Résumé des réunions de l’Association actuarielle internationale à Vancouver

 

par Chris Fievoli, FICA

Le Canada a accueilli à Vancouver, en octobre dernier, la dernière série de réunions du Conseil et des comités de l’Association actuarielle internationale (AAI). Des délégués venant de 38 pays ont pris part à ces réunions qui se sont étalées sur cinq jours et qui ont porté sur un vaste éventail de thèmes internationaux intéressant la profession. Si la plupart des membres de l’ICA sont probablement conscients de l’importance que revêtent les développements sur la scène internationale pour le monde de l’actuariat, ils ne sont sans doute pas au courant du fonctionnement de l’AAI et du rôle important que les actuaires canadiens y jouent. Cet article du (e)Bulletin est le premier d’une série qui a pour but d’informer les lecteurs des activités de l’AAI, essentiellement à l’aide d’un résumé des activités qui ont eu lieu lors de la dernière série de réunions.

Bien qu’il occupe la 37e place dans le monde pour l’importance de sa population, le Canada a joué un rôle de premier plan sur la scène internationale pour le bien de la profession actuarielle. Ses normes sont respectées partout dans le monde et des pays s’en inspirent pour élaborer les leurs. Quatre Canadiens ont assuré la présidence de l’AAI ou de l’organisme qui l’a précédée, soit le Forum international des associations actuarielles. Au milieu des années 1990, au moment de choisir un lieu pour établir son secrétariat, l’AAI a opté pour notre capitale nationale. L’ICA tient à continuer de participer pleinement aux activités de l’AAI. Et grâce à la fonction de coordination qu’exerce la Direction des relations internationales de l’ICA, des membres de l’ICA participent, en tant que représentants, à plus d’une vingtaine de comités, sous-comités et groupes de travail de l’AAI.

Nous soulignons ici les activités réalisées par quelques comités lors des réunions d’octobre.

Comité des normes actuarielles

L’élaboration d’un certain nombre de Normes internationales de pratique actuarielle (NIPA) se poursuit, dont les NIPA 1A et 5 (Gouvernance des modèles et Modèles du risque d’entreprise d’assurance), qui sont ouvertes aux fins de commentaires jusqu’en mars. On note des progrès dans la rédaction de la NIPA 4 (qui appuie le projet de norme sur les contrats d’assurance faisant partie des Normes internationales d’information financière (IFRS)), mais la publication d’un exposé-sondage n’aura pas lieu avant que l’International Accounting Standards Board n’ait achevé ses travaux. La rédaction de la NIPA 7, qui s’inspire des travaux réalisés par l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA) dans l’élaboration de normes sur le capital des sociétés d’assurance, suit aussi son cours. Tous ces développements intéresseront directement les Canadiens, car le Conseil des normes actuarielles devra décider de la façon d’en tenir compte dans les normes canadiennes.

Comité de l’éducation

La création d’un programme d’études international est presque achevée. L’approbation par vote du programme, qui devait avoir lieu lors des réunions d’octobre, a été reportée à la prochaine série de rencontres en mai, afin de pouvoir régler les difficultés soulevées par quelques associations membres. L’ICA a été tenu informé du développement de ce projet et il en a tenu compte dans la création du nouveau programme d’études canadien.

Comité de réglementation des assurances

Nous l’avons dit, l’AICA poursuit l’élaboration de normes qui portent sur le capital des sociétés d’assurance. L’AAI participe à plusieurs aspects de ce projet, dont la détermination d’un taux d’actualisation qui sera soumis à des essais pratiques, la prise en compte de la diversification dans l’évaluation de l’adéquation du capital et la définition des hypothèses actuelles. De plus, ce comité supervise la création d’un ouvrage de l’AAI sur les risques qui regroupe un ensemble d’articles visant à aider les utilisateurs et les organismes de réglementation à gérer l’incertitude des risques d’assurance. Un certain nombre de nouveaux chapitres seront disponibles en ligne sous peu.

Pour conclure

Ce n’est là qu’un petit échantillon des nombreux projets entrepris par l’AAI. Nous encourageons les membres de l’ICA à se tenir au fait des nouveautés sur la scène internationale et à envisager de se porter bénévole auprès des commissions de la Direction des relations internationales ou comme délégué(e)s ou dirigeants de l’AAI lorsque de nouveaux postes s’ouvriront. La prochaine série de réunions du Conseil et des comités de l’AAI aura lieu en mai, à Saint-Pétersbourg, en Russie. Ne manquez pas de lire ici même le compte rendu de ces réunions.

Chris Fievoli, FICA, est l’actuaire résident de l’ICA.

Les personnes intéressées à se porter bénévoles auprès de l’un des comités de l’AAI sont priées de communiquer avec Chris Fievoli à chris.fievoli@cia-ica.ca.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/