre connaissance des choses qui revêtent de l’importance que nous avons pu établir trois éléments clés :

  1. Le recrutement
  2. L’orientation
  3. La reconnaissance

Le recrutement

De concert avec nos présidents, nous avons pris des mesures afin de cibler des candidats pour divers postes et de définir des processus dans le but de pourvoir rapidement les postes vacants. Nous poursuivrons sur cette voie et avons bon espoir de concevoir un programme de recrutement faisant la promotion du bénévolat auprès des membres plus récents et facilitant aux bénévoles actuels l’accès à des rôles stimulants et offrant des possibilités de croissance.

L’orientation

L’orientation est un élément très important du bénévolat. En ayant en main tous les renseignements nécessaires à l’exécution de leurs tâches, les bénévoles amorcent leurs fonctions avec assurance, ce qui favorise leur efficacité. C’est pour cette raison que nous avons créé un guide du bénévole de l’ICA, qui présente aux nouveaux bénévoles les processus et les politiques que l’ICA a mis en place pour les soutenir. Nous avons présenté ce guide le 1er mars à nos bénévoles, qui l’ont accueilli de façon très positive.

La reconnaissance

Fait intéressant, lorsque j’ai interrogé nos bénévoles au sujet de la reconnaissance, j’ai souvent eu droit à un silence. Non pas parce que l’ICA ne témoigne pas sa reconnaissance à ses bénévoles, mais plutôt parce que cette démarche est devenue un processus ou une formalité et ne trouve peut-être plus chez eux le même écho qu’auparavant.  

L’ICA doit à tout le moins être doté d’un programme de reconnaissance énergique, souple et diversifié pour reconnaître la valeur de l’apport de ses bénévoles. De la simple carte de remerciements jusqu’à la palme d’or, chaque bénévole mérite une reconnaissance. 

La semaine prochaine aura lieu la Semaine de l’action bénévole, que nous célébrerons sous le thème « Porter la profession actuarielle vers de nouveaux sommets ». Nous serons occupés à visiter et à célébrer nos bénévoles de partout au pays et sommes fermement résolus à poursuivre ces démarches tout au long de l’année. Démontrez votre appréciation des bénévoles de l’ICA en vous rendant sur nos comptes de médias sociaux (Twitter, LinkedIn ou Facebook) et en y laissant un commentaire pour souligner l’impact qu’a eu sur vous le travail des bénévoles ou simplement pour dire merci à nos bénévoles extraordinaires.

Nous travaillons également à planifier notre tout premier événement social d’appréciation des bénévoles, qui aura lieu le 19 juin, soit la veille de notre Congrès annuel à Montréal. Les bénévoles auront ainsi l’occasion de se réunir et de discuter, de prendre un verre (ou deux) et de déguster des bouchées.

Le 28 avril marquera mes six premiers mois au sein de l’ICA. Grâce à vous, ces mois ont été remplis d’apprentissages et de réalisations! J’envisage avec enthousiasme les six prochains.

Sue Alcott est la gestionnaire des services aux bénévoles à l’ICA.

Rian Dewji (AICA)2018

Rian Dewji est décédé le 15 janvier 2019. Il avait 28 ans. M. Dewji avait obtenu son baccalauréat en mathématiques et en philosophie de l’Université Queen’s en 2013. Il avait ensuite fait des études à la maîtrise qui portaient sur les probabilités, la statistique et les mathématiques financières à l’Université de Cambridge où il avait été diplômé avec mention. Il poursuivait des études doctorales en mathématiques financières et en statisque actuarielle à l’Université de Toronto au moment de son décès.

Cérémonie de célébration de la vie de Charles Galloway

Une cérémonie aura lieu pour célébrer la vie de l’ancien président de l’ICA, Charles Galloway, qui est décédé le 15 novembre 2018. Le service se tiendra le samedi 4 mai à 11 h au salon funéraire The Simple Alternative à Toronto (275, chemin Lesmill, North York). Après une séance d’accueil informelle, les membres de la famille prendront la parole et inviteront ensuite les gens à partager leurs souvenirs de M. Galloway.

RGA Canada
Les médias sociaux et l'ICA

À ne pas manquer : le plus récent balado de la série Voir au-delà du risque, offert en français et en anglais.

Denis Garand, un des auteurs de l’Étude sur les taux de terminaison d’invalidité de longue durée (ILD) en assurance collective parue récemment, y discute des améliorations notables relatives au taux de mortalité des personnes handicapées, de l’analytique prédictive, de mesures importantes pour la tarification et l’évaluation, et des prochaines étapes.

La série de balados Voir au-delà du risque est également disponible dans la boutique iTunes et sur Spotify. Elle pourrait être disponible sur d’autres plateformes ultérieurement.

Si vous avez des questions, contactez Bonnie Robinson, rédactrice anglaise.

Nouveaux Fellows sous les projecteurs


Carly Wybrow, FICA

1. Quand et pourquoi êtes-vous devenue actuaire?

Je suis devenue actuaire en décembre 2016, mais j’avais amorcé mon parcours vers cette destination 15 ans auparavant. Je crois que j’ai très tôt voulu devenir actuaire parce qu’il s’agissait d’un parcours de carrière clair misant sur mes forces. Lasse de passer des examens, je suis demeurée au stade d’associée pendant un moment. En fin de compte, j’ai décidé de compléter mes examens et de devenir actuaire afin de faire progresser ma carrière (un objectif que j’ai assurément atteint).

