La SOA statue sur la reconnaissance du PAU de l’ICA

Le 19 octobre, le conseil d’administration de la Society of Actuaries (SOA) s’est prononcé en défaveur de la reconnaissance des exemptions du Programme d'agrément universitaire (PAU) de l'ICA aux fins de l’obtention des titres d’ASA et de FSA. Bien que nous comprenions l’importance que revêtent les considérations pratiques d’un système d’éducation universitaire pour la stratégie internationale de la SOA, nous sommes évidemment déçus du refus de la Society de reconnaître le programme canadien.

La direction de l’ICA croit fermement en la valeur ajoutée du PAU pour la profession actuarielle au Canada, et elle est résolue à continuer d’offrir la voie de l’éducation universitaire comme autre moyen de satisfaire à certaines exigences d'éducation préliminaire aux fins de l'obtention des titres d'associé (AICA) et de Fellow (FICA). Plus d’une année après la mise en œuvre du PAU, l’ICA poursuit son évaluation du programme et des universités agréées. Nous demeurons convaincus de l’efficacité de l’éducation universitaire aux fins de l’obtention de crédits pour les examens préliminaires, mais celle-ci ne remplacera pas l’éducation et les examens de niveau Fellow et ne pourra jamais remplacer les exigences relatives à l'expérience de travail pratique et à l'expérience de travail canadienne aux fins du titre de FICA.

L'objectif ultime de l'ICA consiste à offrir les meilleures méthodes d'éducation et d'évaluation aux fins de la qualification des actuaires au Canada et, à ce titre, nous continuerons d’offrir diverses options en matière d’éducation :

L’ICA s’engage à maintenir le PAU à titre d’élément clé de son orientation stratégique en matière d’éducation. De fait, l’Institut renforce continuellement sa position sur l’éducation et assume une responsabilité croissante en ce qui concerne l’éducation des actuaires canadiens. Le Conseil d’administration de l’ICA a récemment approuvé quatre objectifs stratégiques à long terme, dont l’un vise l’éducation :

« L’ICA est considéré comme un organisme de formation et non seulement comme un organisme d’agrément. Il assume l’entière responsabilité du cheminement éducatif (qui peut comprendre une externalisation des activités) menant à l’obtention du titre de FICA, lequel est reconnu comme un agrément de haute qualité et indépendant (c.‑à‑d. sans obligation de s'aligner sur un autre titre). »

À titre d’élément important du système d’éducation canadien, le PAU fera l’objet d’une évaluation constante au moyen de données recueillies auprès des universités et des étudiants, ainsi que de commentaires des partenaires en éducation, des membres, des employeurs, des étudiants, des universitaires, des chargés d'enseignement, des actuaires chargés de l'agrément et des examinateurs externes, ce qui contribuera à renforcer le programme dans son ensemble.

Pour de plus amples renseignements au sujet du PAU ou des exigences d'admissibilité de l'ICA, veuillez consulter : http://www.cia-ica.ca/fr/adhesion/pau. Veuillez transmettre vos questions et commentaires à agrement@cia-ica.ca.

Jacques Lafrance, président

Canadian Institute of Actuaries/Institut canadien des actuaires
http://www.cia-ica.ca/