novembre 2010 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Notre profession a de quoi être fière

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


par Micheline Dionne, FICA
Présidente de l'ICA

Cinq mois se sont écoulés depuis le début de mon mandat à la présidence de l'ICA, et cette période mouvementée – mais agréable – m'a déjà permis d'acquérir une toute nouvelle perspective de notre profession. À l'approche de la période des Fêtes, permettez-moi de partager avec vous mes pensées sur le caractère remarquable de notre profession.

Dans le cadre de nos activités professionnelles courantes, il est normal de nous concentrer sur notre domaine de pratique individuel et sur les projets complexes qui font appel à notre formation et à notre expertise. Les fonctions exigeantes de l'actuaire requièrent toujours de la discipline, le souci du détail et une nature rigoureuse. On a rarement le temps de prendre un recul et de réfléchir à la profession dans son ensemble, en particulier dans un pays aussi grand et diversifié que le Canada. La vie professionnelle du praticien dans le domaine des régimes de retraite à Halifax est très différente de celle du spécialiste de l'expertise devant les tribunaux du centre-ville de Vancouver, et ceux-ci pourraient avoir des attentes bien différentes envers l'ICA.

Mais l'acquisition de cette nouvelle perspective élargie de la profession actuarielle au Canada ne constitue que l'un des avantages inestimables que j'ai associés à l'accession à la présidence de l'ICA. Mon nouveau rôle m'a permis d'apprécier à plein l'importance du volet bénévole de l'ICA et le travail qu'ils accomplissent à l'échelle nationale et internationale. Lorsque j'ai rencontré les actuaires de l'Inde, j'ai été épatée d'apprendre qu'ils avaient créé leurs normes en s'inspirant de celles qui leur semblaient les meilleures partout dans le monde et de constater que leurs normes sont incroyablement semblables aux normes canadiennes. J'ai aussi découvert toute l'estime qu'on nous porte dans les Caraïbes et toute l'importance qu'on accorde à notre présence. C'est avec grande fierté que je présenterai, avec d'autres actuaires canadiens, un exposé sur les Normes internationales d'information financière (IFRS) à la conférence annuelle de la Caribbean Actuarial Association au début décembre. Ils comptent sur nous, tout en travaillant également d'arrache-pied pour s'y préparer eux-mêmes.

J'ai pu également constater toute l'ampleur de la valeur de nos bénévoles, ainsi que les remarquables efforts qu'ils déploient pour veiller à ce que notre profession évolue de manière à satisfaire aux demandes toujours changeantes. Notre organisme compte des milliers de membres, qui évoluent dans des collectivités de tous genres se trouvant dans des provinces et territoires très différents, unis par la volonté de voir notre profession se développer et prospérer. En associant mon nom aux mémoires à l'intention des gouvernements ou aux positions publiques de l'ICA, ou encore en représentant l'Institut à l'étranger, je représente, de toute évidence, de nombreuses personnes qui travaillent avec diligence dans le but de concevoir des produits actuariels de qualité supérieure. Nous avons été de véritables chefs de file et j'espère que nous le demeurerons encore bien des années sans jamais nous asseoir sur nos lauriers. Notre secteur se complexifie chaque année; nous devons donc poursuivre notre bon travail. La concurrence bâtit sur ce qui a été accompli de meilleur et il nous faut aussi pousser plus loin l'excellence pour demeurer pertinents.

Chaque jour, je me sens honorée d'être présidente et légèrement soucieuse face à la responsabilité qui m'incombe. Mais, jusqu'ici, mes fonctions m'ont démontré que notre profession a de quoi être fière, et je suis certaine que nous sommes en mesure de relever tous les défis que nous réserve l'année 2011.

Meilleurs vœux à vous tous et merci de votre dévouement et de votre soutien extraordinaires.

Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire à president@actuaires.ca.

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de l'Institut canadien des actuaires.

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca