octobre 2010 Archives | publicité | www.cia-ica.ca

Retour à la page principale

Des nouvelles du Conseil d'administration et de l'AAI

Print Imprimer cet article | Envoyez à un collègue


par Micheline Dionne, FICA
Présidente de l'ICA

Le 22 septembre dernier, votre Conseil d'administration tenait sa première réunion de 2010-2011. Après avoir souhaité la bienvenue aux cinq nouveaux membres, soit Jim Christie, président-désigné, Steve Bonnar, Sylvie Charest, Bill Chinery et Jacques Lafrance, Daniel Lapointe nous a offert une séance d'orientation sur la structure de l'ICA et le fonctionnement du Conseil, afin que les nouveaux soient bien renseignés au moment de commencer leur mandat, tout en rafraîchissant la mémoire des plus anciens. Celle-ci s'est avérée une bonne introduction au point suivant, soit le rapport sur la gouvernance. Nous avions demandé à un groupe de travail de se pencher sur le mode de fonctionnement du conseil, lequel n'avait pas été revu depuis quelques années. Parmi leurs principales recommandations, notons la création d'une commission de gestion des risques auxquels l'Institut est confronté, d'un code de conduite pour les membres du Conseil, d'une revue trimestrielle des finances et d'un examen de la pertinence des commissions existantes et de leurs mandats respectifs. D'autres recommandations suivront lors de notre prochaine réunion, ainsi qu'un plan de mise en œuvre.

Le Groupe de travail consultatif sur les régimes de retraite a présenté un rapport de ses activités, notamment les réponses au gouvernement ontarien sur la réforme des régimes de retraite et aux consultations prébudgétaires du gouvernement fédéral, une collaboration avec l'Institut C.D. Howe pour une conférence prochaine sur la retraite (Canada Retirement 20/20) et la création d'un groupe de travail sur l'épargne individuelle et l'éducation financière. Comme vous pouvez le constater, nous procédons par volet dans le dossier de la retraite, étant donné l'ampleur des sujets.

Le Conseil des normes actuarielles (CNA) et le Conseil de surveillance des normes actuarielles (CSNA) ont présenté un aperçu de leurs travaux, notamment dans le dossier des normes de pratique en cas de rupture de mariage, un projet que le Conseil d'administration suit avec beaucoup d'intérêt; ils ont également partagé leurs préoccupations quant à la capacité de répondre aux besoins, compte tenu de la demande déjà importante auprès de nos bénévoles. À cet effet, l'ICA, le CNA et le CSNA uniront leurs forces pour trouver des partenaires prêts à nous épauler financièrement et nous permettre d'être plus proactif que réactif.

Vous serez heureux d'apprendre que l'ICA a l'intention de déposer sa demande d'ici la fin de l'année afin de pouvoir décerner le titre de Chartered Enterprise Risk Analyst (CERA) (analyste agréé du risque d'entreprise).

Nous avons aussi discuté en profondeur du rapport de la Commission de l'agrément sur la réforme de l'éducation, lequel vient d'être rendu public et dont j'encourage la lecture et la soumission de commentaires. Vous pouvez consulter la politique provisoire sur l'agrément universitaire au lien suivant : www.actuaires.ca/members/publications/2010/210072f.pdf.

Les modifications aux Règles de déontologie 6 et 13 vont bon train. Le Groupe de travail chargé de revoir la Règle 13 des Règles de déontologie a pris en compte vos commentaires et a revu sa position sur l'exemption en cas de contexte conflictuel.

Nous avons terminé la réunion en remerciant Daniel Lapointe pour sa contribution au développement de l'Institut. (Nos efforts de recrutement d'un nouveau directeur général progressent bien et nous avons reçu un certain nombre de candidatures pertinentes. Je vous rappelle que si le poste vous intéresse, n'hésitez pas à faire parvenir votre curriculum vitæ à andrew.dumont@odgersberndtson.ca.)

Association Actuarielle Internationale

Nous avons eu d'excellentes discussions la semaine dernière lors de la rencontre semi-annuelle de l'Association Actuarielle Internationale (AAI). Les associations actuarielles ont accepté d'élaborer des normes de pratique générales dont pourront se servir les associations qui n'en ont pas, et croyez-moi, elles sont nombreuses à ne pas avoir de normes. Elles ont aussi accepté d'élaborer des normes de pratique spécifiques aux Normes internationales d'information financière (IFRS). Ces normes seront accompagnées de notes éducatives, mais il est trop tôt pour voir à quel point ces normes couvriront les aspects techniques. Elles doivent se fonder sur les principes mais certaines juridictions pourraient définir les principes à un niveau tellement général qu'un grand écart subsistera entre les pratiques possibles. Les délais nécessaires pour finaliser ces normes constitueront un autre défi à surmonter, étant donné les coûts inhérents à une pareille entreprise. L'accord de principe se veut toutefois encourageant.

À cet égard, il est intéressant de mentionner que l'AAI a présenté un rapport sur la convergence afin de voir à quel point les normes devraient être les mêmes d'un pays à l'autre et quel niveau de divergence pourrait être acceptable. Le rapport recommande un niveau moyen de convergence, c'est-à-dire que les normes soient élaborées sous forme de normes-types et que celles-ci soient approuvées dans chaque juridiction sans toutefois utiliser les mêmes mots mais en adaptant ces normes-types aux circonstances spécifiques de chaque juridiction. L'AAI s'est aussi penchée sur la question de l'efficacité et de la rapidité d'exécution, et envisage la possibilité de mettre en place une nouvelle structure à même l'AAI ou de créer un conseil des normes indépendant.

Je vous souhaite un excellent mois de novembre. À bientôt!

Pour toute question ou commentaire, n'hésitez pas à m'écrire à president@actuaires.ca.  

Micheline Dionne, FICA, est la présidente de l'Institut canadien des actuaires.

 

360, rue Albert, bureau 1740, Ottawa, ON K1R 7X7
Tél. : 613.236.8196 Téléc. : 613.233.4552
www.cia-ica.ca