mai 2012 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Un ancien président raconte sa vie avec la maladie d’Alzheimer

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


Robin Leckie en 1975-1976, alors qu'il était président de l'ICA.

Un ancien leader de la profession actuarielle au Canada qui souffre de la maladie d'Alzheimer a offert un témoignage émouvant de sa vie avec la maladie.

Robin Leckie, un des membres du groupe exclusif d'actuaires qui ont occupé à la fois le poste de président de l'Institut canadien des actuaires (ICA) et celui de la Society of Actuaries (SOA), a appris qu'il souffrait de cette affection débilitante il y a trois ans.

Dans un article du Globe and Mail intitulé How Alzheimer's has changed my life (comment la maladie d'Alzheimer a changé ma vie), il a indiqué qu'il s'est senti soulagé lorsqu'il a reçu le diagnostic, car il pouvait maintenant comprendre ses « moments isolés de perte de mémoire, de confusion et d'indécision ». Depuis son diagnostic, la médication l'a aidé dans sa lutte contre la maladie, qui, selon lui, progresse lentement, mais il souffre dorénavant de confusion, d'étourdissements et de cauchemars. Il ne ressent toutefois pas de douleur. Il ne connaît pas, par ailleurs, de « régime alimentaire, de médicament, ni de chirurgie qui le guérira soudainement ».

M. Leckie a rempli les fonctions de président de l'ICA de 1975 à 1976 et de la SOA de 1980 à 1981. Il a également fait partie du Conseil d'administration de l'ICA pendant de nombreuses années et il a siégé à différentes commissions, telles que la Commission chargée des affaires des jeunes, la Commission des programmes d'étude et d'examens, la Commission des affaires nouvelles, et la Commission des élections. Il a eu une carrière longue et réussie : il a travaillé pour la Financière Manuvie et il a ensuite géré son propre cabinet d'expert-conseil en assurance et en actuariat à Vancouver, en Colombie-Britannique. Il a toutefois choisi de prendre une retraite anticipée il y a plus de 20 ans car, a-t-il-écrit, « j'éprouvais une certaine inquiétude, même à ce moment-là, concernant mes pertes de mémoire occasionnelles. Je savais que je n'atteignais pas les niveaux de rendement élevés que je m'étais fixés. »

M. Leckie, qui demeure à Toronto, en Ontario, et qui a fêté son 80e anniversaire l'an dernier, a ajouté : « Je crois parfois que je suis arrivé au crépuscule de ma vie. La lumière brillante du jour s'affaiblit et elle fera place à l'obscurité. Je ne sais pas ce que l'aube me réserve, mais, en ce moment bien précis, je suis reconnaissant de vivre une vie si bien remplie. »

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca