CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA
Archives | www.cia-ica.ca  
   
Juin 2017
 
 

Natalia Iwinski, nouvelle actuaire, parle des défis et satisfactions rencontrées

Print Imprimer cet article | Envoyer à un collègue


Natalia Iwinski

1. Qui vous a inspirée à poursuivre une carrière en actuariat?

C’est un professeur de mon programme de premier cycle en mathématiques appliquées qui m’a incitée à m’orienter vers cette carrière. Je n’avais eu que peu de cours d’actuariat, mais la passion de mon professeur pour les études actuarielles a suscité mon intérêt et j’ai décidé d’explorer cette voie plus à fond. J’ai présenté une demande pour intégrer le programme d’études supérieures en actuariat et je me suis vite rendu compte que j’avais fait le bon choix.

2. Quelle a été votre expérience avec les examens en actuariat? Avez-vous eu des défis particuliers à relever?

C’est lorsque j’ai amorcé mon programme de maîtrise en actuariat que j’ai commencé à comprendre à quel point le parcours actuariel est exigeant et demande du temps. Comme je n’avais pas d’expérience en matière d’examens actuariels, j’ai dû reprendre rapidement le temps perdu par rapport à mes camarades du programme qui avaient déjà réussi quelques examens.

L’étude en vue de mon premier examen a représenté un défi, mais aussi une grande source de doutes. Cependant, je me suis attaquée à ce défi de façon systématique, avec beaucoup de persévérance, de détermination et de patience, et cela a porté fruit. Du point de vue du temps, je continue de croire que ce n’était pas une voie facile, mais en fixant des petits buts et en prenant les choses une étape à la fois, il est vraiment possible d’obtenir d’excellents résultats.

3. Comment s’est passée la transition d’étudiante à jeune professionnelle?

Dans le cadre de mes premières fonctions traditionnelles en actuariat, j’ai vite appris que les théories que j’avais étudiées à l’université et pour les examens me serviraient. J’étais vraiment contente de constater que je pourrais appliquer mes connaissances, encore très théoriques, à des projets très complexes. Bien entendu, le fait de passer d’étudiante à analyste a représenté un défi, mais il est très satisfaisant de savoir que ses connaissances sont utiles, qu’elles peuvent être mises en pratique, et que tout défi devient une occasion à saisir ainsi qu’une motivation à apprendre et à grandir.

4. Quelles sont vos fonctions professionnelles actuelles? Pouvez-vous décrire votre travail?

J’occupe actuellement le poste d’actuaire responsable de la tarification. J’assure la gestion des produits d’assurance-vie en vigueur qui ne sont plus offerts. Je procède notamment à l’examen des produits d’assurance-vie ajustables afin de déterminer si des modifications aux caractéristiques ajustables des contrats (p. ex. la prime ou la valeur de rachat) sont nécessaires. Ces fonctions me donnent l’occasion de voir et de comparer divers produits d’assurance-vie qui ont été vendus par différents fournisseurs sur plusieurs décennies.

5. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

Il est fascinant de voir à quel point la conception et la tarification des produits d’assurance-vie a changé au cours des dernières décennies. Mon travail me permet de comprendre l’évolution des besoins des clients et du contexte économique ainsi que la façon dont ils ont façonné les produits au fil du temps. Il s’agit d’un poste unique comportant beaucoup de possibilités et de projets intéressants. Chaque jour offre de nouvelles occasions d’apprendre, ce qui me permet de développer mes habiletés en résolution de problème et en communication ainsi que mes compétences analytiques. J’aime beaucoup travailler en collaboration avec mes partenaires de travail qui ne sont pas des actuaires. Ils apportent un point de vue nouveau et rafraîchissant sur mon travail.

6. Dans 15 ans, où vous voyez-vous sur le plan professionnel?

Cette carrière permet d’apprendre et de se développer continuellement. Les possibilités de développement de carrière sont nombreuses. Je souhaite continuer d’assumer progressivement des responsabilités accrues. Il m’importe également de devenir une source de savoir pour les autres, de pouvoir partager mes expériences et agir à titre de mentor auprès de nouveaux professionnels.

7. Qu’auriez-vous fait si vous n’étiez pas devenue actuaire?

Je me passionne pour les aliments sains et je me verrais exploiter un magasin d’aliments santé ou être engagée dans une coopérative d’agroentreprises.

8. Quels sont vos passe-temps?

J’aime cuisiner et découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles recettes. Il est important pour moi d’utiliser des ingrédients sains et de qualité inspirés du passé, quand le slow food était la norme.

9. Quelle est votre destination de voyage de rêve?

Ma destination de rêve serait un endroit où je pourrais goûter la nourriture, la culture et les coutumes locales, mais dans une atmosphère assez décontractée et rustique, par exemple dans une petite ville ou dans un village de campagne en Europe.

10. Quelle est votre devise?

Efforcez-vous de vous passionner pour ce que vous faites.

Natalia Iwinski est directrice, tarification, assurance-vie et héritage à la Financière Sun Life.

 

Retour à CIA (e)Bulletin/(e)Bulletin de l'ICA

Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn