Ce que nous faisons à la Direction des services aux membres

 

par Marie-Hélène Malenfant, FICA

En ma qualité de présidente de la Direction des services aux membres (DSM), on m’interroge souvent quant au rôle que celleĀ­‑ci joue au sein de l’ICA. Le présent article représente l’occasion idéale de parler du travail de la DSM, laquelle est composée de 10 membres dévoués issus de divers domaines de pratique et qui possèdent des profils variés. C’est une bonne chose puisque le travail que nous faisons pour la profession est très varié et stimulant.

La DSM dirige les travaux des 14 commissions et des deux groupes de travail suivants (veuillez noter que vous devez avoir ouvert une session sur le site des membres de l’ICA pour consulter les pages des commissions) :

Commissions

Groupes de travail

Les membres peuvent voir la diversité des questions sur lesquelles nous travaillons, comme les communications, le bénévolat, les pratiques émergentes et la recherche. Laissez-moi vous en dire quelques mots, à commencer par les communications.

Communications

La Commission sur les communications supervise le travail du Groupe d’écoute des membres et fournit des conseils au service des communications sur des enjeux de communication. Depuis sa création, la Commission sur les positions publiques a été très active et a publié 15 mémoires ou positions publiques sur plusieurs sujets, dont le projet de loi no 57 du Québec, qui aborde la capitalisation des régimes de retraite à prestations déterminées, la consultation de l’Alberta au sujet des prêts sur salaire et le mémoire de l’ICA sur le programme d’études de l’Association actuarielle internationale (AAI).

De plus, le Comité de rédaction est chargé d’assurer la surveillance de tous les aspects de la publication trimestrielle du périodique électronique intitulé Voir au-delà du risque, diffusé à tous les membres du Sénat, aux députés fédéraux, provinciaux et territoriaux, aux décideurs du monde des affaires et des gouvernements, ainsi qu’aux médias.

Bénévolat

La Commission sur la gestion et le développement des bénévoles (CGDB), nouvellement nommée, a pour mandat élargi de promouvoir et de coordonner les initiatives de bénévolat. De plus, elle prévoit créer des outils lui permettant d’identifier les bénévoles ayant les meilleures compétences de leadership afin de les aider à améliorer ces compétences. L’objectif est d’offrir une expérience agréable et enrichissante à notre nombre croissant de bénévoles. À l’heure actuelle, 230 membres sont inscrits dans le registre des bénévoles. En 2010, le travail de l’ICA était rendu possible grâce à 340 bénévoles. En 2015, nous en comptons 586, et l’année n’est même pas encore terminée. La CGDB joue un rôle essentiel, car les bénévoles sont l’épine dorsale de l’ICA. Par exemple, on compte présentement 94 bénévoles impliqués dans le travail de la Commission de recherche seulement. Finalement, la Commission des nouveaux membres interrogera les nouveaux membres de l’ICA au cours des prochaines semaines pour savoir comment les inciter à faire du bénévolat et de quelle façon l’ICA est en mesure d’assurer leur développement personnel et professionnel.

Pratiques émergentes

La Commission sur la modélisation prédictive a été récemment mise sur pied. Il s’agit là d’une pratique émergente aux États-Unis et dans le secteur des assurances IARD, et nous nous attendons à ce qu’elle s’étende à d’autres domaines de pratique au Canada.

La Commission sur les changements climatiques et la viabilité fait aussi partie de la DSM. Cette commission prépare son deuxième forum d’une journée pour le printemps et est également en train d’organiser une webémission. Elle prépare aussi un document de suivi à l’égard de son document de recherche publié à la fin du mois d’août, Les changements climatiques et la viabilité des ressources – Aperçu à l’intention des actuaires, qui a suscité bien des discussions sur les serveurs de listes. La commission est également responsable de la participation de l’ICA à l’Indice climatique actuariel, en partenariat avec l’American Academy of Actuaries, la Casualty Actuarial Society et la Society of Actuaries.

Recherche

La Commission de recherche se compose aujourd’hui de neuf sous‑commissions, qui s’emploient à trouver des sujets de recherche pouvant intéresser les divers domaines de pratique. La DSM, la Direction de la pratique actuarielle ainsi que la Commission de recherche ont récemment approuvé la nouvelle version révisée de la Politique concernant le processus officiel d’approbation des rapports de recherche, qui tient maintenant compte du fait que ces rapports peuvent être l’œuvre de n’importe quelle commission ou direction de l’ICA. La politique donne des instructions claires aux membres des sous-commissions de recherche au fur et à mesure qu’ils passent par les diverses étapes de la réalisation d’un projet de recherche. Nous espérons l’améliorer afin qu’elle traite aussi du processus d’approbation de la plupart des types de publications. Cela revêt de l’importance puisque l’un des objectifs stratégiques de l’ICA consiste à être reconnu comme une source crédible et respectée de conseils en ce qui concerne les conséquences financières liées aux événements futurs incertains.

Groupes de travail

Deux groupes de travail complètent la constitution de la DSM. L’un d’entre eux, le Groupe de travail sur l’amélioration de la mortalité, publiera bientôt un rapport qualitatif tant attendu qui présentera une hypothèse de meilleure estimation concernant la population générale, et les ajustements à apporter, s’il y a lieu, pour tenir compte des différentes tranches de la population.

En résumé, 25 commissions, sous-commissions et groupes de travail forment la DSM, et leurs effectifs se composent de plus de 250 actuaires qui forment une équipe très solide. Ensemble, nous créons, rendons et assurons des services d’une grande qualité aux membres, aux étudiants et au grand public. Nous travaillons pour vous, pour la profession actuarielle et pour un avenir meilleur. Et nous en sommes fiers.

Si vous avez des questions ou des commentaires sur les travaux de la DSM, ou si vous souhaitez vous joindre à nous, n’hésitez pas à communiquer avec moi, Marie-Hélène Malenfant, à marie-helene.malenfant@saaq.gouv.qc.ca.

Marie-Hélène Malenfant est la présidente de la Direction des services aux membres.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/