Nouveaux Fellows sous les projecteurs – Apundeep Lamba

 

 

1.  Pourquoi êtes-vous devenu actuaire?

Je voulais être actuaire depuis la huitième année. Tout comme d’autres actuaires, j’ai toujours aimé les mathématiques et je voulais poursuivre une carrière liée à cette matière. Toutefois, la seule profession que j’imaginais était celle de comptable. Heureusement, à mon école, on organisait une foire des carrières à laquelle la faculté des mathématiques de l’Université de Waterloo tenait un kiosque. C’est là que j’ai entendu parler pour la première fois de la carrière d’actuaire et de l’impact qu’exercent les actuaires sur le bien-être financier de la société.

2.  Quelle a été votre source d’inspiration pour entreprendre une carrière en actuariat?

Mon père m’a inspiré à poursuivre cette voie étant donné mon intérêt pour les mathématiques et les finances. Il connaissait bien la carrière actuarielle et savait qu’elle me conviendrait très bien. Il m’a soutenu et encouragé à faire de mon mieux.

3.  Quelle a été votre expérience avec les examens en actuariat? Avez‑vous eu des défis particuliers à relever?

Le processus des examens d’actuariat est assez exhaustif et complet. Cela le rend très intéressant en raison de la variété des sujets. Étudiant au premier cycle, je sous-estimais la difficulté des examens et j’ai eu du mal à réussir le premier. Ce fut pour moi une bonne leçon parce que cela m’a incité à mieux me préparer aux examens suivants afin d’éviter de devoir les reprendre. Après avoir reçu mon diplôme universitaire, mon plus grand défi a été de trouver l’équilibre entre ma vie personnelle, mon travail et les examens.

4.  Comment s’est passée la transition d’étudiant à jeune professionnel?

Le programme coopératif offert à mon université m’a permis de connaître un bon départ dans ma carrière à titre de jeune professionnel. Il m’a aussi permis de découvrir les habiletés interpersonnelles qui sont essentielles en milieu de travail. Cela a grandement facilité ma transition de l’université vers mon premier emploi.

5.  Quelles sont vos fonctions professionnelles actuelles? Pouvez‑vous décrire votre travail?

Récemment, j’ai entrepris de relever un nouveau défi chez Swiss Re, soit celui de diriger le service de gestion actuarielle de Toronto. Je suis maintenant responsable des fonctions d’actuariat corporatif relatives à l’assurance de personnes et aux assurances IARD. Mon équipe est chargée de l’évaluation, de la planification des immobilisations, des simulations de crise et des rapports financiers. Le volet de mon travail que je préfère est celui du développement et de la gestion des talents. Il m’importe de voir tous les membres de mon équipe réussir et atteindre leurs objectifs professionnels. De plus, à titre de membre de l’équipe de direction, je travaille avec la haute direction à l’élaboration et à la mise en œuvre de notre stratégie canadienne.

6.  Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

L’incidence positive que nous exerçons à l’égard de la reconstruction/du rétablissement de la société. J’ai toujours trouvé facile d’établir des liens entre le travail que nous accomplissions à titre d’actuaires et l’impact direct que nous exerçons sur les gens. Derrière tous les chiffres, il y a les gens qui bénéficient des produits qu’offre notre industrie. Nous contribuons à bâtir une société plus résiliente et c’est ce qui rend mon travail satisfaisant.

7.  Quelles sont vos ambitions professionnelles à court terme?

Mes ambitions à court terme sont de me concentrer sur mes nouvelles fonctions et sur mon équipe. De plus, je vais approfondir mes connaissances dans le domaine de l’assurance de personnes.

8.  Dans 15 ans, où vous voyez-vous sur le plan professionnel?

Les actuaires possèdent un ensemble particulier de compétences qui les place en excellente position pour exercer toutes les fonctions pertinentes au sein d’une société d’assurance ou de réassurance. Sur le plan professionnel, j’espère continuer de développer mes compétences techniques et mes habiletés de leadership.

9.  À quoi se résume votre participation à l’ICA depuis que vous avez obtenu votre titre de FICA?

Je suis membre de la Sous-commission sur les assurances IARD de la Commission de l’éducation permanente. Notre sous-commission est chargée de trouver et d’organiser les sujets relatifs aux assurances IARD pour les assemblées et webémissions de l’ICA.

10.  Qu’auriez‑vous fait si vous n’étiez pas devenu actuaire?

Ceux qui me connaissent savent que j’aime le bon café. Comme autre carrière, j’ouvrirais probablement un café avec mon épouse. Elle est une excellente cuisinière-pâtissière et moi, je serais le barista.

11.  Quels sont vos passe-temps?

Je suis très curieux et j’aime apprendre. La lecture et les voyages sont quelques-uns de mes loisirs préférés. J’aime aussi conduire, écouter de la musique, bien manger et, bien sûr, préparer le café.

12.  Quelle est votre destination de voyage de rêve?

Mes vacances de rêve seraient de faire le trajet en voiture de Lisbonne (Portugal) à Monaco (France) sur un mois et, chemin faisant, de visiter les villages côtiers. Je m’arrêterais probablement en chemin pour admirer le paysage et goûter à la nourriture locale. J’aimerais planifier l’itinéraire de manière à arriver à Monaco pour assister au Grand Prix de Formule 1.

13.  Quelle est votre devise?

« Soyez insatiables. Soyez fous ». – Steve Jobs

Apundeep Lamba est vice-président principal et chef de la gestion actuarielle pour le Canada chez Swiss Re.

Si vous souhaitez être en vedette dans la rubrique Nouveaux Fellows sous les projecteurs, communiquez avec la rédactrice anglaise de l’ICA, Bonnie Robinson, à bonnie.robinson@cia-ica.ca.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/