novembre 2010 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Il n'est plus question de FME – Le point sur l'agrément universitaire au Canada

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


par Rob Stapleford, FICA

Depuis quelque temps, l'Institut canadien des actuaires (ICA) envisage la mise en œuvre d'un programme d'agrément universitaire canadien, auparavant désigné comme les futures méthodes d'éducation, ou FME.

En mai, le Conseil d'administration de l'ICA a réaffirmé sa volonté de procéder à l'élaboration d'un programme d'agrément exclusivement canadien. Une nouvelle Commission de l'agrément (CA) a été formée, laquelle a examiné en profondeur les critères et le processus d'agrément dans la perspective d'un modèle exclusivement canadien.

Au cours de cet examen, la CA s'est penchée sur les préoccupations des membres à l'égard du maintien de normes élevées pour la profession actuarielle au Canada et sur le point de vue des universités à l'égard des aspects pratiques associés à la mise en œuvre d'un tel système. Il importe de faire remarquer que le programme a pour but de rehausser la profession actuarielle en veillant à la poursuite de son évolution et à sa pertinence soutenue pour les actuaires actuels et futurs. Le programme d'agrément vise en outre à établir une culture de partenariat entre l'ICA et les universités canadiennes qui offrent une formation en actuariat. Les universités canadiennes ont une solide réputation internationale fondée sur la qualité et la rigueur de leurs programmes, et l'Institut est réputé pour maintenir des normes élevées pour la profession. Cette collaboration est donc toute indiquée.

En travaillant ensemble à la mise sur pied d'un processus d'agrément de cours pour les examens préliminaires d'actuariat, l'ICA et les universités sont en mesure d'influencer directement et de renforcer la qualité de l'enseignement dispensé aux actuaires du Canada, et de rendre plus prévisible la durée du parcours pour obtenir le titre de Fellow de l'Institut canadien des actuaires (FICA), sans toutefois compromettre la qualité des actuaires qui intègrent la profession.

Grâce à l'agrément, les universités seront en mesure d'offrir aux étudiants l'option de faire une demande d'exemption auprès de l'ICA, un examen à la fois, de certains examens préliminaires actuellement exigés pour obtenir le titre de FICA. Le programme de cours universitaire aurait été approuvé au préalable par la Commission de l'agrément, tout comme les notes de passage recommandées par les universités.

Pour les étudiants de niveau universitaire étant sur le chemin menant au titre de Fellow, l'obtention d'exemptions grâce à l'agrément des cours constituerait une solution de rechange à certains examens préliminaires à choix multiples, à l'exception de l'examen sur les probabilités. Les étudiants seraient toujours tenus de réussir les examens ultérieurs de la Society of Actuaries (SOA) et de la Casualty Actuarial Society (CAS) et de répondre aux autres exigences imposées pour l'obtention du titre de Fellow, y compris les modules et les cours sur le professionnalisme.

L'obtention de crédits d'examen au moyen de cours universitaires n'est pas une nouveauté pour la profession actuarielle. En fait, le Canada et les États-Unis sont les seuls grands pays dans lesquels il n'y a aucune intervention universitaire officielle dans le processus d'éducation actuariel; les universités interviennent dans le processus de reconnaissance professionnel de nombreuses autres professions comportant des composantes éducatives menant à un titre de compétence. Par exemple, dans les pays tels que le Royaume-Uni, l'Australie et l'Afrique du Sud, les étudiants en actuariat peuvent obtenir des crédits d'examen par le biais de cours universitaires. Un tel agrément en vue d'attribuer des exemptions d'examen n'est donc pas nouveau, mais l'est pour le Canada, et la Commission de l'agrément de l'ICA prend ce défi au sérieux. Beaucoup de travail a été accompli, mais il reste encore beaucoup à faire pour garantir le maintien des normes élevées de la profession.

La CAS a nommé un représentant de liaison à la Commission de l'agrément de l'ICA. La SOA a choisi de ne pas nommer d'agent de liaison pour l'instant.

La politique relative à l'agrément a été diffusée aux membres et aux universités à la fin octobre à des fins d'examen et de commentaires. Il est encore temps de donner votre avis puisque nous accepterons les commentaires écrits jusqu'au 31 décembre 2010. Vous pouvez accéder à la note de service originale envoyée aux membres de l'Institut à :
http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210073f.pdf.

Vous pouvez accéder à la politique provisoire du programme à : http://www.actuaires.ca/members/publications/2010/210072f.pdf.

Veuillez communiquer tout commentaire à l'adresse accreditation@actuaires.ca.

Rob Stapleford, FICA, est le président de la Commission de l'agrément.

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca