Clubs actuariels


Tous les printemps, le président désigné de l’ICA fait la tournée des clubs actuariels situés un peu partout au Canada, soit en Alberta, à Montréal, Québec, Toronto, Vancouver, Waterloo et Winnipeg. Si ces clubs diffèrent de par leur taille et leur niveau d’activités, ils offrent à tous les actuaires de leur région des occasions de se rencontrer et de socialiser. Ce mois-ci, cet article du (e)Bulletin examine trois d’entre eux.

Vancouver Actuaries Club

Le Vancouver Actuaries Club est un club social informel dont la liste de diffusion comporte plus d’une centaine de noms et dont les activités réunissent habituellement de 60 à 70 personnes. Près de la moitié des membres sont des étudiants en début de carrière, le reste étant des actuaires bien établis dans leur profession.

Le club organise quatre activités annuelles, une à chaque trimestre : 

Selon Allen Furlong, président du club, l’aspect social revêt de l’importance. « Ce qui compte, c’est de socialiser avec les autres professionnels, d’éprouver un sentiment d’appartenance avec d’autres personnes qui rédigent les examens ou vivent des expériences semblables. »

Chaque activité possède une atmosphère particulière et réunit différents participants. La soirée au pub, autofinancée (les personnes présentes paient pour leur nourriture, tandis que le club offre le local et les porte‑noms), est une activité sociale de réseautage très populaire qui réunit actuaires et étudiants. Le déjeuner de mai est moins axé sur le réseautage et porte davantage sur l’éducation et les projets de l’ICA. Cette activité attire en plus un grand nombre de membres émérites.

Bien que le club se soit longtemps servi d’une liste de diffusion et des relations qu’il entretient avec les entreprises de Vancouver, M. Furlong a fait savoir que le club cherchait à établir un mode de fonctionnement plus accessible. « Nous aimerions encourager la mise en place d’une communauté plus visible, en lieu et place d’une seule liste de diffusion et de contacts ». Le club songe à créer un site Web, assurer sa présence dans les médias sociaux, réaliser des activités informelles,comme participer au projet Retour à l’école de l’ICA, et tisser des liens avec les étudiants en actuariat de l’Université Simon Fraser et de l’Université de la Colombie-Britannique. « Mais nous voulons préserver l’aspect social du club », indique-t-il. « Ses activités ne servent pas uniquement les intérêts de ceux qui se cherchent du travail. »

Winnipeg Actuaries Club

Le Winnipeg Actuaries Club s’intéresse avant tout au perfectionnement professionnel continu (PPC). Seules les personnes portant le titre d’ASA ou d’AICA peuvent y adhérer. Le club regroupe 171 membres. « Un grand nombre de nos adhérents sont de jeunes actuaires », fait remarquer Clayton Zaluski, président du club. « Ce sont eux qui assistent le plus souvent à nos rencontres. Les membres plus âgés ont souvent d’autres obligations. »

Le club se réunit au printemps et à l’automne et organise aussi un tournoi de golf annuel, en juin. « La raison d’être du club est d’offrir de la formation en matière de PPC », indique M. Zaluski. « Nous cherchons à inviter des conférenciers qui permettront aux membres de comptabiliser une à deux heures de contenu structuré en lien avec le PPC. » Les rencontres prennent souvent la forme de déjeuner et peuvent parfois revêtir un caractère plus officiel ou porter sur de nouveaux projets à débattre. Quant au tournoi de golf, il se veut une occasion de réseautage et est suivi de jeux et d’un dîner.

Le club juge important d’étendre ses relations. C’est pourquoi il entretient d’excellentes relations avec l’Université du Manitoba et s’associe à elle pour tendre la main aux étudiants en actuariat et leur venir en aide. Le club offre une bourse d’études et organise des concours de mathématiques avec remise de prix.

Le club a connu une forte croissance, ces cinq dernières années, suite à l’embauche accrue d’actuaires à Winnipeg. « Nous vivons probablement une situation similaire à celle que connaissent les autres régions du pays », a fait savoir M. Zaluski. « Les actuaires sont recherchés. »

Le club souhaite augmenter l’offre de formation en matière de PPC et il est en voie de créer un site Web. « Nos membres nous sont très dévoués », fait remarquer M. Zaluski. « C’est pourquoi nous n’avons pas eu besoin d’un site Web à ce jour. »

Le Pacific Rim Actuaries Club of Toronto

Le Pacific Rim Actuaries Club of Toronto est un club regroupant des actuaires qui s’intéressent à l’actualité dans les pays riverains du Pacifique. Fondé en 1993, il compte plus de 150 membres actifs qui représentent les principaux assureurs, réassureurs et cabinets d’experts-conseils de Toronto et des environs. Il se compose de Fellows, d’associés et d’autres étudiants en actuariat.

Le club organise de deux à trois réunions par an en présence de conférenciers, ainsi que deux dîners, un à l’hiver (Nouvel An chinois) et l’autre à l’automne, et une activité sociale estivale. Avant les événements, le club envoie des annonces par courriel, tandis que la vente de billets s’effectue par l’intermédiaire d’Eventbrite. « Cela élimine les pertes financières dues aux absences, car la vente des billets a lieu avant l’événement », indique Paul Chow, président du club.

 
Un événement parrainé par le Pacific Rim Actuaries Club of Toronto.

Le club a réussi à obtenir le soutien des entreprises pour financer ses événements. Chaque rencontre est précédée d’ordinaire d’une réception de 45 minutes, afin de permettre aux gens de réseauter. Pendant ce temps, on fait tourner un diaporama comportant des images des rencontres précédentes et les logos des commanditaires. À la rencontre du Nouvel An chinois, les commanditaires de niveau Or sont appelés à tirer des prix et peuvent s’adresser à l’auditoire pendant une minute tandis qu’ils occupent la tribune.

« Notre club diffère des autres clubs actuariels, en ce sens que les sujets que nous abordons se rapportent habituellement à des entreprises des pays riverains du Pacifique, et nos dîners comportent généralement un banquet chinois », indique M. Chow. Le club a pour mission d’établir une plateforme, pour les actuaires de la région de Toronto et des environs, visant l’échange d’idées et de points de vue sur des questions commerciales ou financières se rapportant au littoral du Pacifique. « Bien que nous parlions surtout d’assurance-vie, nos dernières rencontres ont été l’occasion d’aborder divers sujets, qu’il s’agisse de régimes de retraite, de placements, d’économie, de réglementation gouvernementale ou d’assurances IARD. » Certains conférenciers ne sont pas actuaires.

« Certains participants peuvent gagner des crédits relatifs au PPC », ajoute M. Chow. « Mais nos rencontres ont pour but d’acquérir des renseignements au sujet des entreprises, ou qui s’y appliquent, des pays riverains du Pacifique, en plus d’offrir l’occasion de réseauter et de socialiser. »

On trouvera, sur le site Web du club :

« Qu’ils soient membres ou pas, tous les actuaires et étudiants en actuariat sont invités à assister à nos rencontres et à nos autres activités, afin de tirer parti des présentations que donnent des personnes talentueuses et de réseauter et socialiser avec la communauté actuarielle de Toronto », indique M. Chow.

La prochaine activité du Pacific Rim Actuaries Club of Toronto aura lieu le 17 novembre et consistera en un dîner. De plus amples renseignements à ce sujet seront donnés vers la mi-octobre.

Pour en savoir plus sur les clubs actuariels au Canada, consultez le site Web de l’ICA.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/