décembre 2011 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Une initiative éducationnelle significative

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


par Jim Christie, FICA
Président de l'ICA

Au moment de lire le présent article, vous avez probablement déjà pris connaissance dans les annonces hebdomadaires du synopsis non officiel de la réunion du Conseil d'administration tenue le 29 novembre 2011 et de l'annonce officielle concernant les universités canadiennes qui satisfont aux critères de l'Institut pour adhérer au Programme d'agrément universitaire (PAU).

Selon moi, le rapport de la Direction de l'admissibilité et de la formation appuyant les recommandations de notre Commission de l'agrément quant aux universités canadiennes désignées pour faire partie du PAU constitue le point le plus palpitant à l'ordre du jour du Conseil d'administration. Félicitations à l'Université Laval, à l'Université Simon Fraser, à l'Université du Québec à Montréal et aux universités de Waterloo (programmes de premier cycle et de maîtrise), de Western Ontario, du Manitoba, de Regina et de Toronto. Je me réjouis particulièrement de voir dans la liste l'Université du Manitoba, qui célébrera en 2012 le centenaire de son programme d'actuariat.

À compter de septembre 2012, les étudiants qui s'inscrivent à certains cours particuliers offerts dans ces universités et qui obtiennent des notes suffisamment élevées pourront présenter à l'Institut une demande de crédits donnant droit à des exemptions de certains examens préliminaires obligatoires du plan de cours du titre FICA. La matière abordée dans les cours agréés devra viser directement celle du programme des examens préliminaires correspondants. Plus précisément, des crédits seront offerts pour les examens FM/2, MFE, MLC/3L et C/4 du programme actuel, qui est parrainé conjointement par la Society of Actuaries (SOA), la Casualty Actuarial Society (CAS) et l'Institut canadien des actuaires (ICA).

Pour l'instant, les étudiants ne pourront obtenir que des crédits menant à l'obtention du statut de FICA. La Commission de l'agrément compte dans ses rangs des observateurs de la SOA et de la CAS, depuis le début en ce qui concerne la CAS et plus récemment quant à la SOA. Les deux organismes ont maintenant entrepris leurs propres délibérations à savoir s'il convient pour eux d'offrir aux étudiants canadiens des crédits semblables donnant droit à des exemptions d'examens menant à l'obtention des titres de FSA et de FCAS. Bien entendu, le PAU constituerait une proposition beaucoup plus attrayante pour les étudiants s'il leur permettait d'obtenir également des crédits d'examen de la SOA ou de la CAS. L'Institut a bon espoir de voir les deux organismes prendre une décision favorable, d'autant plus qu'ils accordent des crédits d'examen similaires aux candidats du Royaume-Uni et de l'Australie.

Le PAU ne remplacera pas le modèle autodidactique traditionnel d'examens en ce qui concerne les examens de premier échelon, mais reconnaît le fort calibre des programmes d'actuariat actuellement en place dans huit de nos universités canadiennes. Le parcours autodidactique traditionnel d'examens demeurera offert aux candidats qui fréquentent d'autres universités ou à ceux qui n'obtiennent pas les notes exigées à l'égard des cours agréés. Bien entendu, avant de pouvoir obtenir des crédits dans le cadre du PAU, les étudiants devront réussir l'examen 1/P actuel dans le cadre du processus d'examen existant.

Le programme cadre très bien avec l'objectif de l'Institut consistant à se rapprocher des candidats actuariels plus tôt dans leur carrière. À l'heure actuelle, en grande partie à cause du système d'examens en place, la plupart des candidats entretiennent des rapports beaucoup plus étroits avec la SOA ou avec la CAS au début de leur carrière. Le PAU constituera également un bon point de départ pour le Groupe de réseautage actuariel en cours de mise en place dans le cadre des initiatives déployées en lien avec l'instauration du nouveau titre professionnel d'AICA. Le groupe constituera une communauté pour ceux qui s'intéressent à l'Institut, mais qui ne satisfont pas encore aux exigences pour obtenir le statut d'AICA.

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi à l'adresse president@actuaires.ca.

Jim Christie, FICA, est le président de l'Institut canadien des actuaires.

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca