octobre 2012 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Les services bancaires pourraient receler de nouveaux débouchés pour les actuaires

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue

La plupart des actuaires travaillent dans des domaines de pratique traditionnels tels que l'assurance, les soins de santé et les placements. Mais, selon un expert, ils sont de plus en plus recherchés dans un domaine où l'on trouve relativement peu d'actuaires : les services bancaires.

Dans un article de South African Insurance Times & Investments News, Michael Tichareva, président du comité des services bancaires et financiers de l'Actuarial Society of South Africa, affirme que les banques sont plus nombreuses à reconnaître la valeur que peuvent apporter les actuaires grâce à leurs compétences uniques en matière de modélisation, de projection et de gestion des risques.

Ces compétences, dit-il, sont particulièrement précieuses pour les banques qui élaborent et mettent en place des cadres de gestion du capital économique et de mesure du rendement ajusté au risque.

Aux dires de M. Tichareva, depuis l'adoption de Bâle II par les banques sud-africaines, les actuaires jouent un rôle crucial à l'égard de la mise au point et de la révision des modèles bancaires exigés par l'organisme de réglementation. Et il ajoute : « Il est permis de croire que, dans l'avenir, l'application par les banques des règlements relatifs à la solvabilité du capital puisse être supervisée par des actuaires sur une base permanente. »

Il laisse entendre également que le contexte réglementaire changeant pourrait mener à la création d'une fonction actuarielle prescrite par la loi dans les banques de l'Afrique du Sud, ce qui n'est actuellement le cas que pour les sociétés d'assurance-vie et d'assurance de courte durée.

Le comité que préside M. Tichareva est en train d'examiner la possibilité de créer un cours de niveau Fellow sur les services bancaires et financiers destiné aux actuaires sud-africains. La matière couverte par la Society est axée sur les domaines de pratique plus classiques tels que l'assurance de courte et longue durées, les soins de santé et les prestations de retraite.

Il ajoute que les opérations de sauvetage bancaire ont coûté aux contribuables du monde entier des billions de dollars, soulignant la nécessité d'améliorer de façon significative la gestion des risques au sein des banques. « Étant donné que la gestion des risques constitue un élément clé de l'ensemble de compétences des actuaires, les banques se tournent de plus en plus vers la profession actuarielle pour obtenir les ressources nécessaires à l'évaluation des risques relatifs aux services bancaires et financiers et à la mise en place des outils qui s'imposent. »

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca