mars 2013 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Un étudiant qui passera probablement aux annales de l'actuariat

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

Il n'est pas facile de réussir son premier examen actuariel, et il est encore plus difficile d'obtenir une note parfaite. Antonio Molina passera probablement à l'histoire pour avoir réalisé ces deux exploits à l'âge de 16 ans.

Cet étudiant de onzième année, qui vit à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, a obtenu une note de 10 dans son premier examen de la Society of Actuaries (SOA). Ceux qui se présentent à cet examen sont généralement des étudiants universitaires de troisième ou de quatrième année ou des personnes qui sont inscrites à des programmes actuariels spécialisés. Selon Howard Slaney, membre de l'ICA, Antonio est probablement le plus jeune étudiant canadien à avoir réussi l'examen, même s'il n'existe aucune statistique à ce sujet.

C'est en partie à cause de M. Slaney, associé de la firme Morneau Shepell, qu'Antonio a décidé de se présenter à l'examen de trois heures. Antonio – qui a terminé tous les cours de mathématiques offerts par son école et qui étudie présentement à l'Université du Nouveau-Brunswick à temps partiel tout en prenant des cours à l'École Sainte-Anne – a observé pendant un certain temps des employés de la société Morneau Shepell au travail. C'est à ce moment que M. Slaney, Fellow de l'ICA, lui a mentionné les examens actuariels.

M. Slaney a déclaré au Daily Gleaner, journal de la région où habite Antonio, qu'il était impressionné de voir un étudiant obtenir les mêmes résultats que des employés qui travaillent à sa firme depuis plusieurs années. Il a ajouté : « Antonio peut résoudre des problèmes de manière inouïe. Je travaille dans le domaine depuis 36 ans et j'ai passé ma vie à côtoyer des mathématiciens brillants – il s'agit du type de personnes que nous engageons dans notre profession. Ce jeune homme est encore meilleur qu'eux. »

Après avoir appris la nouvelle de sa réussite, Antonio, qui a eu 17 ans le mois dernier a affirmé: « Je ne comprends pas présentement ce que cela veut vraiment dire. L'examen représentait certainement un défi, et je suis content de l'avoir bien relevé.

« Je me suis assez bien préparé pour l'examen, mais je l'ai quand même trouvé difficile. Je n'avais pas fait tout le calcul différentiel et intégral que j'aurais dû faire et, même si j'ai dû ralentir mon rythme au début, cela ne m'a pas empêché de continuer à répondre aux questions. »

Antonio a indiqué à l'ICA qu'il voulait se présenter à l'examen car il s'agissait d'un nouveau défi pour lui. Il n'a jamais trouvé les mathématiques difficiles à l'école et il aime bien ses études universitaires, même s'il est beaucoup plus jeune que ses camarades de classe. Il trouve ses études « intéressantes et stimulantes ».

Selon lui, il ne veut pas nécessairement devenir actuaire, même s'il a réussi le premier examen de la SOA. « J'aime les mathématiques car j'aime ce qui est prévisible et cohérent, mais je n'ai pas vraiment songé à l'avenir. Si je décide de poursuive l'actuariat un jour, j'aurai déjà réussi le premier examen. »

Même si ses amis et sa famille ont toujours su qu'il était bon en mathématiques, il a ajouté que ses « parents se sentaient un peu stressés avant l'examen », mais qu'il croyait que c'était « tout à fait normal pour eux ».

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca