Transcription de la mise à jour vidéo du 21 octobre 2015

par Jacques Tremblay, FICA
Président sortant de l’ICA

Pour visionner la version vidéo du message, cliquez ici.

Bonjour. Je m’appelle Jacques Tremblay et je suis le président sortant de l’Institut canadien des actuaires.

Lors de sa plus récente réunion, le Conseil d’administration a abordé de nombreux sujets importants, dont je vous présenterai ici quelques grandes lignes. 

Plan stratégique

Le Conseil d’administration s’est réuni la veille de la réunion dans le cadre d’une séance d’orientation s’adressant aux nouveaux membres et afin d’amorcer les travaux concernant le plan stratégique de l’ICA. Le plan doit être révisé de manière à intégrer les objectifs visés pour les trois à cinq prochaines années.

Le plan stratégique d’une organisation repose sur sa vision et sa mission. À la suite d’amples discussions étendues sur plusieurs réunions, le Conseil d’administration a adopté la vision suivante pour l’ICA : « Les Canadiens jouissent d’une sécurité financière ». La mission est la suivante : « À titre de porte-parole bilingue de la profession actuarielle au Canada, nous assurons le progrès de la science actuarielle et de ses applications au profit du bien-être de la société. »

Résultats de la vérification d’impressions

Avant de se lancer dans un processus de planification détaillé des démarches auprès des gouvernements, le Conseil d’administration a commandé une vérification d’impressions auprès du réputé cabinet de recherche et de sondage Greenberg Quinlan Rosner ou GQR. Une vérification d’impressions vise à recueillir les commentaires de diverses parties prenantes au moyen d’entrevues afin de mieux connaître les perceptions à l’égard de l’ICA. GQR a procédé à 34 entrevues approfondies auprès d’un échantillon représentatif de politiciens, de représentants gouvernementaux, de responsables de la réglementation et d’autres personnes. On leur a posé des questions au sujet des risques les plus importants auxquels le Canada est exposé, de leur attitude et de leur compréhension à l’égard du travail des actuaires et de l’ICA et des voies qui sont ouvertes à l’ICA pour s’engager en matière d’affaires publiques. Voici quelques points saillants de cette vérification :

À l’interne, on reconnaît que des projets de recherche doivent être mis en œuvre en lien avec les besoins de ces parties prenantes et que ces travaux contribueront à renforcer encore davantage les liens qui existent entre l’ICA et les gouvernements. Le rapport final de GQR regorge de renseignements intéressants. Nous prévoyons vous offrir une webémission portant sur les résultats de cette vérification.

Commentaires des membres sur l’orientation de l’ICA

Une étape essentielle de notre processus de planification stratégique sera d’en déterminer les principaux thèmes pour la profession de 2016 à 2019. Le Conseil d’administration a cerné plusieurs objectifs possibles, dont les politiques publiques, l’éducation pour l’avenir, l’engagement des membres et les domaines de pratique non traditionnels. Le Conseil d’administration souhaite obtenir vos commentaires au sujet des objectifs stratégiques pour l’ICA. Un sondage sera diffusé à votre intention très bientôt afin de recueillir vos commentaires en ce qui concerne l’orientation que devrait prendre l’ICA au cours des trois à cinq prochaines années. Dans le but de recueillir et d’analyser les commentaires d’environ 5 000 membres, le sondage sera conçu de manière à ce que les réponses soient faciles à donner et à analyser dans le cadre de notre plan de travail. Dave Dickson, président désigné de l’ICA, dirigera la démarche de rédaction d’une ébauche de plan stratégique, qui fera l’objet de discussions à l’occasion de la réunion du Conseil d’administration qui aura lieu en novembre. Le Conseil d’administration se servira des commentaires des membres au moment d’établir la stratégie définitive. Demeurez à l’affût des précisions concernant ce processus, qui seront communiquées sous peu.

Le Conseil d’administration a eu une vaste discussion au sujet de l’intérêt public, du rôle de la profession à cet égard et de la façon dont il se définit. L’engagement de la profession n’est pas sans risque. Mais il y a aussi un risque à ne pas s’engager, non seulement pour les actuaires, mais également pour les Canadiens et pour le Canada. L’un des commentaires formulés lors de cette discussion voulait que l’engagement de la profession envers l’intérêt public constitue un élément crucial distinguant l’ICA des associations professionnelles. Ce sujet sera exploré plus à fond au cours des six prochains mois, au fil de la progression du processus de planification stratégique.

Communiqué controversé du mois de septembre

Certains abonnés de la liste générale ont exprimé des préoccupations au sujet d’un communiqué diffusé à l’intention des médias le 3 septembre. Tel que mentionné dans une annonce le 16 septembre, ce communiqué a été retiré du site Web de l’ICA et a été ajouté à l’ordre du jour de la réunion du Conseil d’administration du 30 septembre. Le Conseil d’administration a eu une bonne discussion au sujet du processus qui a été suivi, de l’application des statuts administratifs et des politiques connexes et du moment de la publication. En résumé, le Conseil d’administration a convenu que le processus de révision et de publication du communiqué avait été conforme à l’interprétation qu’il fait des statuts administratifs et des politiques, de même qu’aux pratiques mises en œuvre à l’égard d’autres outils de communication tels que des communiqués de presse. Le Conseil d’administration s’inquiétait également de la couverture qu’avait reçue le communiqué sur Twitter. Le Conseil d’administration a également décidé de ne pas publier le communiqué de nouveau. Si vous souhaitez en savoir plus au sujet des récents messages publiés sur la liste générale au sujet des communiqués et de Twitter, veuillez vous reporter à l’annonce adressée à tous les membres le 2 octobre. Soyez assurés que le Conseil d’administration prend et je prends le respect du processus officiel très au sérieux et nous visons ce respect dans toutes nos activités.

Mise à jour du Conseil des normes actuarielles

Le président du Conseil des normes actuarielles (CNA), Ty Faulds, a présenté au Conseil d’administration la mise à jour annuelle concernant les travaux du CNA. Ty nous a communiqué les quatre priorités du CNA cette année :

  1. Les normes relatives aux régimes à prestations cibles;
  2. Les normes relatives aux placements,
  3. Les évaluations internes du risque et de la solvabilité pour les sociétés d’assurance;
  4. L’uniformité des normes applicables aux différents domaines de pratique.

Ty a également mentionné certaines préoccupations du CNA, dont la reconnaissance des tendances d’amélioration de la mortalité, en accordant une attention particulière à l’uniformité entre les normes visant les régimes de retraite et l’assurance, notamment les normes relatives à la valeur actualisée des prestations de retraite et en cas de rupture du mariage, et les développements provinciaux concernant les régimes à prestations cibles et la persistance des faibles taux d’intérêt. Ces facteurs et d’autres ont entraîné la détérioration du niveau de provisionnement des régimes de retraite ainsi que des répercussions sur l’évaluation de certains aspects de l’assurance, des régimes d’avantages sociaux postérieurs à l’emploi et des régimes publics d’assurance pour préjudices corporels. Ty a aussi parlé des progrès réalisés par l’Association actuarielle internationale (AAI) au chapitre des normes internationales de pratique approuvées et en cours d’élaboration. Deux de ces normes de pratique visent le domaine de la gestion des risques. Il a mentionné que la Commission des applications en gestion du risque d’entreprise (GRE) de l’ICA se réunira avec le CNA afin de discuter de la possibilité d’élaborer des normes de pratique applicables à la GRE. De plus, le CNA a mentionné quelques autres domaines pour lesquels il n’existe pas de normes de pratique exclusives, soit le travail actuariel dans le cadre des régimes publics tels que le Régime de pensions du Canada (RPC), le Régime des rentes du Québec (RRQ), l’assurance-emploi et les soins de santé publics, ainsi que le travail dans le domaine des placements. Enfin, Ty a présenté au Conseil d’administration une mise à jour au sujet des projets prévus concernant les normes générales, les normes visant l’assurance, les régimes de retraite et l’expertise devant les tribunaux.

Mise à jour de la Direction des services aux membres

Marie-Hélène Malenfant, présidente de la Direction des services aux membres, ou DSM, a présenté au Conseil d’administration le rapport annuel de la Direction. Le mandat de plusieurs membres vient de prendre fin et la nomination de six nouveaux membres, y compris un jeune actuaire, a été approuvée par la DSM. Un vice-président sera nommé sous peu. Marie-Hélène a passé en revue certains documents qui ont été publiés au cours de l’année. Une nouvelle politique relative au processus officiel visant tous les documents de recherche a récemment été adoptée par la Direction de la pratique actuarielle, la Commission de recherche et la DSM. Cette politique visera tous les types de documents de recherche et aura pour effet de resserrer de façon substantielle le processus d’approbation. Comme je l’ai déjà mentionné, la Commission de recherche et la DSM se pencheront sur l’élaboration de listes de contrôle pour les documents qui ne sont pas visés par la nouvelle Politique concernant le processus officiel d’approbation des rapports de recherche. De plus, la DSM a mis en œuvre un projet visant à réviser, à mettre à jour et, dans certains cas, à créer un processus officiel concernant la publication et la diffusion de certains documents de l’ICA, dont les communiqués et les tweets.

La Commission sur les politiques publiques a été très occupée depuis sa création l’an dernier; elle a approuvé et publié 15 mémoires et positions publiques.

La DSM a approuvé la création d’une Commission sur la modélisation prédictive, d’une Sous-commission sur la recherche universitaire relevant de la Commission de recherche, ainsi que le mandat de la Commission sur la gestion et le développement des bénévoles. Cette dernière assume la responsabilité importante qui consiste à assurer la gestion de cette ressource essentielle pour la profession.

L’ICA présentera à l’AAI une déclaration d’intérêt à l’égard de l’organisation du Congrès international des actuaires au Canada en 2026. Le Conseil d’administration a nommé Jason Vary à la présidence de la commission organisatrice du congrès de Vancouver en vue de cet événement. Jason est un actuaire en régimes de retraite depuis plus de 15 ans et un bénévole actif au sein de l’ICA. Jason a présidé la Direction de l’admissibilité et de la formation de l’ICA et siège actuellement à la Commission sur les positions publiques. La candidature complète doit être soumise au plus tard le 1er février 2016.

La prochaine réunion du Conseil d’administration aura lieu le 26 novembre et beaucoup de dossiers avanceront d’ici là, dont nos démarches envers vous pour obtenir vos commentaires sur le plan stratégique. J’ai hâte d’avoir de vos nouvelles sur le plan et à notre prochaine mise à jour sur les enjeux actuels.

Jacques Tremblay, FICA, est le président sortant de l’Institut canadien des actuaires.

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/