CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Octobre 2017
 
 

Un actuaire dans le monde de l’analytique

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue

par Jeffrey Baer, FICA

Je me suis rendu compte, assez récemment, que l’actuariat est une forme très spécialisée d’analytique prédictive. Je n’avais jamais perçu l’actuariat sous cet angle pendant toutes mes études de premier cycle en actuariat, ou pendant mes six années de préparation aux examens actuariels. Ce n’est que lorsque j’ai dirigé une équipe analytique pendant une année que l’idée m’est venue : mes deux identités professionnelles, actuaire et professionnel en analytique, partagent les mêmes origines.

Applications pratiques

Examinons les deux fonctions les plus courantes de l’actuaire : la tarification et l’évaluation. On nous enseigne à appliquer des techniques actuarielles spécifiques pour déterminer les taux indiqués, mais un processus analytique qui produirait des taux qui ne sont pas excessifs, insuffisants ou discriminatoires pourrait constituer une démarche de tarification valable. Le calcul de réserves suffisantes pour couvrir les sinistres et les dépenses non payés représente un problème de prévision qui peut être réglé à l’aide d’une multitude de méthodes de modélisation prédictive différentes.

En ma qualité de directeur de l’analytique avancée auprès d’Assurance Economical et de la compagnie d’assurance Sonnet, j’ai le privilège de diriger une équipe diversifiée de professionnels en analytique accomplis qui possèdent de l’expérience en statistique, en recherche opérationnelle, en analyse géospatiale et en apprentissage machine. Je suis chargé de collaborer avec des intervenants du milieu des affaires dans des domaines tels les ventes, la souscription, le marketing et le règlement des sinistres pour mettre au point des solutions fondées sur les données afin de régler des problèmes d’entreprise, et de diriger la recherche d’applications novatrices de modélisation prédictive au sein de notre organisation. Ma description de tâches n’exige pas d’expérience en actuariat. Pourtant, j’ai souvent constaté que ma formation d’actuaire est très utile dans le milieu de l’analytique.

Des notions d’actuariat dans les domaines non actuariels

Dans certains cas, mon équipe utilise des concepts actuariels traditionnels et les applique à des domaines non actuariels. Par exemple, nous avons récemment mobilisé notre service des sinistres pour régler un problème opérationnel intéressant à Assurance Economical. Nous avons une excellente équipe de 20 experts en sinistres qui sont sur le terrain et qui soutiennent nos clients pendant le processus de règlement d’un sinistre. Toutefois, pour atteindre des niveaux élevés de service à la clientèle tout en équilibrant la capacité des experts en sinistres, le temps de déplacement et d’autres contraintes, nous devons déterminer la taille du territoire dont est responsable chacun de ces experts. À cette fin, nous pouvons appliquer des concepts actuariels pour prévoir le nombre de demandes de règlement pour des dommages matériels qui nécessiteront la présence d’un expert en sinistre sur place au cours de la prochaine année. Nous pouvons ensuite utiliser ces projections comme élément d’un modèle d’optimisation qui tient compte de notre objectif et de nos contraintes et qui détermine les territoires optimaux pour les experts.

Dans d’autres cas, j’applique à la conception de solutions analytiques les mêmes compétences que j’ai acquises comme actuaire. À l’instar de l’actuariat, l’analytique prédictive exige de la prudence pour poser des hypothèses, de l’expertise pour programmer et jongler avec les données, ainsi que de solides connaissances en affaires. Du point de vue des compétences générales, la résolution de problèmes, le travail d’équipe et la capacité de communiquer des concepts techniques à des auditoires non techniques sont toutes des compétences nécessaires.

Améliorer la satisfaction de la clientèle, les processus internes et les décisions opérationnelles

Grâce à ces compétences, les applications d’analytique prédictive visant à améliorer la satisfaction de la clientèle, les processus internes et les décisions opérationnelles sont infinies. Nous avons utilisé l’analytique prédictive pour déterminer les secteurs de croissance cible, trier les comptes pour la souscription, détecter les possibilités de recouvrement en matière de sinistres et optimiser la sélection des biens pour l’inspection des risques.

Un avenir brillant

L’avenir de l’actuaire et professionnel en analytique est brillant. L’analytique prédictive fait de plus en plus partie du programme de formation de base de l’actuaire, ce qui constitue une excellente nouvelle. J’ai bien hâte de rencontrer les membres de la prochaine génération d’actuaires et professionnels en analytique chez Economical!

Jeffrey Baer, FICA, est directeur de l’analytique avancée auprès d’Assurance Economical et de la compagnie d’assurance Sonnet.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn