Réflexions sur l’année 2016

  

par Dave Dickson, FICA
Président de l’ICA 

C’est au printemps 2015 que j’ai décidé de me porter candidat au poste de président désigné. Contrairement aux autres années, trois candidatures ont été soumises et il y a bel et bien eu une élection pour ce poste. À la suite du vote, j’ai attendu les résultats avec impatience. Un jour, alors que je revenais d’un dîner avec deux amis, tous deux membres de l’ICA, j’avais un message vocal du président de la Commission des élections, Jim Christie, qui me félicitait pour ma victoire et qui m’offrait ses meilleurs vœux.

Sur le coup, je me suis demandé : « Et que se passe-t-il maintenant? ». Je savais que les trois années à venir seraient chargées et changeraient ma vie. Je travaillais déjà activement à titre de bénévole au sein de l’ICA, mais en accédant au poste de président désigné, puis à celui de président, j’assumerais une responsabilité beaucoup plus importante. Alors, en bon actuaire que je suis, j’ai décidé de me renseigner. J’avais déjà eu des discussions avec certains membres de la direction de l’ICA et j’avais donc une idée de mes nouvelles fonctions. Afin de me renseigner davantage, je me suis entretenu avec diverses personnes engagées auprès de l’ICA, dont d’anciens présidents, des membres du Conseil d’administration et d’autres personnes. J’ai obtenu des points de vue divergents en ce qui concerne les fonctions, mais cela m’a permis d’en dresser un meilleur tableau.

Alors, qu’est-ce que j’ai appris? 

En octobre, j’ai assisté à l’assemblée annuelle de la Society of Actuaries (SOA). Craig Reynolds, président sortant de la SOA, a prononcé un discours d’adieu très inspirant, dans lequel il a remercié les membres qui lui avaient accordé leur vote et qui lui avaient ainsi permis d’être président de la SOA. Il a affirmé que son année à la présidence avait été la plus gratifiante de toute sa carrière professionnelle. En juin 2017, je prévois faire un énoncé semblable à l’occasion de notre assemblée annuelle à Québec.

J’ai vraiment aimé mes 18 mois, ou presque, dans ces fonctions. Ils m’ont permis de faire une différence pour les membres et la profession et, surtout, ils ont été agréables. Cette expérience a changé ma vie de façon très positive et j’envisage avec enthousiasme le reste de mon mandat.

Dave Dickson, FICA, est le président de l’Institut canadien des actuaires.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/