Rétrospective de l’année

 

par Michel Simard
Directeur général, ICA

L’Institut a quelque chose de singulier et de particulier, quelque chose que nous avons parfois tendance à oublier parce que nous y faisons souvent référence en l’appelant simplement par son acronyme, ICA. Ce laconisme a pour effet de nous faire oublier qu’il s’agit de l’organisme qui unit tous les actuaires qui œuvrent au Canada quel que soit leur domaine de pratique. L’Institut canadien des actuaires est le point de rencontre des actuaires canadiens, où tous unissent leur expertise et leur expérience pour protéger l’intérêt public et promouvoir la profession.

Nous menons des démarches soutenues pour améliorer la gouvernance, la transparence et les services de l’ICA, ainsi que les communications avec ses membres. L’ICA doit poursuivre son évolution afin de répondre aux besoins de ses membres et de continuer à s’acquitter de sa mission et à réaliser sa vision.

En portant un regard rétrospectif, je constate que l’année 2017 fut une autre année de changements et de progrès pour l’ICA pendant laquelle nous avons fait avancer des projets et en avons entamé de nouveaux. J’aimerais en présenter quelques-uns ici.

Éducation

Cette année, l’ICA a mené ou participé à plusieurs projets ayant pour effet d’améliorer le système d’éducation et de qualification de l’ICA et de faire progresser l’éducation actuarielle au Canada et à l’étranger :

En mai, l’ICA a signé un protocole d’entente avec la Society of Actuaries encadrant une future collaboration aux fins de l’éducation des candidats actuariels. Cette entente prend appui sur la relation établie de longue date entre l’ICA et la SOA et élargit celle-ci. Dans le cadre de cet engagement permanent, des représentants de l’ICA travailleront de concert avec la SOA en ce qui concerne la stratégie d’éducation ainsi que l’élaboration des programmes d’études et des examens relatifs aux éléments du système d’éducation de la SOA qui sont reconnus par l’ICA. Le protocole d’entente prévoit entre autres l’établissement d’une stratégie de marque conjointe visant à officialiser le partenariat.

Perfectionnement professionnel continu (PPC)

Le PPC et l’éducation vont de pair. Tout au long de l’année, les nombreux colloques, webémissions et ateliers organisés par l’Institut ont offert aux membres d’excellentes occasions de cumuler des crédits de PPC. Nous avons mis à l’essai de nouvelles formules pour la tenue de nos colloques, notamment des activités d’une demi-journée tenues localement, ainsi qu’une option de diffusion en direct afin d’accroître l’accessibilité aux occasions de PPC pour nos membres.

Recherche

L’Institut consacre 9,5 % des recettes nettes issues des cotisations à son budget de recherche. Cette année, nous avons complété la restructuration de l’ancienne Commission de recherche, qui est devenue la Commission exécutive de recherche (CER). La structure de la CER permettra aux bénévoles d’établir d’importants partenariats afin de mener des travaux de recherche d’intérêt pour la communauté actuarielle. Elle contribuera également à appuyer davantage nos efforts en matière de prises de positions publiques et à raffermir notre partenariat avec les milieux universitaires qui ont des intérêts connexes. Nous avons également embauché Shlomit Jacobson à titre de gestionnaire des projets de recherche afin de faciliter le travail de la CER.

Cette année, l’ICA a publié cinq documents de recherche et compte actuellement 18 projets en cours dont plusieurs seront publiés au début de 2018.

Engagement des membres

Dans le cadre d’une initiative visant à accroître l’engagement des membres et à améliorer les communications avec ces derniers, l’Institut a tenu une série de groupes de discussion afin de prendre connaissance de leurs préoccupations à l’égard de la profession actuarielle et d’obtenir des idées pour améliorer leur expérience.

Nous avons également organisé deux événements intitulés En direct avec l’ICA, dont un premier à Toronto et un deuxième à Montréal. Tenues dans des lieux conviviaux, dans une atmosphère décontractée, ces deux activités ont permis aux participants d’interagir directement avec les dirigeants de l’ICA (la présidente et les membres du Conseil d’administration), de leur poser des questions, de leur faire part de leurs préoccupations et de réseauter avec leurs pairs. Nous souhaitons tenir davantage de ces événements dans l’avenir.

Relations avec le public

L’ICA a présenté 16 mémoires portant sur un large éventail de sujets à des organismes gouvernementaux et de réglementation, notamment :

En collaboration avec l’agence de marketing Banfield, l’Institut a également conçu deux campagnes publicitaires nationales : Les actuaires tracent la voie, qui porte sur le rôle que peuvent jouer les actuaires en ce qui concerne les mégadonnées, ainsi que L’avenir prend forme, dans le cadre de Canada 150, qui souligne la contribution de la profession actuarielle à l’essor du Canada..

Les mois à venir

L’année 2018 laisse présager d’autres changements pour l’Institut et pour les actuaires canadiens. La publication des normes IFRS a une portée immense. Le Conseil des normes actuarielles étudie le dossier afin de déterminer les modifications qui pourraient devoir être apportées suite à l’adoption de l’IFRS 17. L’Institut participera à la production de versions françaises des documents relatifs à l’IFRS 17 et organisera des webémissions et d’autres activités d’information destinées à informer les membres des répercussions de ces nouvelles normes comptables.

La révision de la gouvernance de l’ICA se poursuit afin de rendre l’Institut plus efficace dans la poursuite de sa mission et la réalisation de sa vision et son plan stratégique.

Bénévolat

La vigueur de l’Institut repose sur celle de ses bénévoles. Nous sommes conscients de la quantité colossale du travail accompli par nos bénévoles pour appuyer l’Institut et l’avenir de la profession actuarielle au Canada et leur en sommes immensément reconnaissants. J’adresse de sincères remerciements à ceux et celles d’entre vous qui ont donné de leur temps à l’ICA. Votre apport est inestimable.

J’offre à tous mes meilleurs vœux pour les fêtes et je vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 !

Michel Simard est le directeur général de l’ICA.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/