2. Quelles sont vos fonctions professionnelles actuelles? Pouvez-vous décrire votre travail?

Je suis conseillère et actuaire au cabinet Actuarial Solutions Inc. (ASI), spécialisé en consultation auprès des petits et moyens régimes de retraite à prestations déterminées. J’agis à titre d’actuaire-conseil auprès d’un grand nombre de clients; je suis chargée de l’administration, du provisionnement et du travail comptable nécessaires au maintien du régime. Mon équipe de travail est formidable et une grande partie de mon travail relève de l’organisation et de la gestion de projet. Je communique avec des clients et d’autres membres de l’équipe quotidiennement afin de veiller à ce que les besoins du promoteur du régime et du régime en tant que tel soient satisfaits.

3. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

J’aime mon équipe de travail. J’aime la diversité dans mon travail compte tenu du fait que chaque client et chaque régime sont différents et présentent des besoins différents. J’aime beaucoup aussi le fait de travailler dans un cabinet plus petit orienté vers la satisfaction de la clientèle et sur la qualité du travail.

4. Quelles sont vos aspirations professionnelles à court et à long termes?

Pour être honnête, je ne suis pas une personne très ambitieuse. À court terme, je m’efforce simplement de bien travailler chaque jour. À long terme, j’espère continuer d’apprendre et de progresser dans mes fonctions. La vie peut nous amener à emprunter de nombreux chemins et j’essaie d’y être ouverte.

5. Quelle a été votre participation au sein de l’ICA depuis l’obtention de votre titre de FICA?

Après avoir obtenu mon titre de FICA, j’ai intégré le groupe de travail à thème unique (GTTU) de l’ICA sur l’âge de la retraite aux fins des régimes publics grâce au soutien de mes collègues actuaires chez ASI, qui ont proposé ma candidature à ce poste et qui sont eux-mêmes très engagés auprès de l’ICA. Mon employeur accorde son plein appui à nos initiatives de bénévolat et je crois que celles-ci nous sont profitables tant individuellement qu’en tant qu’entreprise.

6. Comment s’est déroulé le processus de participation au GTTU sur l’âge de la retraite? Qu’avez-vous retiré de votre expérience?

Ce travail a assurément été une bonne expérience. Tous les actuaires qui font partie du groupe sont des gens incroyablement intelligents, dévoués et passionnés, qui enrichissent la profession actuarielle. Je crois que j’ai acquis une perspective plus vaste (beaucoup d’opinions diverses chez les membres du groupe), ainsi qu’une vision du fonctionnement d’une commission professionnelle (que je n’avais jamais eue auparavant). Cette expérience m’a aussi donné l’occasion de mieux connaître l’ICA en tant qu’organisation et de voir le travail qui s’accomplit en coulisses. J’ai été très impressionnée.

7. Quels conseils donneriez-vous à un autre nouveau Fellow qui envisage de faire du bénévolat à l’ICA?

Je conseillerais aux nouveaux Fellows de trouver du temps pour faire du bénévolat. Nous menons des vies TRÈS occupées de nos jours. Avec un peu de chance, vous aurez l’appui de votre employeur à cet égard. Cette expérience lui sera bénéfique tout autant qu’à vous. Du point de vue personnel, je crois que le bénévolat élargit et approfondit l’expérience de travail en vous permettant de travailler auprès d’actuaires qui possèdent beaucoup d’expérience. Vous acquerrez davantage de connaissances, et cette expérience pourrait bien vous ouvrir la porte à d’autres expériences encore plus formidables.

Carly Wybrow, FICA, est membre du Groupe de travail à thème unique sur l’âge de la retraite.

Veuillez noter : pour devenir bénévole, consultez le Centre des bénévoles sur le site Web de l’ICA (ouverture de session requise).

Les bénévoles en déplacement

 

Conseil d’administration

Les personnes suivantes ont été nommées aux commissions et sous-commissions ci-dessous :

  • Direction de l’admissibilité et de la formation :
    • Commission sur l’éducation permanente : Emily Kozlowski (membre provenant du milieu universitaire), Ngoc Thi Bich (Vy) (représentant de la Commission sur la modélisation prédictive), en vigueur maintenant.
      • Sous-commission sur la réassurance : Umair Ali et Jean-François Lafond, en vigueur maintenant.
    • Commission sur l’éducation et les évaluations : Stéphane McGee (co-président) et Herman Tse (co-président), en vigueur maintenant.
  • Direction du développement de la pratique :
    • Commission sur l’actuaire désigné/responsable de l’évaluation : Wallace Bridel (co-président) et Phillip Watson (co-président), en vigueur le 1er mars 2019.
    • Commission sur les changements climatiques et la viabilité : Maxime Delisle, Frances Fu et Muhammad Rizvi, en vigueur le 25 février 2019.
    • Commission de pratique sur la gestion du risque d’entreprise : Mario Robitaille (président), en vigueur le 9 janvier 2019.
    • Commission sur la pratique de l’assurance collective : Joan Ganas (co-présidente) et Benoit Miclette (co-président), en vigueur le 30 janvier 2019.
    • Commission de la santé : Massimo Nini, en vigueur le 1er février 2019.
    • Commission de pratique d’investissement : Maxime Delisle, Kelly Featherstone, Abdul Ibrahim, Abid Kazmi, Joanne Kurys et Glenn Smith, en vigueur le 22 février 2019.

Les personnes suivantes ont terminé leur mandat auprès des directions et des commissions ci-dessous et quittent avec remerciements :

  • Commission sur l’éducation permanente : Patrick Duplessis (à titre de représentant de la Commission sur la modélisation prédictive), en vigueur maintenant; Stephanie Banfield et Claudia Gagné, en vigueur depuis octobre 2018.
  • Direction du développement de la pratique : Danielle Harrison.
    • Commission de pratique d’investissement : Daniel Klein, Stanley Kwok, Benny Wan, Emily Zhang et François Bourdon.
    • Commission de pratique sur la gestion du risque d’entreprise : Sylvie Paquette.