juin 2011 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Regard sur la dernière année

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


par Micheline Dionne, FICA
Présidente de l'ICA

On me demande régulièrement si j'ai aimé mon expérience à titre de présidente. La réponse est claire : oui, j'ai beaucoup apprécié. Bien sûr, je vais prendre des vacances cet été pour décrocher de ce qui a été ma vie durant les deux dernières années et enfin me reposer. Je sais déjà que je n'irai pas plus loin qu'au chalet et que je n'y apporterai aucune lecture sérieuse. Mais je sais aussi que cette période intense me manquera.

La présidence est-elle exigeante? Cela dépend des objectifs qu'on s'est fixés au départ et des projets qu'on entreprend. C'est d'ailleurs là que les problèmes commencent : il y a tant à faire que c'est difficile de se restreindre. Mais en même temps, voilà l'essence même de ce qui rend le mandat de président(e) si intéressant et valorisant.

Bilan

Lors de mon élection, voici les engagements que j'avais pris et ce qu'il en est maintenant :

Être actif dans les dossiers de politique publique. Nous avons maintenu et même accru notre présence dans les débats de politique publique sur les questions de retraite et nous nous sommes davantage fait reconnaître comme un partenaire social. Nous avons entamé des discussions sur la santé publique, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire dans ce domaine pour nous familiariser avec les enjeux et par la suite, y apporter des conseils pertinents.

Continuer à consacrer de l'énergie sur la scène internationale. L'importance des affaires internationales a augmenté de façon phénoménale depuis deux ans, principalement dans le secteur de l'assurance. Nous y avons mis beaucoup d'énergie et d'efforts, mais nous devrons en investir davantage dans les prochaines années tant pour être influents sur la scène internationale que pour se préparer à intégrer les exigences internationales au Canada, à la fois pour nos normes d'évaluation et de capital. Le message a été transmis mais nous devrons être vigilants et davantage proactifs.

Accroître notre compréhension des risques. Nous avons suivi de près les programmes de recherche, nous avons établi une nouvelle table de mortalité en assurance-vie et nous aurons, je l'espère, une première table de mortalité des rentes d'ici la fin de l'année. Plusieurs recherches sont en cours en matière de risques des fonds distincts, dont les résultats sont prévus soit au cours de l'année ou en 2012. Nous avons amorcé un partenariat avec la Fondation actuarielle du Canada (FAC) en vue de mener des projets de recherche d'intérêt public et une première proposition de recherche a été lancée. Nous avons aussi obtenu le droit d'octroyer le titre de CERA (Chartered Enterprise Risk Analyst). Malheureusement, beaucoup des recherches effectuées auraient dû être menées au fil des ans plutôt que récemment. L'ICA devra être vigilant et garder le cap sur la recherche s'il veut continuer à être pertinent. Il nous faut continuellement repousser la frontière des « impressions » et les remplacer par des faits; voilà notre principale raison d'être.

Moderniser notre système de formation. Beaucoup de progrès ont été réalisés dans ce domaine. Nous prévoyons inaugurer le programme d'agrément universitaire en septembre 2012. Les modalités d'agrément ont été finalisées grâce aux commentaires que vous nous avez envoyés. Onze universités ont indiqué leur intérêt et, au moment de publier ce bulletin, préparent leur dossier d'application. Les jurys d'agrément rendront visite à chacune de ces universités cet été et étudieront leurs dossiers respectifs. La liste d'universités agréées devrait être finalisée d'ici novembre.

Merci

Je suis fière de ce qui a été accompli au cours des deux dernières années; toutefois, je me sens encore plus reconnaissante que fière. Je suis reconnaissante envers chacun d'entre vous qui donnez de votre temps en siégeant au Conseil d'administration, en participant aux travaux des trois directions, en s'impliquant dans les diverses commissions, sous-commissions et groupes de travail. Vous êtes plus de 500 à le faire et plusieurs d'entre vous êtes actifs dans plus d'un groupe. Sans vous, la profession n'existerait simplement pas. Bien sûr, il y a encore tellement à accomplir mais il est bon de s'arrêter au moins une fois dans l'année pour apprécier le travail qui a été fait.

J'aimerais aussi remercier en votre nom le personnel dévoué et travaillant du Secrétariat. Mon inquiétude cette année a été davantage d'éviter les cas d'épuisement professionnel que de craindre qu'un d'entre eux manque de travail. Le fait de savoir que les bénévoles travaillent souvent durant leurs temps libres, soit le soir et la fin de semaine, ajoute à la pression qu'ils ont de vous répondre le plus rapidement possible. Croyez-moi, tout un chacun travaille très fort pour supporter vos efforts.

Mille fois merci!

Si vous avez des questions ou commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi à l'adresse president@actuaires.ca.

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de l'Institut canadien des actuaires.

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca