Qu’est-ce qu’un actuaire?

 


Kathy Thompson, FICA

Le travail des actuaires est complexe et mal compris du grand public. Le défi que la Commission des applications en gestion du risque d’entreprise (CAGRE) a récemment relevé avec succès consistait à expliquer le travail des actuaires en gestion du risque d’entreprise (GRE) de manière succincte et précise.

« Le projet avait comme objectif de définir un énoncé de marque pour les actuaires à titre d’experts en gestion du risque, ou de spécialistes de la GRE », dit Kathy Thompson, membre de la CAGRE et responsable du projet. « On reconnaissait le fait que le travail de gestion du risque et la GRE ne sont pas exclusifs aux actuaires », ajoute-t-elle. « La GRE est exercée par les membres de plusieurs organismes professionnels. Nous voulions mettre en valeur le travail des actuaires dans ce domaine, ce qui nous distingue des autres et ce que nous apportons à ce travail. »

« Le processus a commencé par des recherches sur Google afin de voir les résultats obtenus », explique Mme Thompson. « Nous avons consulté les sites officiels de l’ICA, de la Society of Actuaries et de la Casualty Actuarial Society, d’autres énoncés généraux, ainsi que des articles du magazine The Actuary. L’un des articles présentait des entretiens avec des actuaires provenant de divers domaines de pratique et plusieurs contenaient des commentaires au sujet de la gestion du risque. Nous avons mis à profit ces documents, y compris l’énoncé de marque de l’ICA ». Le groupe a même consulté le concours #WhatActuariesDo (#cequefontlesactuaires) sur Twitter pour décrire le travail d’un actuaire en 144 caractères ou moins.

 

« Nous avons transmis des idées aux membres de la Commission », dit Mme Thompson. « La Commission a convenu qu’il était plus bénéfique d’opter pour une formulation courte que longue. » Ce fut un travail d’équipe; presque tous les membres de la Commission ont participé. « Nous étions ravis d’avoir de la rétroaction. Nous avons éliminé des options jusqu’à l’obtention d’un énoncé satisfaisant », ajoute-t-elle. La Commission a formulé un énoncé bref pouvant servir de présentation éclair (« discours d’ascenseur ») et un autre plus long et plus détaillé en utilisant expressément la signature de l’ICA « Voir au-delà du risque » pour établir un lien avec l’organisme professionnel dans son ensemble.

Quatre mois plus tard, la Commission a arrêté son choix sur un énoncé qui lui plaisait : 

Voir au-delà du risque. Un actuaire est un professionnel du monde des affaires qui analyse et gère l’incidence financière des risques.

Les actuaires se fondent depuis toujours sur les mathématiques et les statistiques pour prédire les répercussions financières des événements incertains. Grâce à leur formation et à leur expérience, ils possèdent les compétences techniques et pratiques nécessaires pour évaluer avec objectivité les décisions stratégiques, optimiser les rendements ajustés au risque et mettre en œuvre des mécanismes d’atténuation du risque. S’ils travaillent traditionnellement dans les secteurs de l’assurance et des services financiers, les compétences des actuaires peuvent être mises en pratique dans tout un éventail d’industries. Les actuaires sont des professionnels de la gestion du risque. Ils sont en mesure d’évaluer à la fois les aspects quantitatifs et qualitatifs du risque et de concevoir une vision globale du risque intégrée pour l’ensemble de l’entreprise, facilitant ainsi aux personnes et aux organisations la planification pour l’avenir.

L’énoncé sera affiché à la page de la Commission sur le site Web de l’ICA, de même qu’à la page des Ressources sur la GRE. « Nous aimerions que les actuaires qui travaillent dans le domaine de la GRE adoptent cet énoncé et voir dans quelle mesure il illustre leur travail », dit Mme Thompson. « Nous espérons qu’il aidera les actuaires à faire leur marque en gestion du risque. Nous sommes en concurrence avec d’autres dans cette arène. Nous devons trouver des façons d’exploiter nos compétences à cet égard et d’apporter une plus grande valeur. »

Kathy Thompson est heureuse des choses concrètes accomplies par la Commission, notamment le livret sur la gouvernance du risque de la CAGRE, l’inventaire des compétences et des connaissances pour la GRE et cet énoncé « Qu’est-ce qu’un actuaire? ».

« Il est très satisfaisant de voir les membres d’une commission s’impliquer dans un projet qui constitue un point prioritaire pour la commission », dit-elle. « Il fait bon de faire partie du groupe qui a accompli cette réalisation. »

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/